France

Vous êtes ici

Vous êtes ici

Nos interventions

France

Depuis plusieurs dizaines d'années, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est partenaire du gouvernement français et de nombreuses organisations françaises dans la mise en place de ses activités de développement social (éducation et santé), culturel et économique.

hide

En France, le Réseau est officiellement représenté par la Délégation française de la Fondation Réseau Aga Khan de développement, une fondation à but non lucratif basée à Genève.

 

Au cours des dernières années, les agences de l'AKDN ont travaillé avec l'Agence Française de Développement (AFD), Proparco et d'autres organisations françaises sur plusieurs projets de développement dans différents secteurs à travers le monde en développement.

Une partie importante de ce partenariat est notamment consacrée à l'Institut médical français pour la Mère et lEnfant de Kaboul, en Afghanistan. L'hôpital a été officiellement inauguré en 2006 dans le cadre d'un partenariat impliquant l'AKDN, l'ONG française La Chaîne de l'Espoir et les gouvernements français et afghan. L'Université Aga Khan (AKU) assure la gestion et l'exploitation de l'établissement. L'hôpital est devenu l'un des principaux prestataires de soins de santé dans le pays, apportant certaines techniques novatrices et inédites en Afghanistan.

Dans le domaine de la santé, l'AKDN est également associé au gouvernement français dans d'autres régions de l'Afghanistan, mais aussi au Tadjikistan, au Pakistan, au Mali, au Kenya et en Tanzanie. La construction du Centre de cardiologie et de cancérologie du Centre hospitalier universitaire Aga Khan de Nairobi, au Kenya, et la mise en place d'un programme de 80 millions de dollars pour l'amélioration des établissements de santé en Tanzanie font partie des différents projets mis en œuvre dans le cadre du partenariat entre l’AKDN et le gouvernement français.

Dans le secteur de l'énergie, le partenariat entre l'AKDN et Proparco a été déterminant dans la construction du barrage de Bujagali, qui produit aujourd'hui près de la moitié de l'électricité en Ouganda, dans le développement de l'entreprise Énergie du Mali et dans le projet d'agrandissement de la centrale électrique d'Azito en Côte d'Ivoire.

À Madagascar, avec l'appui de l'AFD, l'AKDN a étendu son projet de microfinance, notamment dans les régions rurales du pays, en offrant un soutien aux agriculteurs et aux petites entreprises.

En 2016, l'AFD a signé un accord avec l'AKDN afin de soutenir la construction de l'Académie Aga Khan de Maputo. « Ce projet s'inscrit dans la lignée des objectifs de développement de l'AFD dans le secteur de l'éducation par l'intermédiaire de projets pilotes favorisant l'excellence académique, l'inclusion sociale et les partenariats stratégiques avec la France. Pour l'AFD, il s'agit du premier accord de financement passé avec l'AKDN dans le domaine de l'éducation », a déclaré Laurence Breton-Moyet, directrice exécutive chargée des opérations, qui représentait l'Agence lors de la signature. « Ce projet ouvrira la voie à une collaboration plus approfondie entre les deux organisations en matière d'éducation et apporte une nouvelle dimension à l'accord de partenariat signé entre la France et l'AKDN le 9 décembre 2008. Les Académies Aga Khan sont très novatrices ; ces écoles ont pour but de former de futurs leaders des secteurs publics, privés et de la société civile capables de soutenir le développement d'une société démocratique, tolérante et pluraliste », a-t-elle poursuivi.

D'autres projets de l'AKDN dans les domaines de l'éducation, de la valorisation du tourisme, des services financiers et du développement économique ont également bénéficié du soutien de ces partenaires français.

Dans le domaine culturel, le Musée du Louvre à Paris a accueilli, lors d’une exposition temporaire, des objets anciens provenant des collections du Musée Aga Khan. En outre, dans le cadre d'un protocole d'accord portant sur l’organisation d’expositions conjointes et le prêt d’objets, les deux institutions continuent de collaborer sur différents projets. L'Initiative Aga Khan pour la musique (AKMI) a également permis la venue à Paris de plusieurs musiciens d'envergure internationale afin qu'ils se produisent dans le cadre de leurs différents programmes. Son Altesse l'Aga Khan a été reconnu par la France pour sa contribution aux programmes de développement culturel dans le pays et dans le monde entier, dont la plupart ont été mis en œuvre par les agences du Réseau Aga Khan de développement.

À titre personnel, Son Altesse l'Aga Khan est le fondateur et le président de la Fondation pour la sauvegarde et le développement du Domaine de Chantilly, dont il est également l'un des principaux mécènes et donateurs. Son Altesse l'Aga Khan a été fait Commandeur de la Légion d'honneur en 1990 et Commandeur des Arts et des Lettres en 2010, et est devenu en 2008 membre de l'Académie des Beaux-Arts, qui est l'une des plus anciennes académies en France.

 

hide

hide

Voir aussi
En s’associant avec Orange, la Première Agence de Microfinance (PAMF) aide à une plus grande inclusion financière au Mali en proposant aux clients Orange Money un service de crédit et d’épargne instantané, 100% accessible par téléphone via les comptes Orange Money.

hide