Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Représentation du musée sur le site de la tombe de Humayun à Delhi, en Inde.
Trust Aga Khan pour la culture
Un nouveau musée sur le site de la tombe de Humayun

Dans le cadre de leurs efforts continus pour restaurer et revitaliser les environs de la tombe de Humayun, le Trust Aga Khan pour la culture et ses partenaires vont entamer la construction d’un musée et d’un centre d’accueil des visiteurs à Delhi.

Ces dernières années, il est apparu nécessaire de construire un musée et un centre d’accueil des visiteurs sur ce site classé au patrimoine mondial. En effet, deux millions de personnes, dont plus de 500 000 enfants, visitent la tombe de Humayun chaque année. Un nombre encore plus important de pèlerins aux confessions diverses et venant du monde entier visitent le Dargah adjacent de Hazrat Nizamuddin Auliya, saint du 14e siècle.

Pour faire face à l’augmentation spectaculaire du nombre de visiteurs, l’Archaeological Survey of India a demandé la création d’un musée sur le site. Le Trust Aga Khan Trust pour la culture (AKTC), qui a entrepris des travaux de conservation sur plus de 50 monuments à Delhi, et notamment la restauration de la tombe de Humayun, a proposé de construire un musée moderne à l’entrée du site classé au patrimoine mondial. Le Ministère du tourisme s’est engagé à contribuer à la construction du musée à hauteur de 49 crores (env. 8 millions de dollars).

Le musée aura notamment pour objectifs de mieux faire connaître l’architecture et les techniques artisanales de construction mogholes, et de mettre en lumière le développement de la zone de Nizamuddin au cours du dernier millénaire. Plus important encore, il mettra en valeur les traditions culturelles pluralistes de la région qui ont défini la culture hindoustani pendant près de cinq siècles.

Le musée du site comprendra une exposition permanente, des galeries pour les expositions temporaires, un auditorium pour les projections cinématographiques, une boutique de souvenirs et un café. Des démonstrations de techniques de construction, comme la maçonnerie de pierre et la plâtrerie, ainsi que d’autres grandes techniques artisanales mogholes, seront organisées en permanence.

Le musée devrait également servir de point de départ aux touristes qui souhaitent visiter d’autres monuments majeurs de l’Inde moghole, comme le Taj Mahal, qui a été construit après la tombe de Humayun, dont il est inspiré.

La conception creuse discrète, inspirée des bâolis traditionnels du nord de l’Inde, mettra en valeur la beauté des monuments adjacents du 16e siècle, comme Sabz Burj, la tombe d’Isa Khan et Sundarwala Burj.

Pour plus d’informations, consultez la brochure du musée du site de la tombe de Humayun.

Le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) réalise des travaux de conservation dans la zone de la tombe de Humayun depuis près de 15 ans. C’est le projet de revitalisation du jardin de la tombe de Humayun, un cadeau de Son Altesse l’Aga Khan à l’Inde à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance du pays, qui a marqué le début de l’engagement de l’AKTC.

Grâce au partenariat public-privé (PPP) créé à l’invitation du gouvernement indien, l’engagement du Trust Aga Khan pour la culture dans la région s’est développé. Dans le cadre du PPP, un projet de revitalisation urbaine plus vaste a été créé pour englober une initiative de rénovation urbaine dans le basti de Nizamuddin, la transformation de la pépinière de Sunder et du complexe de Batashewala en parc urbain d’une quarantaine d’hectares, des améliorations significatives de la qualité de vie des résidents du basti de Hazrat Nizamuddin, la conservation de la tombe de Humayun et la restauration des structures associées.

Le but du PPP et de tous les projets entrepris par le Trust Aga Khan pour la culture est de revitaliser les centres urbains historiques pour stimuler le développement social, économique et culturel. À Nizamuddin, par exemple, les projets de l’AKTC comprennent de très nombreux programmes, comme le développement de la petite enfance et la formation professionnelle des adultes, l’assainissement et la gestion des déchets, l’amélioration des logements et des rues, l’aménagement des parcs du quartier et la revitalisation des traditions culturelles. Pour chacune de ces actions, l’AKTC a travaillé en partenariat avec l’Archaeological Survey of India, la Corporation municipale de Delhi et le Département central des travaux publics.

Récemment sur AKDN

Sur le terrain
17 Septembre 2020
17 Septembre 2020
17 Septembre 2020