Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Les risques de catastrophes telles que les glissements de terrain et les inondations ayant augmenté en raison de la déforestation des bassins versants déjà fragiles du pays, une équipe de l’Agence Aga Khan pour l’habitat, Tadjikistan a lancé une initiative de reboisement afin de réduire ces risques.
    AKAH
Agence Aga Khan pour l’habitat
Planter des arbres afin de prévenir les catastrophes au Tadjikistan

L’Agence Aga Khan pour l’habitat, Tadjikistan (AKAH Tadjikistan) a lancé une initiative de reboisement afin de réduire les risques de catastrophes dans la région autonome du Haut-Badakhchan (GBAO).

La déforestation des fragiles bassins versants du Tadjikistan a entraîné une importante augmentation des risques de catastrophes telles que les glissements de terrain et les inondations, exacerbant par la même occasion les conséquences de ces dangers sur les communautés du GBAO, une région qui peine à se remettre de la guerre civile. Des preuves empiriques indiquent que les forêts, qui recouvraient 20 % du pays en 1991, n’en recouvrent qu’à peine 3 % aujourd’hui. Dans ce contexte, d’autres initiatives comme celle de l’AKAH, dans le cadre de laquelle 5 000 arbres seront plantés, permettront d’inverser cette tendance de manière significative, notamment dans la région vulnérable du GBAO.

Selon Nikkadam Nazarov, directeur de programme pour l’AKAH et responsable de ce projet, « il s’agit du premier programme de ce genre mis en œuvre dans la région du GBAO/Pamir. Nous ciblons neuf villages qui sont susceptibles de bénéficier le plus de cette initiative. Ce programme complet nous permettra d’obtenir le label « Gold Standard » sur le calcul des crédits carbone, mais aussi de contribuer de manière significative aux Objectifs de développement durable qui concernent la croissance économique, l’action climatique et la vie terrestre. »

Grâce à une subvention du Fonds Prince Sadruddin Aga Khan pour l’environnement (PSAKFE), ce projet permettra d’étendre les initiatives de reboisement entreprises dans d’autres régions du Tadjikistan par Caritas Switzerland à la région très vulnérable du GBAO.

2020_03_akah_taj_khorog_treeplanting_bis.jpg

Les risques de catastrophes telles que les glissements de terrain et les inondations ayant augmenté en raison de la déforestation des bassins versants déjà fragiles du pays, une équipe de l’Agence Aga Khan pour l’habitat, Tadjikistan a lancé une initiative de reboisement afin de réduire ces risques.
Copyright: 
AKAH

Depuis ses débuts, l’AKAH œuvre au renforcement de la résilience des communautés face aux répercussions des catastrophes naturelles. L’Agence s’engage également à accroître les capacités d’intervention de ces communautés au travers d’actions qui renforcent leur résilience économique et sociale. En concordance, elle s’efforce également de réduire l’empreinte environnementale du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) par la mise en place de mesures de compensation carbone. En 2019, dans le cadre de ses activités et en préparation de la mise en œuvre de cette initiative plus large, l’AKAH a organisé la plantation de 2 000 arbres dans des régions exposées aux catastrophes, notamment sur les flancs des montagnes du Pamir dans le GBAO.