Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • L’UCA fournit des médicaments et des articles médicaux à l’Hôpital central régional de Khorog, au Tadjikistan.
    UCA
Réseau Aga Khan de développement
Les réponses de l’AKDN face à la pandémie de COVID-19

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) reste engagé envers les pays et communautés auprès desquels il travaille durant la crise qui frappe actuellement notre planète. Dès les mois de février et mars, plusieurs agences de l’AKDN, dont les Services de santé Aga Khan (AKHS), l’Université Aga Khan (AKU) et la Fondation Aga Khan (AKF) ont ainsi commencé à suivre l’évolution de la pandémie au niveau local et international et se sont rapprochées des Ministères nationaux de la santé afin de mettre en place des collectes de fonds en vue d’élaborer des plans d’intervention adaptés à chaque pays pour faire face à la COVID-19. La priorité était de renforcer les capacités de diagnostic et de traitement des autorités compétentes et d’assurer un approvisionnement indispensable de fournitures et de kits de test.

À la mi-mars, l’AKDN a créé son groupe de travail COVID-19 afin de mettre en place un mécanisme solide de réponse face à la pandémie à travers toutes ses agences et l’imamat de manière plus globale. Les initiatives ont été nombreuses : formation du personnel de santé travaillant en première ligne au traitement des patients et au dépistage des cas suspects, construction d’infrastructures sanitaires supplémentaires ou encore soutien aux autorités nationales de divers pays pour les aider à se préparer et à intervenir rapidement face à l’arrivée du virus.

akhs-tanzania-cakhsea_patient_ward_nadeem_kassam-akhd_june20.jpg

Dans le cadre de leur partenariat historique, le gouvernement de Tanzanie, les Services de santé Aga Khan et l’Agence Française de Développement vont mettre en place des unités de lutte contre les maladies infectieuses à Dar es Salaam et Mwanza.
Copyright: 
AKHS

En vue de compléter le travail des gouvernements auprès desquels il travaille, l’AKDN a également adapté ses propres programmes et opérations. Tous ses bureaux nationaux ont ainsi mis en place des plans d’urgence afin d’adapter leurs opérations aux mesures de confinement et aux autres restrictions éventuelles, de continuer autant que possible de mettre en œuvre leurs programmes, de mettre en place des systèmes de télétravail ou de livraison à distance si nécessaire et si possible, et de se préparer à d’éventuelles nouvelles restrictions concernant les déplacements, les regroupements ou les activités professionnelles.

L’AKDN s’est également appuyé sur ses réseaux nationaux déjà en place afin d’endiguer la propagation de la COVID-19 et de répondre aux besoins des communautés, notamment en soutenant la mise en place des politiques publiques concernant les mesures de confinement et de quarantaine et en élaborant et en mettant en œuvre divers protocoles de prévention, de confinement, de soins, de suivi et de déclaration de cas positifs. Il s’est particulièrement penché sur les enjeux de bien-être économique et de cohésion sociale.

akah-pakistan-02-_side_view_of_rrf_at_gmc_along_with_washrooms_built-r.jpg

Vue extérieure du Centre de prise en charge d’urgence pour les patients atteints de la COVID-19 de Gilgit, au Pakistan. Le Centre a été construit en neuf jours à l’aide de modules préfabriqués.
Copyright: 
AKAH

Le groupe de travail COVID-19 de l’AKDN a mis en place trois volets d’action :

1. Ralentir et stopper la transmission, prévenir les épidémies, et freiner et arrêter la propagation (ou « aplatir la courbe »).
2. Fournir les meilleurs soins à tous les patients, notamment aux personnes gravement malades.
3. Minimiser l’impact de la pandémie sur les communautés, les personnes les plus vulnérables, les services sociaux et les activités économiques.

Premier volet : Ralentir et stopper la transmission, prévenir les épidémies, et freiner et arrêter la propagation

Dans le cadre de ce premier volet, l’AKDN a commencé par lancer diverses initiatives afin de sensibiliser les populations à la dangerosité de la COVID-19 et de freiner sa propagation : diffusion des messages émanant des divers départements publics sur toutes les plateformes disponibles, identification et mise en œuvre de solutions pour remédier aux lacunes en matière de communication et de ressources matérielles, et création de campagnes pour sensibiliser à l’importance de la distanciation physique. Le Réseau s’est notamment engagé auprès d’organes communautaires afin de les aider à mettre en place diverses actions visant à protéger les personnes les plus vulnérables face aux maladies graves, comme les personnes âgées, les femmes et les personnes souffrant d’une pathologie. Compte tenu de la nature des pays où il travaille, l’AKDN a particulièrement orienté ses campagnes vers les communautés et personnes non connectées ou vivant dans des régions difficiles d’accès.

