Assistance humanitaire

Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

Notre implication

Assistance humanitaire

L'assistance humanitaire de l'AKDN apporte des réponses sur le long terme aux sinistres soudains ou à évolution lente. Fort de son expérience dans certaines des régions les plus reculées et inaccessibles, le Réseau a pu se forger une stratégie bien définie.

En plus de répondre aux besoins immédiats des populations sinistrées en leur fournissant notamment de la nourriture, des vêtements, un logement et des soins, l'AKDN instaure des projets de développement sur le long terme. L'objectif étant d'aider les populations dans le besoin à être moins dépendantes de l'assistance humanitaire en leur montrant la voie d'un développement durable, autonome et sur le long terme.

Lire la suite

Au lendemain des tremblements de terre qui ont dévasté le Pakistan en 2005, Focus Humanitarian Assistance, qui fait désormais partie de l’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH), a mené des opérations d’évacuation et de secours dans plus d’une douzaine d’endroits, y compris dans les régions parmi les plus reculées et inaccessibles du pays. L'agence a distribué de la nourriture à plus de 70 000 personnes, fourni plus de 1 100 tentes et 14 000 couvertures, et a évacué plus de 900 victimes des zones à risque.

L'Université Aga Khan, le Centre hospitalier universitaire Aga Khan et les Services de santé Aga Khan ont apporté un soutien médical d'urgence en envoyant plus de 80 médecins (médecins généralistes, chirurgiens, pédiatres, anesthésistes etc.), 40 infirmières ainsi que des équipes de techniciens médicaux, des agents de terrain et des étudiants en médecine. Plus de 350 victimes de traumatismes ont été prises en charge, 10 000 personnes ont reçu des soins de premiers secours ou de base, et des formations en soins infirmiers, médicaux et psychiatriques ont été développées. L'AKDN a mobilisé plus de 1 000 bénévoles. Pour toutes ses actions, le Réseau travaille étroitement avec des ministères et des départements gouvernementaux, des agences de Nations Unies, ainsi que des partenaires internationaux multi- ou bi-latéraux.

Les institutions de l'AKDN accompagnent les communautés dans leur processus de reconstruction, de sorte qu’elles puissent par la suite être autonomes et reprendre le cours normal de leurs activités de développement. Dans le même temps, ces institutions tentent d'anticiper les dangers et posent les bases d'un développement durable. L'AKAH permet de coordonner et d'accélérer les mesures de réduction des risques dans les zones qui se situent dans le champ d'action de l'AKDN. En effet, la plupart d'entre elles sont très vulnérables mais ne disposent d'aucune norme, même basique, de sécurité des bâtiments ou d’autres infrastructures, ni de préparation. Alors que l'AKAH prépare les communautés à affronter les sinistres et les effets du changement climatique, d'autres agences, comme la Fondation Aga Khan, tentent de surmonter les obstacles qui s'opposent au progrès, notamment par la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles ou l'accès à l'éducation.      

>