Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le Programme Serena de plantation d'arbres de l'AKDN, mis en œuvre depuis 1991, a connu ses premières réussites dans la forêt de Hombe, dans le parc national du mont Kenya (site classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO), qui avait souffert des effets néfastes de la déforestation, ainsi que dans le parc national d'Amboseli (photo). Le Groupe Serena Hotels a planté la plupart de ces arbres en partenariat avec des écoles et des communautés locales. En 2015, près de 100 000 arbres ont été plantés sur les différentes propriétés Serena au Kenya.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
Reboisement et réhabilitation des terres
Planter des arbres

À l’heure où le changement climatique progresse rapidement, il est devenu crucial pour la communauté internationale et de nombreux gouvernements de réduire la déforestation et de mettre en œuvre d’importantes initiatives de reboisement.

Comme le prophète Mahomet (que la paix soit sur lui et sur sa famille) a déclaré à ses fidèles : « Lorsque le dernier jour arrivera, celui qui aura une pousse de palmier entre les mains devra la planter. »

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) a planté plus de 130 millions d’arbres dans le cadre de ses activités de réhabilitation des terres dans des zones arides et pillées. Les arbres capturent le carbone, atténuent le changement climatique et contribuent à la biodiversité, tout en constituant des ressources durables pour l’alimentation, le fourrage, le combustible et la construction pour les agriculteurs.

L’AKDN a mené à bien de telles initiatives dans de nombreux environnements, des plaines côtières du Kenya, où d’incroyables défis ont dû être relevés du fait de la sécheresse qui y sévit, aux régions de haute montagne du nord du Pakistan, de l’Afghanistan et du Tadjikistan.

On retrouve parmi ces activités la construction ou la réparation de systèmes d’irrigation et la création de barrages de consolidation, le « réapprovisionnement » de puits et d’autres mesures de conservation connexes, dont la mise en place de systèmes de collecte de l’eau de pluie et de systèmes d’irrigation goutte-à-goutte et de projection.

À une époque où les perspectives s’amenuisent et où les scénarios « catastrophe » ne semblent plus si lointains, de tels projets nous rappellent qu’il existe des solutions et que tout le monde peut, et peut-être devrait, « planter un arbre ».

« Chaque génération doit laisser à la suivante un environnement social et physique durable et enrichi. »
Discours de Son Altesse l’Aga Khan, lors de la cérémonie de remise des prix du neuvième cycle du Prix Aga Khan d’Architecture (New Delhi, en Inde), le 27 novembre 2004.