akf-egypt-copy_of_muo_1876-ok-r.jpg

Dans le cadre de ses initiatives de sensibilisation à la COVID-19 menées auprès des communautés défavorisées et marginalisées d’Assouan, en Égypte, la Fondation Om Habibeh, créée par la Fondation Aga Khan, a lancé des programmes radio, placardé des affiches dans plusieurs villages et même distribué des livres de coloriage donnés par l’UNICEF.
Copyright: 
AKDN

Quelques exemples de ce travail de communication :

  1. Annonces
  2. Bulletin spécial
  3. Foire aux questions (FAQs)
  4. Guide pour l'usage de masques

À la suite de ce premier travail urgent de communication, l’AKDN a orienté ses initiatives à l’échelle individuelle et communautaire afin de fournir aux populations des outils leur permettant de réduire la pression sur les systèmes de santé. Il s’est notamment efforcé de développer, renforcer et faciliter l’accès aux consultations médicales pour des problèmes de santé non liés à la COVID-19, mais également de créer des outils d’autodiagnostic pour aider les personnes à prendre les bonnes décisions en cas d’apparition de symptômes du virus.

Outils et ressources développés dans le cadre de ce travail :

  1. Lancement d'une application d'autodiagnostic du coronavirus pour le Pakistan (AKUH - Pakistan)
  2. Soutien aux migrants au Portugal (AKF)
  3. Utiliser l'art du graffiti pour diffuser des messages de prévention liés à la COVID-19 au Kenya (AKF – Kenya)

La pandémie entraînant incertitude, peur et stress parmi les populations, la nécessité de renforcer le soutien psychosocial et les initiatives de sensibilisation à l’importance de la santé mentale est vite apparue comme évidente. Les agences de l’AKDN ont ainsi mis en place plusieurs actions pour faire face à cette situation et ont notamment lancé des campagnes visant à améliorer les connaissances individuelles et communautaires sur plusieurs sujets, dont les signes de danger, les systèmes d’orientation et les prestataires de soins de santé. D’autres initiatives ciblaient quant à elle des enjeux différents, notamment l’incertitude causée par la pandémie ou l’importance de ne pas rejeter la faute sur certains groupes ethniques :

  1. Le pluralisme et la pandémie : une nouvelle initiative du Centre mondial du pluralisme
  2. Les élèves de la promotion 2020 de l'Académie Aga Khan de Mombasa réunis à l'occasion d'une cérémonie de remise des diplômes virtuelle
  3. Préserver la santé mentale et le bien-être psychosocial durant la pandémie de COVID-19

Deuxième volet : Fournir les meilleurs soins à tous les patients, notamment aux personnes gravement malades

Dans le cadre de ce deuxième volet, l’AKDN a commencé par soutenir les mesures de confinement et par développer les capacités de dépistage dans les zones de circulation active du virus. Ces deux initiatives étaient essentielles à la mise en place d’équipes d’intervention d’urgence capables de prendre en charge les clusters. Après avoir appuyé les actions gouvernementales visant à localiser les cas positifs et développer et faciliter l’accès aux centres de test, l’AKDN a mis en œuvre des initiatives afin d’élaborer des approches de dépistage plus durables, de construire des centres de prise en charge pour patients atteints de la COVID-19, de renforcer les capacités de gestion et d’élimination des déchets médicaux et d’améliorer les méthodes d’exploitation des données pour suivre la circulation du virus. 

Quelques exemples de ce travail :

  1. Renforcement des capacités de dépistage pour la COVID-19 en Afghanistan (AKU-Afghanistan)
  2. Construction de centres COVID-19 avec Better Shelter (AKAH-AKHS-Pakistan)
  3. Des employés de l'UCA donnent des médicaments à l'Hôpital de Khorog (UCA - Tadjikistan)

En parallèle, il était nécessaire de renforcer les mesures visant à prévenir la propagation de la COVID-19 dans les établissements de santé, tout en améliorant l’accès aux services de santé pour les personnes nécessitant d’autres soins. En collaboration avec les gouvernements concernés, les établissements des AKDN ont ainsi élaboré des protocoles de prévention et renforcé l’accès aux équipements de protection individuelle (EPI) pour les professionnels de la santé. Les partenaires se sont également penchés sur la mise au point de traitements abordables, voire gratuits, pour les ménages vulnérables, ainsi que de mécanismes d’orientation et de transport plus sûrs afin de réduire les délais d’obtention des traitements.

