Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Les travaux de restauration du Trust Aga Khan pour la culture à Hérat, en Afghanistan, ont été récompensés du Prix d'excellence lors de l'édition 2008 du Prix UNESCO-Asie Pacifique pour la conservation du patrimoine culturel - Exposition dans la citerne Malik après sa restauration, Hérat, Afghanistan.
    AKCS-A
  • Citadelle d'Hérat, Afghanistan.
    AKDN / Christian Richters
  • Projet de restauration de la vieille ville d'Hérat, Programme Aga Khan en faveur des villes historiques, Afghanistan.
    AKDN / Christian Richters
  • Restauration de la citerne Malik et complexe de la mosquée d'Hérat, Afghanistan.
    AKCS-A
  • Sanctuaire d'Abdullah Ansari, pavillon Namakdan, Gazorgah (à cinq kilomètres au nord-est d'Hérat), Afghanistan.
    AKDN / Christian Richters
Restauration à Hérat

Hérat a longtemps été un pôle stratégique, commercial et culturel. Elle est passée sous le règne du califat abbasside à la fin du 8e siècle et était réputée pour ses productions métallurgiques. Située à un carrefour entre les armées ennemies, les commerçants et les cultures, Hérat était le foyer des Perses, des Pachtounes, des Ouzbeks, des Turkmènes, des Baloutches et des Hazaras. Au 14e siècle, la ville a été prise par Tamerlan, avant de connaître une renaissance sous le règne de son fils Shah Rukh. Bien que différentes guerres au cours de l'histoire aient dévasté la ville, de nombreux monuments islamiques d'importance ont résisté. À partir de 2005, et au cours des dix années qui ont suivi, le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) a travaillé d'arrache-pied pour sauvegarder ce patrimoine unique.