Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Les élèves des différents campus des Académies Aga Khan ont pris part à la première Conférence sur le climat et l’environnement organisée par le réseau.
    AKDN
Académies Aga Khan
Les Académies Aga Khan organisent leur première Conférence sur le climat et l’environnement

Du 28 au 30 mai 2021, les Académies Aga Khan ont organisé leur première Conférence sur le climat et l’environnement à laquelle ont pris part plus de 70 élèves des différents campus du réseau aux côtés d’anciens élèves et d’intervenants et d’invités de marque.

Durant cet événement virtuel, les élèves ont présenté leurs propres initiatives environnementales et ont échangé avec des personnes dont le travail est axé sur la préservation du climat et de l’environnement. En effet, lors d’un « shark tank » [concept tiré d’une émission où des entrepreneurs présentent leur projet à des investisseurs] organisé pour l’occasion, ces derniers ont présenté leurs projets écologiques à des doctorants dont les recherches portent sur le climat ou encore l’efficacité énergique.

« Je pense que la simple présence d’élèves des différentes Académies a été bien plus bénéfique que ce à quoi je m’attendais », explique Marie-Claude Simbine, élève de quatrième à l’Académie Aga Khan de Maputo, au Mozambique. « Le fait de pouvoir découvrir les points de vue de personnes issues d’autres régions du monde et d’échanger à propos des différentes stratégies de durabilité mises en œuvre dans nos pays m’a poussée à réfléchir à la situation de ma propre communauté et à la manière dont je pourrais la soutenir avec l’aide de mes camarades. Durant les ateliers, j’ai fait la connaissance des autres élèves. J’ai appris à mieux communiquer avec eux et ai découvert leurs cultures. Il était clair que même si nous n’avions pas le même âge et n’étions pas originaires des mêmes pays, nous travaillions tous dans le même objectif et gardions à l’esprit que chaque idée, même la plus simple, nous permettrait de nous en rapprocher. »

Au cours de la conférence, les élèves ont eu l’occasion de participer à des ateliers organisés par Marina Olshanskaya, coordinatrice des activités de lutte contre le changement climatique du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), et par le Dr Hristo Dikanski, responsable du Programme de construction écologique de l’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH). Les intervenants les ont sensibilisés au sujet des coûts environnementaux des bâtiments et les ont mis au défi de trouver des solutions potentielles pour réduire ces coûts.

La conférence a été marquée par l’intervention d’Onno Rühl et de Zahira Virani. M. Rühl est le directeur général de l’AKAH et a été directeur de la Banque mondiale au Nigéria, et plus récemment en Inde. Fort d’une longue expérience, il est réputé pour ses méthodes qui stimulent le changement organisationnel, pour les nombreux partenariats clés qu’il établit et pour ses solides compétences en matière d’intervention d’urgence et de reconstruction en cas de catastrophe naturelle. Mme Virani est la coordonnatrice résidente des Nations unies (UNRC) en Angola, le plus haut grade de représentant dans la hiérarchie des Nations unies et la personne responsable du bureau national du pays dans lequel elle est implantée. Avant de devenir UNRC, elle a été représentante adjointe au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Bosnie-Herzégovine et directrice adjointe du PNUD au Tadjikistan. Les deux intervenants ont expliqué la teneur de leur travail et abordé l’importance de la préservation de l’environnement pour l’avenir devant des élèves passionnés issus de tous les campus du réseau des Académies.

Ces derniers ont également eu l’occasion d’échanger avec quelques visages familiers dans le cadre d’une table ronde d’anciens élèves organisée lors de cet événement. Les anciens élèves présents ont expliqué comment la formation qu’ils ont suivie dans les Académies leur a permis de poursuivre des études supérieures dans le domaine de l’environnement, mais ont également abordé la façon dont ils ont transmis les valeurs qui leur avaient été enseignées dans leur Académie respective pour devenir des acteurs du changement soucieux de l’avenir de l’environnement dans leur corps de métier.

« Étant donné que le changement climatique ne connaît ni limite ni frontière, votre contribution en faveur de la durabilité environnementale ne doit pas nécessairement se traduire par une initiative dans laquelle vous être directement impliqués ou par quelque chose que vous devez apprendre. L’important, ce sont les compétences que vous acquérez, et que les Académies Aga Khan savent très bien enseigner », a déclaré Raghuveer Vyas, élève de la promotion 2016 de l’Académie Aga Khan de Mombasa, au Kenya. « L’une des grandes questions est celle de l’interdisciplinarité - peut-on prendre les différents enseignements que l’on a tirés de différentes matières, différents sujets et différentes personnes et les rassembler pour les comprendre dans leur ensemble ? Car c’est un aspect essentiel du changement climatique. »

Cette première Conférence sur le climat et l’environnement est l’une des nombreuses initiatives auxquelles les élèves du réseau des Académies ont participé dernièrement dans le domaine de l’environnement. Nous espérons continuer de partager, soutenir et encourager davantage d’initiatives de ce type qui mettent en lumière de futurs leaders responsables et respectueux de l’environnement.