Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Au Tadjikistan, un bénévole distribue des brochures de sensibilisation aux mesures préventives contre la COVID-19 et explique à la population l’importance de se laver les mains et de porter un masque dans les espaces publics.
    AKDN
Fondation Aga Khan
Les agents de santé communautaires bénévoles, premiers acteurs de la lutte contre la COVID-19

En juillet 2020, Savrigul, une agente de santé communautaire tadjike vivant dans la région autonome reculée du Haut-Badakhchan (GBAO), a suivi une formation sur les mesures préventives contre la COVID-19, la détection de cas positifs et l’orientation des patients vers les structures sanitaires adaptées. Elle a également reçu des équipements de protection individuelle (EPI) afin de mener à bien ses activités dans le cadre du système de santé primaire dans le district de Shughnan. Au mois d’août, alors que Savrigul effectuait des visites à domicile régulières au sein de sa communauté, cette formation s’est révélée déterminante lorsqu’elle a fait face à un homme présentant une forte fièvre et de potentiels symptômes du virus. En effet, forte de ses nouvelles compétences, elle a participé à l’effort de coordination pour assurer son transfert à l’hôpital tout en aidant le reste de sa famille à respecter les consignes d’isolement.

L’histoire de Savrigul fait partie des nombreux récits que l’on voit émerger des initiatives de réponse à la pandémie mises en œuvre par le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) depuis les sept derniers mois. Dans le cadre d’une approche de santé primaire déjà en place, les agents de santé communautaires comme elle jouent un rôle essentiel dans les efforts de lutte contre la COVID-19 de l’AKDN.

Les agents de santé communautaires sont généralement des bénévoles choisis par leurs propres communautés et dont la mission consiste à effectuer des visites à domicile afin d’informer les familles, de dispenser des soins primaires de base et d’orienter les patients vers les structures adaptées. Étant déjà des membres de confiance aux yeux de leurs communautés, ils sont ainsi tout indiqués pour sensibiliser leur entourage à la COVID-19 et assurer ces différentes tâches.

Pour lutter efficacement contre le virus, les agents de santé communautaires doivent avoir accès aux dernières informations, à des équipements de protection individuelle pour assurer leur sécurité et à des kits de dépistage pour tester les patients le plus rapidement possible. Au cours des sept derniers mois, l’AKDN a mobilisé, formé et équipé des milliers d’agents de santé communautaires en Asie et en Afrique. Quel enseignement tirer de ce travail ? Ces agents de santé bénévoles qui travaillent en première ligne et soutiennent des centaines de milliers de femmes, d’hommes, de filles et de garçons au sein de leurs communautés sont les mieux placés pour lutter contre la pandémie dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. 

akf-tanzania-gaudencia-handwashing.jpg

Gaudencia est une agente de santé communautaire tanzanienne qui a suivi la formation de l’AKDN sur la lutte contre la COVID-19. Elle effectue des visites à domicile au sein de sa communauté afin de sensibiliser ses voisins à l’importance de se laver les mains et de porter un masque.
Copyright: 
AKF Canada

Ce texte est une adaptation d’un article publié sur le site internet de la Fondation Aga Khan Canada.