Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Un rendez-vous dans un bureau de soutien au travail dans le bureau principal du CEPAC (Centro Padre Alves Correia), membre du RedEmprega Vale de Alcântara, 2015.
    AKDN
Accéder au savoir numérique
Agir en faveur des communautés urbaines défavorisées

Il est admis depuis plusieurs années que les technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent potentiellement briser les obstacles socio-économiques. Toutefois, dans les faits, la fracture numérique empêche toujours une grande majorité de personnes d’accéder aux TIC, ce qui a souvent pour effet d’exacerber les inégalités dont elles sont victimes. Dans une société qui se base de plus en plus sur l'information et le savoir, le défi est désormais d’employer les technologies à bon escient dans un mouvement conscient d'instauration d’une équité économique et sociale. Une telle progression permettrait aux groupes vulnérables et marginalisés d’accéder à de meilleures perspectives professionnelles et formations diplômantes et de bénéficier d’une meilleure inclusion sociale.

La Fondation Aga Khan (AKF) s’emploie à refermer cette fracture numérique en proposant des formations à l’informatique dans les communautés urbaines défavorisées. Dans les quartiers d'Alta de Lisboa, de Mira Sintra et d’Ameixoeira, à Lisbonne, au Portugal, le Programme de soutien aux communautés urbaines (UCSP) ouvre la voie :

  • À des formations et certifications aux nouvelles technologies de l’information pour les femmes, les chômeurs, les personnes âgées, les jeunes et les immigrants socialement et économiquement vulnérables, ainsi que des formations pour les techniciens d’organisations de la société civile leur permettant d’acquérir les compétences nécessaires pour améliorer leurs résultats académiques, leur employabilité et l’efficacité et la qualité de leur travail auprès des communautés défavorisées.
  • À une formation spécialisée sur les TIC pour les microentrepreneurs et les petits entrepreneurs afin de les aider à créer et développer leurs entreprises.
  • À l’ouverture d’espaces d’inclusion numérique dans lesquels les résidents peuvent accéder à des ordinateurs et à Internet gratuitement.
  • Au développement d'outils en faveur d’activités mises en œuvre dans les domaines de l’éducation et du développement économique, dont la création d'un observatoire numérique et de guides de ressources numériques fournissant aux résidents des informations sur les ressources et les infrastructures accessibles localement.