Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Première Agence de Microfinance (PAMF), agence de Mopti / Sévaré, Mali - Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM).
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • L’Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM) propose des micro-prêts qui ont permis d’améliorer les conditions de vie des femmes au Mali. À la fin 2010, les femmes comptaient pour 40 % des emprunteurs.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • L'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM) Mali, agence de Mopti.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • L'Agence Aga Khan pour le microfinance (AKAM) Mali propose des micro-prêts qui permettent aux femmes d'améliorer leur niveau de vie.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • La Première Agence de Microfinance (PAMF) Mali, branche de Mopti.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
Microfinance

La Première Agence de Microfinance, Mali (PAMF-M) a été créée en 2005 dans la région de Mopti dans le cadre d'une initiative du gouvernement malien visant à développer le secteur de la microfinance dans le pays. Bien que le pays dispose de 14 banques, leur réseau et leurs activités sont principalement concentrés dans les zones urbaines. Le secteur de la microfinance, lui, dessert environ un million de clients, notamment dans les zones rurales. Il existe 126 institutions de microfinance agréées dans le pays, mais le secteur est en crise depuis quelques années et plusieurs d'entre-elles sont techniquement en faillite où ont besoin d'être renforcées. Au cours de cette période, une grande partie de la population a perdu confiance quant au secteur, alors que l'environnement opérationnel général est difficile, exacerbé par la crise politique et sécuritaire actuelle.

Le Mali est un pays enclavé à faible revenu comptant près de 18 millions d'habitants. Malgré les efforts internationaux et du gouvernement, le conflit politique et l'insécurité ont précipité plus de 40 % de la population dans la pauvreté. L'économie du pays repose fortement sur l'exploitation aurifère et les exportations agricoles, et est extrêmement vulnérable à la sécheresse et aux fluctuations des cours de l'or et du coton à l'international.

akam-mali-mopti-85564.jpg


L’Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM) propose des micro-prêts qui ont permis d’améliorer les conditions de vie des femmes au Mali. À la fin 2010, les femmes comptaient pour 40 % des emprunteurs.

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) a débuté ses activités au Mali en 2003. Ces activités comprennent des projets de restauration culturelle et de développement social à Bamako, Mopti, Tombouctou et Djenné, ainsi que des projets de développement économique allant d'investissements dans les secteurs de l'eau et de l'électricité aux emballages pour les produits agricoles.

La PAMF-M dispose de trois agences et de deux points de vente à Mopti, Loro, Sikasso, Djenné et Sévaré. Bien que près de la moitié de ses emprunteurs se trouve dans les zones rurales, l'Agence se diversifie en s'étendant aux zones urbaines et offre un large panel de produits, dont des solutions de crédit et d'épargne adaptées aux besoins des agriculteurs, des artisans et des commerçants. Un de ses objectifs est l'autonomisation des femmes, qui représentent presque la moitié de ses clients. La PAMF-Mali propose également des prêts collectifs pour financer l'agriculture, les petits commerces, les microentreprises et le bétail. Ces prêts collectifs sont particulièrement populaires dans les zones rurales, où la plupart des crédits sont utilisés pour la production agricole et le bétail.

Depuis 2008 la Fondation Aga Khan (AKF) met en œuvre le Programme de développement coordonné dans la région de Mopti. Ce programme combine des interventions dans les domaines de la santé, de l'éducation, du développement rural, des services financiers et du renforcement de la société civile afin d'améliorer la qualité de vie des personnes qui en bénéficient dans la région de Mopti. Par l'intermédiaire d'un projet soutenu par le Département de l'agriculture américain, la PAMF-M coordonne ses efforts avec les programmes de développement rural de l'AKF pour améliorer la productivité agricole et la qualité de vie des autochtones. L'Agence propose des prêts pour le crédit sur inventaire et l'équipement agricole et offre des services d'accès à l'épargne.

En se basant sur d'autres projets de greniers pilotés par l'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM), la PAMF-M a développé et teste actuellement un produit de stockage de céréales à Mopti. Dans le cadre d'une démarche visant à populariser les services financiers numériques, la PAMF-Mali s'apprête également à lancer des services bancaires mobiles en collaboration avec un partenaire télécom.