Inclusion financière

Vous êtes ici

Vous êtes ici

Notre implication

Inclusion financière

Le but du Réseau est de fournir des services dans la continuité des besoins financiers pour soutenir la croissance des économies locales et nationales, et à terme, créer des institutions financières stables qui puissent contribuer à la qualité de vie dans son ensemble. [Consultez Inclusion financière]

De nos jours, l'univers de l'inclusion financière évolue rapidement avec l'arrivée de nouveaux entrants majeurs, comme par exemple des sociétés de réseaux sociaux, des prestataires de services de technologie de rupture, des réseaux peer-to-peer, des sociétés de télécommunications et des banques commerciales. Dans ce climat compliqué de spécialisation et de rupture technologique des marchés de masse, les activités du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) sont fondées sur la compréhension et l'apport de solutions, de manière durable et éthique, aux besoins et aux désirs des segments importants de clients non desservis. C'est pourquoi le Réseau crée des partenariats avec d'autres acteurs de l'écosystème financier afin de leur proposer un large panel de produits et de services : des groupes d'épargne communautaire à la banque mobile, des institutions de microfinance aux services bancaires aux entreprises.

Lire la suite

La Fondation Aga Khan (AKF) aide les plus démunis à accéder à la finance principalement par le biais de groupes d'épargne communautaire. En soutenant les services financiers gérés par la communauté, ces groupes permettent d'accroître le patrimoine financier des foyers tout en réduisant leur vulnérabilité. Ces groupes auto-gérés comptent 15 à 25 membres qui se réunissent régulièrement. Les systèmes sont simples et transparents, de sorte que même les membres les moins éduqués et les moins influents peuvent y prendre part et en bénéficier. Ce programme a été mis en place en Afghanistan, en Inde, à Madagascar, au Mozambique, au Pakistan et en Tanzanie. À ce jour, il compte plus de 400 000 membres (dont 73 % de femmes), qui épargnent plus de 13 millions de dollars par an. D’après l’analyse d'un échantillon, 89 % des groupes continuent à opérer indépendamment après leur période de formation. Dans l'optique d'atteindre un équilibre plus rapidement et d'éliminer le risque de vol de liquidités, l'AKF teste depuis 2016 une nouvelle Offre de Groupe d'Épargne Numérique auprès de groupes expérimentés du sud de la Tanzanie. En partenariat avec le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), l'AKF envisage également la mise en place d’une Plateforme de Développement de l'Entreprise dans des régions ciblées d'Asie centrale. Afin d'accélérer la croissance des activités, la création d'emplois et l'impact économique dans ces zones, la plateforme facilite les investissements à long terme et l'assistance technique pour les entrepreneurs locaux.


La majorité des prêts accordés par l'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM) sont contractés pour des activités rémunératrices comme l'élevage, l'agriculture, le commerce ou la production. Les activités de prêt contribuent à répondre aux besoins quotidiens des clients des secteurs sociaux comme le logement, l'éducation et la santé. L'AKAM encourage également les petites et moyennes entreprises à créer de l'emploi et à augmenter leur activité économique. L'AKAM opère en Afghanistan, en République kirghize, au Pakistan, au Tadjikistan, en Égypte, en Syrie, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Mali et à Madagascar.

Dès les années 30, le Fonds Aga Khan pour le développement économique avait fait de nombreux investissements pour fournir des services bancaires de détail et contribuer à la création de marchés de capitaux solides et efficaces en Asie centrale et en Asie du Sud ainsi qu'en Afrique de l'Est. Ces investissements comprennent des intérêts dans l‘Habib Bank Ltd, la banque la plus ancienne et la plus importante du Pakistan; la Diamond Trust Bank qui est désormais implantée au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et au Burundi; la DCB Bank en Inde qui compte plus de 170 branches servant les marchés de plusieurs États du pays; le Jubilee Insurance Group en Afrique qui propose des assurances vie, santé ou générales au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, au Burundi et en Mozambique; ainsi que le Jubilee Life et le Jubilee General Insurance au Pakistan qui propose des produits similaires. Au Pakistan, Jubilee General et Jubilee Life figurent parmi les premiers assureurs du pays.  

>