Développement des infrastructures

Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

Notre implication

Développement des infrastructures

Depuis plus de 50 ans, l'AKDN met à disposition son expertise technique et ses moyens financiers pour permettre aux zones les plus démunies de bénéficier d’aménagements publics. Ces efforts comprennent la construction de petites infrastructures mais également de projets de plus grande envergure comme de grandes centrales électriques ou un réseau national de télécommunications, destinés à surmonter les obstacles au progrès national.

Systèmes d'eau potable et d'irrigation ; systèmes d'assainissement qui améliorent les conditions sanitaires ; routes et ponts pour donner accès aux marchés ; centrales hydro-électriques pour éclairer les logements et alimenter les industries en électricité ; et réseaux de téléphonie mobile contribuant à rétablir les télécommunications nationales font partie des projets d’infrastructure mis en place par l’AKDN. Aujourd'hui, ces différentes infrastructures sont bien souvent essentielles à la qualité de vie.

Lire la suite

Les principales agences de l'AKDN impliquées dans le développement des infrastructures sont la Fondation Aga Khan (AKF), l’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH) ainsi que le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED).


Grâce à ses programmes de soutien rural, l'AKF a investi des sommes importantes dans des infrastructures de toutes tailles qui viennent souvent compléter les initiatives de l'AKDN en faveur de la santé et de l'éducation, comme par exemple des canaux d'irrigation, des minicentrales hydroélectriques, des routes et des ponts. Ces investissements visent à débloquer le potentiel économique des communautés et des régions isolées où l'AKF mène ses actions. Entre autres faits marquants, la Fondation soutient pas moins de 3 800 projets d'infrastructures dont bénéficient près d'1,2 millions de Pakistanais. L’AKF a également fait construire cinq ponts reliant le Tadjikistan et l'Afghanistan et a entrepris plus de 1 800 projets d'infrastructures en Afghanistan.

L'AKAH regroupe un nombre important d'activités pour se préparer aux sinistres, qu'ils soient soudains ou à évolution lente. Par exemple, la construction de systèmes d'assainissement et de distribution d'eau contribue au recul des maladies hydriques et limite les risques liés aux catastrophes naturelles et au changement climatique qui se font de plus en plus fréquents. L'Afghanistan, le Pakistan, le Tadjikistan, la République kirghize et l'Inde sont les zones prioritaires ciblées par l’AKAH.

Les sociétés projets de l'AKFED ont investi dans des infrastructures de production électrique (Azito Energie en Côte-d'Ivoire ; Tsavo Power au Kenya ; Pamir Energy au Tadjikistan ; ainsi que la centrale hydroélectrique de Bujagali et le projet d'électrification de l'ouest du Nil en Ouganda) ; et les télécommunications (Roshan en Afghanistan ; Indigo au Tadjikistan ; SMART en Tanzanie, Ouganda et Burundi).

>