Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le programme profite à 234 094 Afghans, dont 213 058 femmes et adolescentes, et à 21 036 hommes et femmes dans des rôles clés.
    AKDN
Fondation Aga Khan
Programme d’autonomisation des femmes afghanes

Le Programme d’autonomisation des femmes afghanes (AWEP), un partenariat entre Affaires Mondiales Canada et la Fondation Aga Khan Canada, est un projet complexe de quatre ans qui couvre trois provinces de l’Afghanistan : Baghlan, Bamiyan et Takhar.

Pour faire simple, nous travaillons avec deux groupes : les femmes et les personnes avec lesquelles elles vivent, étudient et travaillent. Nous voulons aider les femmes à acquérir la confiance et les outils nécessaires pour jouer un rôle réellement engagé au sein de la société et du marché. Mais nous travaillons également avec la communauté dans son ensemble – les maris, les frères, les pères, les leaders religieux et traditionnels, les fonctionnaires gouvernementaux – afin de les préparer au fait que les femmes jouent un rôle de plus en plus actif dans l’arène publique.

akf-afghanistan-azizazuhra-6-1-e1568137472901-768x1024.jpg


Le Programme d’autonomisation des femmes afghanes (AWEP) est un projet complexe de quatre ans qui couvre trois provinces de l’Afghanistan : Baghlan, Bamiyan et Takhar.
Copyright: 
AKDN

Pour nous, l’autonomisation se définit comme la capacité d’une femme à faire des choix concernant son avenir, par exemple sa façon de s’engager socialement ou de gagner un revenu. Cependant, sa capacité de choisir est nulle si la communauté la rejette ou la décourage de faire des choix. Dans le travail d’autonomisation, il est aussi important d’interagir avec les gardiens que d’aider les femmes à « trouver leurs clés ».

Tout notre travail est ancré au niveau communautaire, où nous avons fait d’importants investissements à la fois dans des institutions officielles comme les gouvernements et le secteur privé, et dans des institutions non officielles comme des organismes villageois.

Lorsque nous entrons dans une collectivité, nous interagissons avec tous les acteurs, qu’ils soient officiels ou non. Nous plaçons l’égalité des sexes dans le contexte local en offrant des façons de consulter et de mobiliser les femmes et en créant des programmes pour les femmes avec les femmes. Cela nous a aidés à bâtir une fondation qui a permis aux femmes de commencer à remettre en question de façon sécuritaire les normes relatives au travail des femmes.

Le programme profite à 234 094 Afghans, dont 213 058 femmes et adolescentes, et à 21 036 hommes et femmes dans des rôles clés, dont le ministère des Affaires des femmes et les bureaux des gouverneurs de district, des leaders religieux, des membres d’institutions communautaires existantes, des membres d’organismes de la société civile et les médias. Le programme travaille principalement dans des régions rurales.

Résultats (en anglais)

Cet article est l’adaptation de deux articles parus à l’origine sur le site internet de la Fondation Aga Khan Canada: ici and ici.