Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le Programme STAGES (Steps Towards Afghan Girls’ Education Success - Initiatives pour la réussite scolaire des jeunes filles afghanes) est le plus important programme d’éducation des filles de l’AKF dans le monde et aide les jeunes filles afghanes à surmonter les obstacles qu’elles rencontrent et à bénéficier de nouvelles perspectives professionnelles.
    AKDN / Kiana Hayeri
Fondation Aga Khan
Les esthéticiennes et couturières en devenir de Bâmiyân - Comment des formations accélérées peuvent changer le cours d’une vie

Pour de nombreuses jeunes filles afghanes, obtenir un diplôme d’enseignement secondaire est une tâche parsemée d’embûches. Les rares qui parviennent à leurs fins courent encore le risque de voir tous leurs progrès réduits à néant par l’absence d'offres d’emploi appropriées à la fin de leurs études.

C’est pour cette raison que la Fondation Aga Khan (AKF) travaille auprès de jeunes femmes et de leurs communautés afin de leur proposer une formation professionnelle adaptée pour les aider à mener à bien leurs projets et à trouver un travail valorisant près de chez elles.

Dans la province de Bâmiyân, Alim Dara fait partie de ces nombreux villages auprès desquels l’AKF travaille afin d’aider les jeunes femmes à se forger un avenir. Sans aucune école secondaire à proximité, beaucoup d’adolescentes du village se sont vues contraintes d’arrêter leurs études à la fin de l’école primaire. En 2018, la Fondation mit ainsi en place une classe communautaire d’enseignement secondaire à laquelle 40 jeunes filles du village s’inscrivirent. Les intervenantes prirent avant tout le temps d’échanger avec ces jeunes étudiantes afin de déterminer les métiers qu’elles souhaitaient exercer après l’obtention de leurs diplômes ainsi que les compétences qu’elles souhaitaient acquérir. La majorité d’entre elles évoquèrent la cosmétologie et la couture, non seulement en raison de leur réel intérêt pour ces deux domaines, mais aussi dans l’idée de répondre à la demande exprimée par les villageois. En effet, pour les mariages, les mariées et leurs demoiselles d’honneur devaient généralement sortir du village pour se faire coiffer et maquiller et trouver des vêtements.

akf-afghanistan-hayeri_akdn_bamian_2360_r.jpg

Depuis 2013, plus de 351 000 Afghans ont bénéficié du programme STAGES dans le but d’améliorer l’éducation des filles, dont 135 000 filles, 110 000 garçons, 6 000 enseignants et 100 000 membres des communautés.
Copyright: 
AKDN / Kiana Hayeri

Après cette première consultation, l’AKF recruta des formatrices en cosmétologie et en couture qui dispensèrent des formations de trois mois. Au total, 17 jeunes filles participèrent aux cours de cosmétologie et huit aux cours de couture, six jours par semaine, et trois heures par jour. Une fois cette étape terminée, l’AKF mit en place des formations à l’entrepreneuriat pour apprendre à ces jeunes femmes comment créer et bien exploiter leurs petites entreprises au sein de la communauté. Laila, l’une des étudiantes, déclarait alors :

« Étant donné qu’il n’y a aucun salon de beauté dans le village, nous avions l’habitude d’aller au centre du district, mais depuis les trois derniers mois, nous nous entraînons et répondons mutuellement à nos propres besoins et économisons de ce fait l’argent que nous aurions normalement dépensé dans le salon. Nous sommes en train de renforcer nos compétences et espérons pouvoir ouvrir un centre de soins dans le village afin de gagner plus d’argent et de répondre aux besoins des filles et des femmes de notre communauté. »

Aisha, une étudiante en cosmétologie, se déclarait quant à elle ravie des perspectives que la formation lui avait ouvertes :

« J’ai toujours eu très envie de suivre des cours d’esthétique, mais les seuls centres qui en proposent étant relativement éloignés du village, mon père m’a toujours empêchée d’y aller, et je n’ai jamais pu réaliser mon rêve. Alors que j’avais perdu tout espoir, l’AKF est arrivée dans notre village et nous a permis de reprendre nos études et, en plus, de suivre des formations en cosmétologie. Aujourd’hui, je suis en mesure de réaliser mon rêve et j’ai retrouvé espoir. Je suis très reconnaissante envers ce programme. »

akf-afghanistan-049a0810.png

Copyright: 
AKDN

Même de courte durée, de telles formations présentent de nombreux avantages et permettent notamment aux jeunes filles impliquées de soutenir l’économie locale, puisque l’argent destiné aux services qu’elles proposent aurait autrement été dépensé hors du village. Grâce à ce programme, ces jeunes femmes renforcent leur estime de soi et deviennent financièrement indépendantes, mais constituent également de véritables modèles à suivre pour les plus jeunes filles de la communauté. La jeune génération et plus généralement tous les membres de la communauté comprennent désormais qu’une éducation et une formation professionnelle de qualité peuvent ouvrir de nouvelles perspectives aux femmes, qui deviennent ainsi capables de gérer leurs propres entreprises, de soutenir l’économie locale et d’encourager la prochaine génération à briser le cycle de la pauvreté dans lequel tant de personnes sont prises au piège depuis trop longtemps.

Le Programme STAGES (Steps Towards Afghan Girls’ Education Success - Initiatives pour la réussite scolaire des jeunes filles afghanes) est le plus important programme d’éducation des filles de l’AKF dans le monde et aide les jeunes filles afghanes à surmonter les obstacles qu’elles rencontrent et à leur ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles. L’AKF collabore fièrement avec plusieurs partenaires pour mettre en œuvre ce programme, dont CARESave the ChildrenCatholic Relief Servicesles Services d’éducation Aga Khan (AKES) et l’Afghan Education.

Le Programme STAGES est financé par le programme UKAID du gouvernement britannique.

Cet article est à l’origine paru sur le site internet de la Fondation Aga Khan Royaume-Uni.