Вы находитесь здесь

Вы находитесь здесь

Close to Home: Al-Khimyah (sous-titres en français)

VIDEO en anglais (sous-titres en français)

Écrit et réalisé par le prince Aly Muhammad Aga Khan, « Al-Khimyah », le deuxième volet de la série « Close to Home » (Près de chez soi), présente le travail du Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) dans la ville historique du Caire, en Égypte.

Le film met en lumière le parc Al-Azhar, un espace vert d’une superficie de 30 hectares érigé sur une ancienne décharge, et raconte les histoires des résidents du quartier adjacent de Darb Al-Ahmar. Depuis son ouverture en 2005, après plus de 20 ans de travaux de fouilles et de construction minutieux, le parc Al-Azhar s’est imposé comme un espace de loisirs et de détente indispensable pour les habitants de la ville et est aujourd’hui régulièrement considéré comme le « poumon vert du Caire ».

Destination populaire auprès des autochtones et des touristes et située en plein cœur de la capitale égyptienne, cette oasis urbaine se compose d’allées, de fontaines, de pelouses et de jardins surplombant un lac, dans le style traditionnel du chahâr-bâgh (jardin en quatre parties). Le parc constitue également une riche source d’emplois pour des centaines de jeunes femmes et hommes, qui y ont trouvé un travail dans les espaces verts ou dans la maintenance des infrastructures. Outre son verger, dans lequel les visiteurs viennent se mettre à l’ombre du soleil, il abrite plus de 300 espèces différentes de plantes cultivées dans une pépinière dédiée et dont la plupart sont endémiques d’Égypte.

Aujourd’hui, le parc a dépassé sa propre enceinte ; le projet de construction de cet espace vert s’est également mué en un puissant catalyseur de la rénovation urbaine du quartier adjacent de Darb Al-Ahmar, intégrant au fil des années la restauration de monuments et d’espaces publics et la mise en place d’initiatives de réhabilitation de l’habitat, de microfinance, d’apprentissage dans le domaine de l’artisanat et de santé.

Au travers de ce film, le prince Aly raconte comment, dans une ville dont les fondations ont été établies il y a plus d’un millénaire, une décharge vieille de 500 ans est devenue une oasis luxuriante et un quartier pauvre du centre-ville une communauté prospère.