Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Au travers du programme Schools2030, la Fondation Aga Khan mettra en œuvre à grande échelle l’approche visionnaire d’apprentissage par le jeu de la Fondation LEGO.
    AKDN / Mansi Midha
La Fondation LEGO et l’AKF s’associent dans le cadre du programme Schools2030
Produire de nouvelles données sur le lien entre l’apprentissage par le jeu et les résultats scolaires globaux des élèves de 1 000 écoles dans 10 pays

La Fondation Aga Khan (AKF) vient de lancer un partenariat de trois ans avec la Fondation LEGO dans le cadre de son programme éducatif phare Schools2030. Grâce à une subvention de trois millions de dollars octroyée par la Fondation LEGO, les acteurs du programme Schools2030 s’efforceront d’atteindre un objectif commun aux deux organisations : permettre aux enfants et aux jeunes de bénéficier d’un apprentissage ludique, actif et holistique afin qu’ils développent les connaissances, les compétences et les comportements dont ils auront besoin pour devenir des membres créatifs, résilients et prospères d’une société plus pluraliste et inclusive.

À travers ce partenariat, les deux fondations chercheront ainsi à mieux comprendre le lien entre l’apprentissage par le jeu et les résultats scolaires globaux des enfants. Le but de ce travail sera notamment de produire de nouvelles données et des outils de mesure novateurs ayant le potentiel d’améliorer la qualité des résultats scolaires, en particulier pour les enfants les plus marginalisés.

akf-uk-schools-2.jpg

Les acteurs du programme Schools2030 cherchent à découvrir quelles solutions sont les plus adaptées pour améliorer les résultats scolaires globaux des élèves et ainsi élaborer des solutions éducatives qui, bien qu’ancrées à l’échelle locale, ont le potentiel d’influencer les décisions prises au niveau des systèmes éducatifs nationaux.
Copyright: 
AKDN / Christopher Wilton-Steer

Lancé en pleine pandémie de COVID-19, ce partenariat intervient à un moment charnière dans l’histoire des systèmes éducatifs du monde entier. En effet, dans un contexte où plus de 160 pays ont fermé leurs écoles à l’échelle nationale - un phénomène qui a impacté au total plus de 1,5 milliard d’élèves -, il est aujourd’hui plus que nécessaire de réinventer l’avenir de l’apprentissage pour le bien des enseignants, des directeurs d’établissements et des élèves eux-mêmes.

Amy Jo Dowd, responsable de l’unité des données scientifiques à la Fondation LEGO, s’est exprimée à propos de ce partenariat : « Nous devons profiter de cette période déterminante pour réformer nos systèmes éducatifs. Nous avons la responsabilité de bâtir un avenir dans lequel tous les enfants peuvent s’épanouir et participer à des expériences d’apprentissage significatives qui favorisent le développement de compétences académiques traditionnelles, mais aussi cognitives, créatives, sociales, émotionnelles et physiques. Ce partenariat prometteur avec la Fondation Aga Khan et Schools2030 nous permettra de réunir les données nécessaires pour pousser les systèmes éducatifs à intégrer l’apprentissage par le jeu dans leurs approches et ainsi transmettre aux enfants d’aujourd’hui les compétences dont ils auront besoin pour naviguer sereinement dans le monde de demain. » 

Schools2030 est un programme d’amélioration de l’apprentissage et de recherche-action de 10 ans qui réunit 1 000 écoles publiques de 10 pays. Il bénéficie du soutien d’une coalition de neuf donateurs philanthropiques fondateurs, dont l’AKF et la Fondation LEGO. Les membres de cette coalition historique partagent tous l’objectif d’aider les écoles, les enseignants et les élèves à découvrir quelles solutions sont les plus adaptées pour améliorer les résultats scolaires globaux des élèves et ainsi élaborer des solutions éducatives qui, bien qu’ancrées à l’échelle locale, ont le potentiel d’influencer les décisions prises au niveau des systèmes éducatifs nationaux.

