Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le Président Arif Alvi découvre le travail traditionnel du carrelage émaillé sur le site du mur illustré du Fort de Lahore.
    AKDN / Rahim Khoja
Le Président Arif Alvi en visite au Fort de Lahore

Lahore, Pakistan, le 15 décembre 2021 – Le Dr Arif Alvi, Président de la République islamique du Pakistan, s’est récemment rendu au Fort de Lahore, un monument datant de l’époque moghole et dont la construction remonte au 17e siècle. Mené par le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) en partenariat avec le gouvernement du Pendjab et l’Autorité de la ville fortifiée de Lahore, le projet de restauration du Fort de Lahore est l’un des plus importants au Pakistan. Lors de la visite des cuisines royales et du mur illustré - l’une des plus grandes fresques du monde et la principale raison de l’inscription du site sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981 - le Président Alvi a eu l’occasion de découvrir les travaux de conservation minutieux mis en œuvre pour préserver cet important pan de l’histoire musulmane.

Avec la porte Shah Burj, le mur illustré forme l’entrée privée d’origine du Fort. Long de 400 mètres, le mur est délicatement illustré avec des scènes de chasse et de bataille, des anges et des démons, des figures humaines, des animaux, des oiseaux ainsi que des motifs géométriques et floraux. Il est orné de carrelage émaillé arrangé en mosaïque, de filigranes, de fresques, d’enduit à la chaux peint et de maçonneries taillées.

aktc-pakistan-picture-wall-a-conservator2.jpg

Travaux de conservation sur le mur illustré du Fort de Lahore.
Copyright: 
AKDN / Christopher Wilton-Steer

Depuis 2007, le Programme Aga Khan en faveur des villes historiques (AKHCP), une composante de l’AKTC, travaille sur le projet de réhabilitation de la ville fortifiée de Lahore et de conservation de ses monuments. Ce programme inclut notamment la restauration de la mosquée Wazir-Khan et du hammam Shahi. Les travaux sont toujours en cours et bénéficient en partie du soutien financier de la Norvège, de l’Allemagne et des États-Unis.

À l’instar des nombreux projets de réhabilitation urbaine qu’il a menés dans des centres historiques à travers le monde, le Trust met en œuvre un programme de conservation intégrée en vue d’améliorer, en parallèle, la qualité de vie des résidents des quartiers adjacents. Dans les zones de la ville fortifiée où des travaux ont été réalisés, les habitants bénéficient de meilleures conditions de logement, les infrastructures et les services ont été renforcés, les monuments historiques sont plus facilement accessibles aux touristes et les rues sont plus sûres.

Dans différentes régions du monde, notamment en Afghanistan, en Égypte, en Malaisie, au Pakistan, en Syrie, au Tadjikistan ou encore en Tanzanie, l’AKHCP a, par l’intermédiaire de ses projets, prouvé qu’il était possible d’avoir un impact positif bien au-delà des seuls avantages de la conservation, en favorisant une bonne gouvernance, la croissance de la société civile, l’augmentation des revenus et des perspectives économiques, un plus grand respect des droits de l’homme et une meilleure gestion environnementale, même dans les zones les plus défavorisées et les plus pauvres du monde.

aktc-pakistan-189553r.jpg

Vue aérienne du Fort de Lahore.
Copyright: 
AKTC

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Khawaja Tausif Ahmad
Directeur
Service culturel Aga Khan, Pakistan
tausif.ahmad@akdn.org
Téléphone : +92 42 36286371-3

Amin Rammal
Coordinateur des communications
Conseil Aga Khan pour le Pakistan
amin.rammal@akcpk.org  

Téléphone : +92 21 3586 1242