Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Nichées dans les montagnes du Pamir, les salles de classe des nouveaux Centres Aga Khan de développement de la petite enfance de Khorog, au Tadjikistan, qui ont été inaugurés en janvier 2018, sont pleines de jeunes élèves.
    AKDN / Akbar Hakim
Services d’éducation Aga Khan
Petits polyglottes

Grâce à nos classes de développement de la petite enfance de Khorog, nous nous rendons compte que les petits sont la clé de la valorisation du pluralisme.

Lorsque les Services d’éducation Aga Khan (AKES) ont ouvert deux centres de développement de la petite enfance (ECD) à Khorog, au Tadjikistan, la plus grande municipalité de la région, les membres de l’agence ont été ravis d’entendre jusqu’à six langues parlées dans une seule classe.

En plus d’être un environnement favorable à l’apprentissage de plusieurs langues et à la découverte de divers milieux culturels, la région offre un laboratoire unique pour observer la façon dont les enfants perçoivent et abordent les différences au sein d’une classe.

Peu de temps après l'ouverture des centres d’ECD, les AKES ont également ouvert un Centre de ressources en ECD dont le but est d’en apprendre davantage sur les meilleures pratiques d’éducation de la petite enfance afin d’améliorer toujours plus le programme et, peut-être, la portée de l’ECD dans son ensemble.

Depuis que le Centre de ressources en ECD a ouvert ses portes en février 2018, il a développé des partenariats avec la Queen’s University de Belfast et l’UNICEF afin d’explorer des concepts de développement de l’enfant. Quel est l’impact de l’exclusion et de l’inclusion sur les enfants de différentes origines ethniques ou sur les enfants ayant des difficultés d’apprentissage ? Quels sont les facteurs qui influencent le comportement des enfants à l’égard de ceux ayant des origines différentes des leurs ? En plus de recherches sur ces sujets, le Centre de ressources met également en place des programmes, dont la formation d’enseignants dans toute la communauté.

En fournissant des ressources pour faciliter l’apprentissage par le jeu et dans un environnement où les enfants peuvent grandir et se développer de manière holistique, les centres d’ECD ont favorisé la paix et la positivité dans une région qui a connu un passé mouvementé après la chute de l’Union soviétique. « Avant, il s’amusait avec des armes-jouets, se battait, etc. Désormais, il essaye d’aller plus souvent dehors ou de construire des choses avec les ressources dont il dispose », a déclaré le parent d’un enfant de six ans inscrit dans les programmes d’ECD des AKES à Khorog.

 

 

 

Récemment sur AKDN

Sur le terrain