Sur la base de ces valeurs communes, la Fondation Aga Khan mettra en œuvre à grande échelle l’approche visionnaire d’apprentissage par le jeu de la Fondation LEGO au travers du programme Schools2030. Selon la théorie qui étaye le principe de l’apprentissage par le jeu, un enfant qui participe activement à une activité constructive qu’il apprécie et dans le cadre de laquelle il est amené à collaborer avec ses camarades montrera davantage de motivation et apprendra mieux qu’un enfant à qui l’on demande d’apprendre de manière passive par mémorisation par cœur ou au travers d’expériences qui lui sont désagréables. Ce nouveau partenariat vise à établir les liens entre un apprentissage par le jeu de qualité et la progression des résultats scolaires globaux des jeunes enfants.

akf-kyrgyz-republic-ecd.jpg

Le programme Schools2030 s’efforce de placer les écoles au cœur du changement social.
Copyright: 
AKDN / Christopher Wilton-Steer

Soutenant l’éducation d’enfants marginalisés à travers le monde depuis plus de 100 ans, l’AKF est bien placée pour mettre à l’essai cette théorie. Épaulée par la Fondation LEGO, elle s’appuiera ainsi sur le programme Schools2030 pour mettre à l’essai des outils novateurs de mesure de la qualité de l’apprentissage par le jeu pour les élèves de maternelle et de primaire, mais également pour mettre en place une méthode de développement global des compétences dans les dix pays du programme, à savoir l’Afghanistan, le Brésil, l’Inde, le Kenya, l’Ouganda, le Pakistan, le Portugal, la République kirghize, le Tadjikistan et la Tanzanie.

akes-tajikistan-lycee-khorog.jpg

Le programme Schools2030 permettra aux acteurs impliqués de réunir les données nécessaires pour pousser les systèmes éducatifs à intégrer l’apprentissage par le jeu dans leurs approches et ainsi transmettre aux enfants d’aujourd’hui les compétences dont ils auront besoin pour naviguer sereinement dans le monde de demain.
Copyright: 
AKDN / Christopher Wilton-Steer

Dans le cadre de ce projet, l’adoption et l’utilisation sur le long terme d’outils d’apprentissage par le jeu feront l’objet d’un suivi permanent afin d’en déterminer l’impact sur les résultats scolaires et le développement des enfants. Les données ainsi recueillies aideront les gouvernements à mieux élaborer leurs politiques éducatives. Ce faisant, le programme s’efforce de placer les écoles au cœur du changement social. Les partenaires espèrent que, grâce aux relations entre le programme Schools2030 et les gouvernements des pays visés, les principes de l’apprentissage par le jeu et les outils qui auront été mis à l’essai lors du projet pourront être rapidement développés afin de soutenir davantage de jeunes.

« Le programme Schools2030 vise à donner aux enseignants et aux élèves les moyens de devenir des acteurs du changement en les impliquant dans des expériences d’apprentissage plus ludiques, participatives et holistiques et en déterminant les solutions les plus adaptées pour améliorer la qualité des résultats scolaires sur la base d’une approche ascendante plutôt que descendante », explique la Dre Bronwen Magrath, responsable internationale du programme Schools2030.

La pandémie de COVID-19 a exacerbé les inégalités dans le secteur de l’éducation, propres à de nombreux systèmes éducatifs dans les pays à faible revenu, mais aussi à revenu élevé. Trop souvent, ce sont les enfants et les jeunes les plus marginalisés qui subissent de plein fouet les effets de l’interruption de la continuité pédagogique et qui présentent le plus de risques de ne pas retourner à l’école après la reprise des cours. Aujourd’hui, nous sommes au seuil d’une période où nous avons l’occasion de reconstruire ce système afin de le rendre plus égalitaire. Pour ce faire, dans le cadre de leur partenariat, la Fondation Aga Khan et la Fondation LEGO cherchent à créer de nouvelles données et des outils de mesure de l’apprentissage global novateurs ayant le potentiel d’améliorer la qualité des résultats scolaires de tous les enfants au cours des 10 années à venir.

Ce texte est une adaptation d’un article publié sur le site internet de la Fondation Aga Khan Royaume-Uni.