Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Schools2030 est un nouveau programme d’amélioration de l’apprentissage mené sur 10 ans dans le cadre duquel participent 1 000 écoles d’Afghanistan, du Pakistan, du Tadjikistan, de la République kirghize, du Portugal, du Kenya, d’Ouganda, de la Tanzanie, du Brésil et d’Inde. Ce programme a pour vocation de transmettre aux prochaines générations d’enfants et d’élèves les connaissances, les compétences, les comportements et les valeurs nécessaires pour interagir de manière efficace avec le monde qui les entoure et devenir des membres actifs de la société.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
Fondation Aga Khan
Trouver des solutions adaptées durant la crise

La pandémie de COVID-19 a des répercussions particulièrement importantes pour les familles, les enfants et les enseignants. Les parents ont en effet désormais la responsabilité de répondre aux besoins d’apprentissage de leurs enfants, une tâche qui se révèle d’autant plus difficile au sein des communautés marginalisées. Le programme Schools2030 de la Fondation Aga Khan (AKF), mené en collaboration avec huit autres fondations privées, a pour vocation d’apporter des réponses à cette situation. 

Au cœur de cette initiative réside un principe simple : échanger avec les enseignants travaillant en première ligne et découvrir avec leur aide les solutions adaptées et comprendre pourquoi elles le sont. L’AKF a ainsi mis en œuvre deux initiatives concrètes.

Premièrement, en partenariat avec ses agences sœurs des Services d’éducation Aga Khan (AKES) et des Académies Aga Khan (AKA), la Fondation a compilé et partagé un ensemble de conseils, de recommandations et de ressources d’apprentissage en ligne et hors ligne afin d’aider les familles et les enseignants à soutenir l’apprentissage des enfants alors que les écoles sont fermées. Toutes ces ressources ont été diffusées dans les différents pays impliqués dans le programme Schools2030 et partagées avec les partenaires concernés. Elles sont accessibles gratuitement en cliquant sur le lien suivant : Initiatives de soutien à l’éducation durant la pandémie de COVID-19.

Deuxièmement, afin de trouver et d’élaborer des solutions d’enseignement et d’apprentissage efficaces à l’échelle locale durant la pandémie de COVID-19 et complémentaires des recommandations et ressources globales compilées en premier lieu, l’AKF et la coalition Schools2030 ont organisé des sessions virtuelles de formation à la conception centrée sur la personne (HCD) sur plusieurs semaines.

En mars 2020, l’AKF a ainsi dirigé la première session de formation à la HCD dans le cadre du programme Schools2030 à Nairobi pour ses partenaires basés au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie. À cette occasion, il a été demandé à ces derniers d’élaborer ensemble de nouvelles solutions permettant d’améliorer les résultats scolaires globaux des élèves des écoles participantes en se basant sur l’approche du « design thinking » (réflexion conceptuelle). Katie Krummeck et Gray Garmon, experts internationaux en « design thinking », ont pris part à la conception des boîtes à outils pour ces sessions. La Fondation a ensuite planifié le déploiement de cette formation dans les autres pays du programme Schools2030 pour les semaines à venir.

La pandémie de COVID-19 obligeant les enseignants à trouver de nouvelles méthodes d’apprentissage efficaces pour leurs élèves, les représentants de la coalition de 10 pays du programme Schools2030 se sont penchés sur l’une des questions de « design thinking » les plus importantes à l’heure actuelle : comment continuer d’offrir une éducation de qualité à tous les élèves pendant et après la pandémie de COVID-19 ?

Répondre aux préoccupations en matière d’enseignement et d’apprentissage

Afin d’apporter des éléments de réponse à cette question épineuse, l’AKF a organisé des sessions préliminaires de « design sprint » (processus de création soumis à une contrainte temporelle courte) en ligne pour faire participer les membres et partenaires du programme Schools2030 à des exercices virtuels de HCD dans le but précis de répondre aux préoccupations en matière d’enseignement et d’apprentissage qui ont émergé avec cette crise sans précédent.

