Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • En partenariat avec les autorités gouvernementales nationales et locales, l’Agence Aga Khan pour l’habitat intègrera les risques dans le développement urbain de Khorog, au Tadjikistan.
    AKAH / Malika Giles
Agence Aga Khan pour l’habitat
Planifier l’avenir dans une ville des montagnes du Tadjikistan

Située à 2 200 mètres au-dessus du niveau de la mer, Khorog fait partie des villes les plus en altitude d’Asie centrale. Cette situation lui vaut de faire face à de nombreux défis : risques de catastrophes naturelles, pression démographique croissante, vieillissement des infrastructures, autant de facteurs qui se voient aggravés par l’impact du changement climatique. Dans ce contexte, les vies des habitants, leurs moyens de subsistance et la croissance économique sont en péril.

L’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH), qui travaille dans cette région depuis plusieurs décennies, a conscience de la nécessité de renforcer la résilience dans les centres urbains comme Khorog dans la région autonome du Haut-Badakhchan (GBAO). De ce fait, en partenariat avec les autorités gouvernementales nationales et locales, l’AKAH a lancé une nouvelle initiative afin d’intégrer ces risques dans le développement urbain de Khorog.

Le plan d’urbanisme qui résultera de cette initiative permettra aux acteurs concernés de se mobiliser autour d’un plan de développement multigénérationnel garantissant des investissements dans les infrastructures et les projets de développement. Il prendra notamment en compte les perspectives d’avenir, les risques, les dangers et les dynamiques futures de la région. Plusieurs projets seront entrepris, dont le renforcement de berges, la création d’une zone d’infrastructures essentielles pour l’approvisionnement en électricité ou encore la mise en œuvre d’initiatives de reboisement en vue d’améliorer les perspectives de subsistance des communautés locales. Le Centre pour les jeunes de Khorog sera également modernisé et offrira des formations spécialisées pour la construction de bâtiments résistants au travers de services d’apprentissage et de formation de terrain.

akah-tajikistan-khorog_icjk_and_river_credit_christopher_wilton-steer_.jpg

Khorog, au Tadjikistan, ici en photo, nécessite un plan de développement urbain intégrant les nombreux risques qui pèsent sur la région, dont les inondations et les séismes.
Copyright: 
AKDN / Christopher Wilton-Steer

« Nous sommes impatients de lancer ces travaux de rénovation », a déclaré Gulayozova Khubchehra, directrice du Centre. « Nous aurons plus d’espace et pourrons ainsi accueillir un public plus large. Les jeunes viennent ici pour apprendre et se rencontrer, et même les personnes plus âgées partagent avec nous leurs expériences et leurs connaissances. Malheureusement, la vétusté des locaux ne nous permet plus de les accueillir dans de bonnes conditions. Cette modernisation offrira une nouvelle vie au Centre et lui permettra de remplir la mission pour laquelle il a été créé. »

Pour Malika Giles, responsable du programme de cette nouvelle initiative, « la notion de résilience établit un pont entre les projets de développement à long terme et les interventions d’urgence dans les situations de crise ou de catastrophe. La pandémie de COVID-19 a renforcé la nécessité de préparer les populations aux catastrophes ou aux chocs économiques afin qu’elles puissent anticiper de tels événements, en réduire l’impact, y faire face et s’en relever, tout en continuant de créer des perspectives d’avenir sur le long terme et de renforcer la qualité de vie. Il s’agit de planifier pour assurer la sécurité, mais également pour l’avenir, même face à des risques croissants. »

Dans le cadre de cette initiative, des projets de démonstration de la faisabilité d’une utilisation plus efficace des terres et des systèmes d’approvisionnement en eau seront mis en œuvre, un plan d’urbanisme axé sur la résilience et un plan d’investissement seront élaborés et des programmes de renforcement des capacités aux niveaux municipal et national seront mis en place. Toutes ces étapes seront étayées par une base de données créée pour mieux comprendre les risques et les perspectives de la région, ce afin d’informer et de faciliter les prises de décisions futures.

Afin de garantir que le programme soit pérenne, inclusif et efficace, un Comité directeur pour la résilience de Khorog et un Comité consultatif seront mis sur pied. Ils permettront de rassembler les acteurs majeurs du projet aux niveaux national, du gouvernorat du GBAO, de la communauté de Khorog et de la communauté internationale. De cette manière, le programme ouvrira la voie aux structures, aux systèmes et aux capacités nécessaires pour faire de Khorog une ville modèle de résilience et un lieu de croissance économique durable et d’investissement dans un environnement urbain dynamique.

À propos du Programme de développement de la résilience urbaine et de l’initiative de démonstration de la faisabilité de Khorog :
Le Programme de développement de la résilience urbaine de Khorog (KURP) est un partenariat de cinq ans entre le gouvernement du Tadjikistan et le Secrétariat d’État à l’économie de Suisse (SECO) et est cofinancé par les agences du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), l’Union européenne et l’Ambassade du Japon. Il a été développé afin de faire le lien entre la planification et les investissements du gouvernement et les initiatives mises en œuvre par la communauté, le secteur privé et l’AKDN et ses partenaires internationaux. Le programme aura pour objectif :
1) de renforcer les capacités des institutions publiques, privées et communautaires aux niveaux national et municipal et de mettre en œuvre des projets de démonstration de la valeur des outils de développement de la résilience,
2) d’ouvrir la voie à un développement urbain résilient au travers de la création d’une base de données adaptée, et
3) de mobiliser des investissements dans les projets de développement de la résilience en réduisant les risques qui pèsent sur les infrastructures essentielles, comme les catastrophes naturelles et la détérioration naturelle, et ainsi accélérer la croissance économique. 

Récemment sur AKDN

Sur le terrain