You are here

You are here

  • Gulabpur Khanqah Restoration in Pakistan.
    Aga Khan Cultural Service Pakistan
L’AKTC reçoit le Prix de distinction de l'UNESCO pour un projet communautaire de restauration au Pakistan

Skardu, Pakistan, le 7 octobre 2010 - Le khanqah de Gulabpur, situé dans la vallée de Shigar, à Skardu, dans le Balistan, a récemment reçu le Prix de distinction du Prix UNESCO-Asie Pacifique pour la conservation du patrimoine culturel 2010. C’est la neuvième fois consécutive que le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) reçoit le Prix UNESCO-Asie Pacifique pour la conservation du patrimoine culturel en reconnaissance de ses initiatives de conservation menées dans la province du Gilgit-Baltistan, au Pakistan. Par le passé, le Trust a notamment été récompensé pour la restauration du Fort de Baltit, dans la vallée de la Hunza, et du Fort de Shigar, dans le Baltistan.

Au total, 33 projets candidats répartis à travers 14 pays de la région furent présentés. Parmi les projets soumis figuraient des musées, des hôtels, des institutions culturelles et éducatives, des sites religieux et industriels, des institutions publiques, des immeubles d'habitation, des quartiers urbanisés et des îles.

Les initiatives de restauration de l'AKTC s'appuient sur la participation de la communauté. De 2008 à 2009, la conservation et la réhabilitation du khanqah de Gulabpur ont ainsi été effectuées par la communauté de Gulabpur, qui a contribué à hauteur de près de 40 % du coût total en argent et en nature, avec la collaboration technique du Trust Aga Khan pour la culture et l'assistance financière de l'Ambassade d'Allemagne à Islamabad.

Le projet de conservation du khanqah de Gulabpur - une mosquée avec des salles de méditation - a permis la sauvegarde d’un monument historique unique qui a longtemps servi de centre d'activités sociales, culturelles et religieuses pour les communautés environnantes. Ce projet met en avant l'ajout d'un autre type de bâtiment au mouvement de conservation populaire déjà actif dans la province de Shigar.

« La communauté de Gulabpur s’est fortement engagée dans cette initiative, ce qui a fait de ce projet un exemple de restauration architecturale menée par une communauté en vue de pérenniser les traditions culturelles vivantes », a déclaré Salman Beg, PDG des Services culturels Aga Khan au Pakistan, en recevant le prix.

Le khanqah de Gulabpur, vieux de 331 ans et situé dans le village du même nom, prend place sur la rive occidentale de la rivière Shigar, à environ 10 kilomètres en amont du point de rencontre des deux rivières Shigar et Indus. Le monument est accessible par la route de la vallée d'Arandu, qui est l'attraction touristique majeure du fait de sa proximité avec le glacier de Chago Lungma et le Golden Peak. Le khanqah présente des traits architecturaux typiques du Baltistan, comme un toit double orné d’une tour tibétaine classique. Il se caractérise par des murs en « cribbage » ainsi que par de grands piliers de bois et un plafond de bois peint à l'intérieur de la salle de prière.

Dans les régions du nord du Pakistan (aujourd'hui Gilgit-Baltistan), l'AKTC mène des activités dans les hautes vallées de la Hunza et du Baltistan, dans les chaînes du Karakorum. Toute cette région, qui autrefois faisait partie de l'ancienne Route de la soie d'Asie centrale, était inaccessible à la circulation routière jusqu'à la construction de l'autoroute du Karakorum en 1978. Cette accessibilité améliorée, en plus de l'impact du tourisme, a engendré une transformation rapide des coutumes et des modèles économiques locaux, ce qui a nécessité l'adoption de nouvelles visions de développement stratégique et de procédures adaptées capables d'orienter des changements rapides et continus. L'expérience de l'AKTC dans ces régions a clairement montré que les travaux significatifs de restauration doivent être associés à la réhabilitation des habitats traditionnels ainsi qu'à la modernisation des techniques de construction.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Salimah Shiraj
Responsable communication
Réseau Aga Khan de développement
Téléphone : + 92 21 35861242
Fax : +92 21 35861272
Téléphone portable : +92 300-8218592

NOTES

Le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) se concentre sur la revitalisation physique, sociale, culturelle et économique des communautés dans le monde musulman. Il regroupe le Prix Aga Khan d'Architecture, le Programme Aga Khan en faveur des villes historiques (AKHCP), l’Initiative pour la musique en Asie centrale, ArchNet, une base de données en ligne sur l’architecture, et le Programme Aga Khan d’architecture islamique de l'Université Harvard et du Massachusetts Institute of Technology. L'objectif du Trust Aga Khan pour la culture est d'améliorer les environnements construits dans les sociétés où les musulmans ont une présence significative.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : http://www.akdn.org/aktc.asp

Le Programme Aga Khan en faveur des villes historiques (AKHCP) supervise des projets individuels de revitalisation et encourage la conservation et la réutilisation de bâtiments et d'espaces publics dans les villes historiques du monde musulman. L'AKHCP entreprend la restauration et la réhabilitation de structures historiques et d'espaces publics afin de stimuler le développement social, économique et culturel. Ses projets vont bien au-delà de la simple restauration technique et abordent également les questions du contexte social et environnemental, de la réutilisation adaptative, de la durabilité institutionnelle et de la formation. Dans plusieurs pays, des Services culturels Aga Khan ont été créés localement pour mettre en œuvre des projets sous la supervision de l'AKHCP, basés à Genève.

Pour plus d'informations, veuillez consulter : http://www.akdn.org/aktc_hcp.asp

Le Prix UNESCO-Asie Pacifique pour la conservation du patrimoine culturel a été créé pour récompenser le travail d’individus et d’organisations du secteur privé ainsi que les initiatives public-privé dans la restauration réussie de structures ayant une valeur patrimoniale dans une région donnée. Le Prix s’inscrit ainsi dans l'objectif de l'UNESCO de « promouvoir la rédaction et l'application de textes normatifs dans le secteur de la culture » dans le monde entier.

Le mandat de l'UNESCO est de promouvoir la bonne gestion des ressources culturelles mondiales, dont le patrimoine construit, qui fait partie de notre mémoire culturelle collective et qui constitue les fondations sur lesquelles des communautés peuvent construire leur avenir. En Asie et dans le Pacifique, l'UNESCO soutient les partisans de la conservation à tous les niveaux et cherche notamment à encourager le rôle du secteur privé dans la préservation du patrimoine culturel de la région.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site Internet du Prix UNESCO-Asie Pacifique pour la conservation du patrimoine culturel