Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • L’École de formation professionnelle et continue de l’UCA à Naryn, en République kirghize (photographie prise avant le début de la pandémie de COVID-19).
    UCA
Université d'Asie centrale
Le Centre pour l’entrepreneuriat de Naryn stimule la création d’emplois chez les jeunes

Située dans les montagnes de la République kirghize, la région de Naryn est la plus vaste, la moins peuplée et la moins accessible du pays. Bien que les plaines de haute altitude que l’on y trouve soient idéales pour les nomades, qui peuvent y faire paître leur bétail, elles le sont moins pour les jeunes qui vivent au sein de ces communautés rurales et qui s’interrogent, voire s’inquiètent, au sujet de leur avenir professionnel.

Pour répondre à ce problème et développer les perspectives professionnelles parmi les communautés de montagne, en particulier pour les jeunes, l’Université d’Asie centrale (UCA) a ouvert le Centre pour l’entrepreneuriat de Naryn (NCE) le 13 novembre 2021, avec le généreux soutien de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et de la Fondation Aga Khan (AKF).

Dans le cadre du projet « Local Impact: A Transformative Partnership in Asia and Africa » (Impact à l’échelle locale : un partenariat transformateur en Asie et en Afrique), l’École de formation professionnelle et continue (SPCE) de l’UCA a créé cet établissement complet à Naryn afin de proposer une formation intensive à l’entrepreneuriat et au développement des entreprises et de lancer des programmes d’incubation d’entreprises et de mentorat. 

« Au cours de nos échanges avec diverses entreprises, nous avons constaté que peu de jeunes osent monter une affaire, car ils manquent de compétences et de confiance », explique Azizullah Baig, responsable régional du suivi, de l’évaluation, de la recherche et de l’apprentissage à l’AKF. « Par conséquent, ces jeunes optent en grande majorité pour un emploi salarié, ce qui constitue en soi un défi d’autant plus important au vu de la limitation des perspectives professionnelles dans la région. Le projet ‘Local Impact’ et le NCE ont ainsi pour objectif d’encourager les jeunes à développer leur propre activité professionnelle. »

uca-kyrgyz-republic-naryn_ott3488.jpg

Campus de l’UCA à Naryn.
Copyright: 
AKDN / Gary Otte

Le NCE proposera aux jeunes de la région des programmes axés sur des concepts avancés, notamment en matière de direction et de gestion des entreprises. Ces derniers y trouveront en outre un espace de travail et des services de mentorat et de mise en réseau.

« Avec mon fils et mon petit-fils, nous avons suivi de nombreux cours d’entrepreneuriat à l’École de formation professionnelle et continue. Nous avons par la suite contracté plusieurs prêts auprès de la KICB (Kyrgyz Investment and Credit Bank) afin de créer notre propre entreprise », explique Kalyikul Ysyraliev, un ancien élève de la SPCE. « Les produits que nous cultivons dans nos serres sont maintenant disponibles sur les marchés locaux. Nous devons une grande partie de notre réussite au soutien apporté par les institutions Aga Khan. »

uca-kyrgyz-republic-spce-naryn.jpg

(À gauche) Kalyikul Ysyraliev, ancien élève de la SPCE, exploite des serres et vend ses produits sur les marchés locaux. (À droite) Le Centre pour l’entrepreneuriat de Naryn l’a invité à partager son expérience avec une nouvelle promotion d’étudiants.
Copyright: 
UCA

« Le Centre va contribuer à inculquer cette culture de l’entrepreneuriat parmi les jeunes de la République kirghize », explique Jomart Hudaibergenov, directeur du NCE. « Plutôt que de les laisser s’inquiéter face à la difficulté de trouver un emploi, le NCE les aidera à développer leur propre activité professionnelle. »