  1. Renforcer la réactivité des volontaires d'intervention d'urgence au Tadjikistan (AKAH-Tadjikistan)
  2. L'AKHS,P ouvre le Centre de prise en charge d'urgence pour les paients atteints de la COVID-19, à Booni, au Pakistan (AKHS)
  3. Samira Kabani:  une infirmière courageuse et bienveillante en première ligne de la luttre contre la COVID-19 (AKU-Pakistan)

Dans un effort d’anticipation d’une importante augmentation du nombre de cas positifs, les agences de l’AKDN ont contribué à la mise en place de protocoles renforcés d’isolement et de gestion des cas. Elles ont ainsi formé les établissements ciblés et leur personnel à mettre en place des systèmes de coordination efficaces et des groupes de gestion des situations d’urgence afin de les préparer à l’arrivée d’un grand nombre de patients en état critique et nécessitant des soins intensifs. Dans ce contexte, les modes opératoires des établissements concernés étaient continuellement contrôlés. En outre, les établissements de santé, mais également les entreprises, ont pu assurer leurs activités grâce au renforcement des stocks et des chaînes d’approvisionnement.

  1. Formation à l'intervention d'urgence en situation de pandémie au Tadjikistan (AKAH - Tadjikistan)
  2. L'AKHS,P ouvre le Centre de prise en charge d'urgence pour les patients atteints de la COVID-19 de Garamchashma, au Pakistan (AKU - Pakistan)
  3. L'UCA distribues des articles essentiels à 500 familles vulnérables de Naryn (UCA - République kirghize)

Troisième volet : Minimiser l’impact de la pandémie sur les communautés, les personnes les plus vulnérables, les services sociaux et les activités économiques

akfed-pakistan-hbl-2020-04-10-15-18-29.jpg

La HBL, qui s’est associée au gouvernement du Pakistan dans le cadre de l’initiative « Ehsaas Emergency Cash » pour soutenir les salariés payés à la journée et les travailleurs à la pièce face à la pandémie de COVID-19, a remporté le prix Euromoney 2020 de la « Meilleure banque du Pakistan » pour la deuxième année consécutive.
Copyright: 
AKDN

Dans le cadre du troisième volet, l’AKDN a commencé par mettre en place des initiatives de réduction des risques et de renforcement de la résilience, assurer la continuité des services sociaux et créer des mécanismes d’accompagnement pour les parents et de renforcement de la protection et de la cohésion sociales. Le Réseau a notamment mis l’accent sur la mise en place d’initiatives visant à soutenir les familles, les enseignants et les élèves et leur permettre d’accéder aux ressources et outils pertinents afin d’assurer la continuité pédagogique malgré la fermeture des écoles.

  1. Initiatives de soutien à l'éducation durant la pandémie de COVID-19 (AKF - Monde)  
  2. Afghanistan : comment les Afghans organisent l'apprentissage à distance (AKES_Afghanistan)
  3. Prenons le temps de lire : le Pakistan à l'heure de la pandémie de coronavirus (AKES – Pakistan)

Dès le début de la pandémie, il était évident que les impacts sur les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire seraient colossaux. Après avoir procédé à des évaluations des risques et à la cartographie des communautés et des ménages les plus vulnérables, des vivres, des semences, des poêles et des kits ont été fournis aux populations des régions les plus reculées. Les agences concernées par ce travail se sont particulièrement penchées sur le développement et le renforcement du pouvoir économique des femmes.

  1. Soutien aux efforts de lutte contre la COVID-19 dans les provinces de Khatlon et de Sughd (AKAH - Tadjikistan)
  2. Protéger les sources de revenus des agriculteurs ddurant la pandémie de COVID-19 dans le Bihar, en Inde (AKF - Inde)
  3. L'AKF aide les jeunes à développper leurs compétences afin de soutenir les communautés rurales face à la pandémie de COVID-19 (AKF Inde)

En parallèle, l’AKDN a assisté de jeunes et petites entreprises répondant aux besoins du marché autour de la COVID-19 qui nécessitaient un soutien technique ou financier pour développer leurs activités. Le Réseau s’est ainsi efforcé d’encourager l’entrepreneuriat, de fournir une aide financière aux entreprises le nécessitant et d’assurer l’accès aux infrastructures essentielles (ex. : télécommunications) qui auraient autrement pu être impactées par la pandémie.

