Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Au Lycée Aga Khan, des directeurs d’école observent un cours, dans le cadre des activités organisées par le Programme d’amélioration de l’éducation de l’AKF.
    AKES
Fondation Aga Khan
Au Tadjikistan, l’AKF organise des visites de découverte pour des directeurs d’école dans le cadre de son Programme d’amélioration de l’éducation

Dans le cadre des activités de son Programme d’amélioration de l’éducation, la Fondation Aga Khan Tadjikistan (AKF Tjk) a organisé des visites de découverte pour 41 directeurs d’écoles auprès desquelles elle travaille du 26 au 30 octobre 2020, en collaboration avec l’antenne de l’Institut républicain de développement professionnel pour les enseignants de la région autonome du Haut-Badakhchan (GBAO). L’objectif était de permettre à ces directeurs d’établissements situés dans les districts ruraux et urbains du GBAO d’observer les bonnes pratiques d’apprentissage mises en œuvre dans d’autres écoles de la région. 

Les participants ont eu l’occasion de découvrir les nombreuses activités des établissements visités : gestion globale, approches d’enseignement, utilisation des ressources pédagogiques, organisation des laboratoires scientifiques, intégration des TIC dans les programmes, fonctionnement des unités méthodologiques, gestion des bibliothèques et mise en place des activités extrascolaires.

Plusieurs expositions, démonstrations de cours dans les salles de classe et les laboratoires, visites des bibliothèques et présentations des unités méthodologiques et des pratiques de gestion ont également été organisées.

Au lendemain de cette série de visites, Nadima Saidbekova, directrice de l’école no 1 du village de Nishusp, dans le district de Shughnan, expliquait que c’était la première fois qu’elle se rendait dans des écoles d’autres districts. « J’ai appris beaucoup de notions très importantes et passionnantes liées aux pratiques de gestion, à la décoration des salles de classe ou à la mise en œuvre d’approches interactives. Je compte appliquer la plupart de ces pratiques dès mon retour. Grâce à ces visites, j’ai compris que ce que je pensais être impossible dans mon école reculée est en réalité possible. »

akes-tajikistan-img_2359r.jpg

Quarante-et-un directeurs d’écoles situées dans la région autonome du Haut-Badakhchan (GBAO), au Tadjikistan, ont eu l’occasion de découvrir les bonnes pratiques mises en œuvre dans d’autres écoles de la région dans le cadre du Programme d’amélioration de l’éducation de l’AKF.
Copyright: 
AKDN

Latofat Tolibbekova, directrice de l’école no 24 du village de Sponj, dans le district de Rushan, a quant à elle déclaré : « c’était passionnant de découvrir les différents types d’écoles, leurs approches novatrices et la façon dont elles établissent un environnement adapté aux enfants afin de renforcer leurs résultats. J’ai particulièrement apprécié le fait d’échanger avec les enseignants et les élèves de chaque établissement visité et de voir comment les différents environnements mis en place permettent à ces derniers de grandir et de façonner leur avenir. C’était également très inspirant de voir la façon dont ces écoles mettent à profit des ressources existantes afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage. Les approches que j’ai découvertes ont changé ma compréhension de la manière dont une école doit être gérée dans notre région, notamment dans les zones rurales. »

Sur une même note, Hamroh Sabzaliev, directeur de l’école no 7 du village de Sokhcharv, a déclaré : « Grâce à ces visites, j’ai compris l’importance que joue le directeur dans le processus d’amélioration de l’apprentissage et de l’enseignement dans son école. En effet, si l’on souhaite obtenir les meilleurs résultats, il est important d’élaborer un plan de développement adéquat, de superviser l’organisation des différents processus et de contrôler en continu les activités de l’école. Nous avons tissé des liens durant ces visites, ce qui a abouti à la création d’une plateforme sociale qui nous permettra de continuer à collaborer et échanger. Je peux affirmer avec certitude qu’il n’y a rien de mieux que les visites de découverte dans d’autres établissements pour renforcer ses compétences professionnelles. » 

De nombreux directeurs ont manifesté le souhait d’intégrer les bonnes pratiques qu’ils ont découvertes dans leur Plan de développement scolaire afin de les mettre en œuvre plus tard dans l’année scolaire.