Vous êtes ici

Vous êtes ici

Centre de ressources en télésanté de l'AKDN
Paigham-e-Sehat

La couverture de la vaccination systématique des enfants pakistanais s'élève à 59 %, un taux bien en dessous des 90 % recommandés. Cette insuffisance a engendré une transmission ininterrompue de la poliomyélite, d'importantes épidémies de rougeole et de nombreux décès à cause de maladies évitables par vaccination.

Face à ces problèmes, l'Université Aga Khan (AKU) a entrepris un projet de recherche, Paigham-e-Sehat, ou « un message de santé » en langue ourdoue locale, mené par le Dr Momin Kazi au sein du service de pédiatrie et de santé infantile de l’Université. Ce projet a pour but d'évaluer l'efficacité de différents types de SMS et d'appels automatisés dans l'amélioration de l'adoption de la vaccination systématique. Il permet également de comprendre les perceptions et les obstacles pouvant avoir des conséquences négatives sur les interventions textuelles et vocales.

En 2017, le Centre de ressources en télésanté du Réseau Aga Khan de développement (AKDN eHRC) a contribué au développement de l'application Paigham-e-Sehat afin de soutenir ce projet. La plateforme ainsi mise en place permet aux chercheurs et aux administrateurs du projet d'envoyer des messages de sensibilisation au changement de comportement vis-à-vis de la vaccination systématique par voix (serveur vocal interactif) et par texte (SMS) aux communautés concernées.

Ce projet de recherche en santé mobile permettra également de combler le manque d'informations sur le contexte socio-culturel concernant le rôle possible des messages textuels et vocaux dans l'amélioration de l'adoption de la vaccination au Pakistan. Par l'intermédiaire de cette application, le projet vise à identifier le degré d'acceptabilité de ces services pour le suivi de la vaccination.

Le projet Paigham-e-Sehat se déroule sur trois ans et est financé par le programme Étoiles montantes en santé mondiale de Grand Défis Canada. La plateforme a été déployée dans une zone du système périurbain de surveillance sanitaire et démographique à Karachi et Matiari, au Pakistan, en 2018, suivie de recherches complémentaires dans le cadre du projet.

[Plus d'informations sur le Centre de ressources en télésanté de l'AKDN]