De nombreux problèmes ont rapidement été soulevés : inquiétude quant à la santé mentale des familles qui luttent pour s’adapter à ce nouveau contexte ou pour les élèves qui étaient déjà sur le point d’abandonner l’école, comment savoir si les enfants font les progrès qui auraient normalement été suivis à l’école et, surtout, comment atteindre les élèves dont les familles n’ont pas accès à un ordinateur ou à internet. Plusieurs recommandations ont été rédigées pour répondre à ces enjeux. Elles sont disponibles en cliquant sur le lien suivant : Initiatives de soutien à l’éducation durant la pandémie de COVID-19.

Toutefois, tous les aspects de cette crise ne se révèlent pas négatifs. Par exemple, les sommes d’argent qu’économisent les familles et les enseignants sur les transports s’inscrivent dans les points positifs qui en ressortent. En outre, les élèves sont désormais en mesure de passer davantage de temps auprès de leurs proches. Il a également été relevé que le bien-être mental et la santé socio-émotionnelle des élèves font désormais partie des principales préoccupations de nombreux enseignants, alors que cela n’était pas toujours le cas avant la pandémie de COVID-19. Enfin, de nombreux participants ont noté que la situation actuelle constitue une occasion unique de renforcer le lien social entre les familles des enfants et les enseignants et d’ainsi établir un réseau de soutien à l’apprentissage global plus efficace sur le long terme.

À la suite de cette session, les partenaires ont commencé à compiler et synthétiser toutes les informations. Ils ont notamment été tenus de voter pour les préoccupations qui leur semblaient les plus importantes, tant dans les aspects positifs que négatifs. Les deux thèmes retenus ont ensuite servi de base à l’étape de « design thinking ».

Lors de cette étape, ce ne sont pas moins de 250 idées qui ont été exprimées en seulement 15 minutes. Après avoir approfondi certaines de ces idées, des solutions concrètes ont commencé à émerger ; l’un des plus grands défis étant le manque d’accès à internet ou à des installations informatiques adéquates dans de nombreuses communautés. Certains ont ainsi suggéré la mise en place de groupes WhatsApp dédiés aux communautés de pratique des enseignants, ou encore la création de programmes de radio et de télévision adaptés - deux idées actuellement en cours de concrétisation dans certains pays impliqués dans le programme Schools2030 avec le soutien de l’AKF et d’autres partenaires. L’idée d’adapter les émissions de radio et de télévision pour encourager l’implication des familles a également été évoquée.

D’autres participants ont émis l’hypothèse que le fait de suivre un enfant dans son apprentissage virtuel donnerait aux parents et aux enseignants l’occasion de mieux comprendre les défis auxquels les élèves sont confrontés dans ce contexte peu familier. Il a également été proposé de mettre en place des communautés de pratique en ligne afin que les enseignants et parents puissent s’entraider, ainsi qu’un système de suivi virtuel pour les enseignants plus jeunes et moins expérimentés.

Apprentissage, innovation et impact à long terme dans le contexte de la pandémie de COVID-19

Au cours des étapes finales du programme, certaines de ces idées seront développées, mises à l’essai et évaluées. La coalition Schools2030 fournira également un financement flexible afin de faire évoluer ces modèles en expériences d’apprentissage durables et valorisantes pour les enfants et les élèves. Ce processus se déroulera dans le cadre d’une formation virtuelle continue que l’AKF et ses partenaires du programme Schools2030 ont développée pour transmettre aux enseignants du monde entier les compétences et connaissances nécessaires pour renforcer leurs capacités en « design thinking » et s’adapter au paysage en évolution constante de l’enseignement et de l’apprentissage dans les semaines et les mois à venir dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

akf-afghanistan-49398165068_ff9a5f7ed1_k.jpg

Une classe communautaire soutenue par l’AKF en Afghanistan, ici avant la crise. Forcés de rester chez eux, ces enfants ont besoin d’aide pour continuer d’apprendre.
Copyright: 
AKDN / Kiana Hayeri