Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Mintimer Shaimiev, Conseiller d’État de la République du Tatarstan, s’exprime lors de la cérémonie du Prix Aga Khan d’Architecture 2019.
    AKDN / Akbar Hakim
La cérémonie de remise du Prix Aga Khan d’Architecture 2019

Votre Altesse ! Honorable Prince Karim Aga Khan !
Chers invités d'honneur de cette cérémonie !
Chers amis !

Ce soir, la capitale du Tatarstan accueille la cérémonie de remise du célèbre Prix Aga Khan d’Architecture, dont le but est de préserver et de protéger les monuments historiques et l’architecture paysagère. Cet événement est ainsi très important pour nous tous.

Tout d’abord, permettez-moi d’exprimer mes plus sincères remerciements, au nom du Président de la République du Tatarstan, Rustam Minnikhanov, et moi-même, pour le très bon accueil qui a été fait à notre Programme de développement des espaces publics et pour nous avoir permis d’organiser cette cérémonie à Kazan. Merci beaucoup !

La République multinationale en constant développement qu’est le Tatarstan accueille de plus en plus fréquemment de grands forums internationaux organisés au sein de la Fédération russe. Nous percevons cette tendance comme la preuve que nous sommes sur la bonne voie en ce qui concerne les transformations que nous mettons en œuvre pour le bien-être de notre peuple.

Ce processus se base sur le riche patrimoine historique et culturel de notre peuple, sa contribution au patrimoine commun de toute l’humanité, et nous le proclamons haut et fort. Nous sommes particulièrement vigilants à la préservation de la paix et de l’harmonie interethniques et interreligieuses et à la revitalisation de la spiritualité. Les sanctuaires musulmans de l’ancien Bolgar, les sites orthodoxes de l’île-ville de Sviajsk et le Kremlin de Kazan sont tous aussi précieux et importants les uns que les autres pour nous. Ces trois sites historiques sont par ailleurs inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme je l’ai dit à de maintes reprises, ce travail est effectué à l’échelle de la République, avec cœur et « d’une âme à l’autre ».

Je profite du fait que nous avons ce soir le plaisir d’avoir parmi nous l’ancienne Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et la cheffe de l’agence Rossotrudnichestvo et ancienne Représentante permanente de la Russie auprès de l’UNESCO, Eleanora Mitrofanova, pour les remercier toutes les deux, au nom du peuple du Tatarstan, pour leur coopération fructueuse dans la restauration de ce patrimoine historique. Merci beaucoup. Aujourd'hui, nous coopérons toujours de manière constructive avec les nouveaux dirigeants de l’UNESCO et de ses instituts.

J’aimerais souligner que la Fondation « Revival » de la République, dont je préside le conseil d’administration, a cette année mené à bien un projet de neuf ans (2010-2018) concernant la restauration des monuments historiques de la vieille ville de Bolgar et de l’île-ville de Sviajsk. Plus récemment, nous avons lancé un projet de création de complexes éducatifs multilingues où les enfants suivront des cours en russe, tatar et anglais.

Votre Altesse, nous sommes très heureux de constater qu’en tant que personnalité publique et fondateur de nombreux établissements d’enseignement à travers le monde, vous êtes très sensible à ces enjeux. Vous avez par ailleurs déclaré un jour : « Nous vivons dans une société du savoir où l’accès à une éducation et à une recherche de qualité mène au développement durable. » One ne peut qu’être d’accord. Nous partageons totalement cette vision. En outre, vous mettez en œuvre les plus grands projets caritatifs, éducatifs et humanitaires et soutenez des personnes proactives et créatives sans distinction de leur nationalité ou de leur confession. Votre mission de maintien de la paix et votre engagement à rapprocher les civilisations et à atteindre l’unité dans la diversité sont en accord avec nos objectifs, en particulier pour moi, à titre d’Envoyé spécial de l’UNESCO pour le dialogue interculturel. Ces mêmes idées étaient au centre de l’attention lors du très populaire et médiatisé Forum de Kazan, que nous avons organisé en septembre de l’année dernière.

De nombreux projets mis en œuvre au Tatarstan ont pour but de résoudre les problèmes qui touchent au plus près la population. Ces programmes visent, entre autres, à éradiquer le problème de la vétusté des logements, à répondre à la gazéification continue ou à développer les technologies de l'information dans les villages et les habitats de la République.