  1. La HBL s'associe à Ehsaas pour aider 7,5 millions de Pakistanais (AKFED - Pakistan)
  2. Une entreprise artisanale de femmes soutenue par le Trust Aga Khan pour la culture produit des masques pour aider la communauté de Delhi à se protéger (AKTC - Inde)
  3. L'IMFE renforce les capacités de dépistage pour la COVID-19 en Afghanistan
  4. Concevoir de nouvelles solutions pour soutenir l'apprentissage des enfants durant la pandémie de COVID-19

Stratégies transversales

À travers ces trois volets, il était essentiel d’exploiter les bonnes données en vue de coordonner des réponses rapides aux besoins, aux préoccupations et aux pratiques des communautés visées. L’AKDN a renforcé et s’est appuyé sur ses relations existantes avec les communautés auprès desquelles il travaille afin de mettre en place des contrôles croisés et un système de classement des données et d’identifier les nouveaux besoins pour y répondre. Ces données et la mise en place de méthodes de communication multilatérale ont été essentielles pour appuyer le travail du Réseau auprès des gouvernements, du secteur privé et de la société civile face à la pandémie.

Le travail de l’AKDN repose sur une collaboration étroite avec des acteurs de la société civile tout autour du monde afin de renforcer les capacités d’action collective, d’améliorer la prestation de services essentiels, de favoriser des sociétés fondées sur des valeurs, d’améliorer la philanthropie à l’échelle locale et d’encourager la transparence et la responsabilité mutuelle. Les acteurs de la société civile impliqués ont permis d’étendre la portée de ces interventions. Par exemple, des équipes communautaires ont contribué à la réalisation rapide de cartographies exhaustives des ménages et des communautés vulnérables, même dans les régions les plus reculées. Des équipes communautaires d’intervention d’urgence (CERT) constituées et formées bien avant la pandémie ont pu soulager les systèmes de santé lorsqu’ils ont fait face au risque d’une surcharge de patients. L’AKDN s’efforçant depuis longtemps de créer de nouvelles relations entre la société civile, le secteur privé, le gouvernement et les organes philanthropiques, les communautés les plus exposées ont pu trouver réponse à leurs besoins grâce aux ressources mises à leur disposition par les organes publics et privés impliqués. Cette relation avec divers systèmes de soutien est essentielle pour la cohésion sociale et la protection des personnes les plus vulnérables.

Au cours de ces derniers mois frappés par la pandémie, les histoires d’espoir, de résilience et d’altruisme ont résonné au sein de la communauté internationale de l’AKDN. Afin de mettre en lumière les histoires incroyables des personnels et partenaires communautaires travaillant en première ligne de la lutte contre la pandémie de COVID-19, l’AKDN a lancé une série de publications : « Réponses à la COVID-19 ». Les histoires qui figurent dans cette rubrique montrent comment le travail historique de l’AKDN au sein de la société civile a conduit à la mise en place de réponses plus efficaces, plus rapides et plus innovantes de la part des communautés.

  1. Agents communautaires - des héros de l'ombre face à la pandémie de COVID-19
  2. L'AKF aide les jeunes à développer leurs compétences afin de soutenir les communautés rurales face la pandémie de COVID-19
  3. Lutter contre la peur et la désinformation sur trois roues

Chronologie du travail de l’AKDN :

• 23/03/2020 Premières annonces du Réseau (dernière mise à jour le 14/04)
• 25/03/2020 Validation du cadre d’intervention face à la pandémie de COVID-19
• 26/03/2020 Création du groupe de travail COVID-19
• 30/03/2020 Diffusion du bulletin spécial
• 08/04/2020 Lancement de l’application CoronaCheck au Pakistan
• 15/04/2020 Diffusion du guide d’utilisation des masques
• 15/04/2020 Diffusion des FAQ concernant la pandémie de COVID-19
• 16/04/2020 L’AKF aide les familles à soutenir l’apprentissage de leurs enfants à domicile durant la pandémie de COVID-19
• 05/05/2020 Diffusion de conseils pour le télétravail durant la pandémie de COVID-19
• 08/05/2020 L’AKF fournit des conseils et des ressources pour les enseignants durant la pandémie de COVID-19
• 28/05/2020 Lancement de l’application CoronaCheck en Tanzanie
• 12/06/2020 L’AKF soutient la santé mentale et le bien-être psychosocial durant la pandémie de COVID-19