L’initiative de développement d’espaces publics, lancée par le Président Rustam Minnikhanov en 2015, s’est muée en un prolongement précieux de nos aspirations. Nous comptons désormais de magnifiques parcs et places dans toutes les villes principales et dans la plupart des régions de la République. Chacun trouvera en ces endroits quelque chose à son goût et s’y sentira à l’aise et en sécurité.

Ce travail est d’autant plus stimulant et important qu’il ne peut être réalisé sans l’intervention de professionnels. Nous proposons ainsi une formation continue aux spécialistes et travaillons avec des artisans et des entreprises à l’échelle locale, ce qui nous permet d’exploiter nos ressources plus efficacement, de développer l’économie locale et de créer de nouveaux emplois. Tout ce travail est réalisé par une jeune équipe ambitieuse qui œuvre en faveur du peuple du Tatarstan.

En cinq ans, nous avons accompli beaucoup. Plus de 330 rives, boulevards, places, parcs et squares ont été aménagés ou créés, et 60 sites supplémentaires seront bientôt ouverts au public. L’aménagement d’espaces publics de qualité est notre priorité pour le bien de notre peuple, car c’est dans ces conditions que naît un amour et un respect de la terre natale.

Chers invités !

C’est avec un grand honneur et un grand plaisir que nous recevons le Prix Aga Khan d’Architecture aux côtés de cinq autres projets d’importance développés au Bangladesh, en Palestine, aux Émirats arabes unis, au Sénégal et à Bahreïn.

Cette distinction renforce notre confiance quant au fait que nous sommes sur la bonne voie et nous encourage à développer nos activités. Un nouveau projet de trois ans sur l’aménagement paysager des terrains situés autour des immeubles devrait bientôt commencer dans la République. Il vise à transformer ces terrains en des oasis de confort et de bien-être, des éléments qui manquent à nos zones métropolitaines. 50 milliards de roubles seront investis dans ces projets sur les prochaines années à venir. Ceci a fait l’objet d’une annonce lors la victorieuse campagne électorale. C’est la première fois que nous nous engageons dans un tel projet social.

Votre Altesse, nous considérons cette distinction comme une grande reconnaissance de toutes les activités multisectorielles menées dans la République pour le bien de notre peuple. Merci beaucoup ! Bik zur rәkhmәt! (tatar)

Pour conclure, je me permets de déclarer que nous sommes ouverts à toute coopération avec le Trust Aga Khan pour la culture. Actuellement, des scientifiques de l’Académie des sciences de la République du Tatarstan et de l’Université fédérale de Kazan participent activement à l’étude scientifique de la Grande route de la soie et de la Grande route de la Volga. Depuis le début des années 2000, des conférences, séminaires et tables rondes scientifiques sont organisés sur ce sujet. Le thème de la Grande route de la soie est également pertinent aux yeux du Tatarstan. Des scientifiques ont en effet démontré que les corridors de la Volga, du Caucase et de la Sibérie sont les plus importants pour la Fédération de Russie à cet égard. Nous avons ainsi commencé à collaborer activement avec des pays d’Asie centrale tels que le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, la République kirghize, le Tadjikistan et le Turkménistan. En 2018, notre expert représentant a participé et fait une présentation lors de la 5e réunion du Comité de coordination des pays participants à la proposition d’inscription transfrontalière de la Grande route de la soie à l’UNESCO, qui réunit plus de 12 nations. Une 6e réunion du Comité de coordination sera organisée en Iran d’ici la fin de l’année.

Compte tenu du fait que le Tatarstan est le foyer de spécialistes et chercheurs hautement qualifiés, des experts reconnus par les instituts de l’UNESCO, je me permets d’évoquer, Votre Altesse, l’éventualité de participer à l’élaboration conjointe d'un projet d’étude de corridors spécifiques le long de la Grande route de la soie. J’espère que nous trouverons un terrain d’entente dans la mise en œuvre de plusieurs autres projets visant à concrétiser nos nobles objectifs communs !

Hier, à Bolgar, nous nous sommes entretenus sur la possibilité de bénéficier de vos connaissances approfondies en architecture. Vous interprétez judicieusement la notion d’architecture moderne avec celles de la nature, de l’aménagement paysager et de l’environnement, et ceci afin de servir au mieux les besoins de l’humanité. C’est pourquoi la réunion que nous avons eue avec vous et votre formidable équipe nous encourage à chercher des moyens de collaborer sur de nouveaux grands projets.

Je vous souhaite réussite et prospérité.

Merci à tous.