Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le Programme d’autonomisation des femmes afghanes favorise l'égalité des sexes en améliorant la participation à la vie sociale et économique des femmes dans 36 districts des provinces de Takhâr, de Baghlân et de Bâmiyân.
    AKDN
Fondation Aga Khan Canada
Le programme d’autonomisation des femmes afghanes

Le Programme d’autonomisation des femmes afghanes est un projet mis en œuvre par la Fondation Aga Khan (AKF) et financé par Affaires mondiales Canada, dont le but est de favoriser l’autonomisation des femmes en améliorant leur participation à la vie sociale et économique dans 36 districts des provinces de Takhâr, de Baghlân et de Bâmiyân.  

Par la mise en place de capacités institutionnelles et d’un environnement favorable, les femmes s’autonomisent sur les plans social et économique et acquièrent les connaissances, les compétences et l’assurance nécessaires afin de participer à la vie publique et de s'intégrer dans l’économie. Les activités du programme ciblent quatre niveaux où l’autonomisation des femmes est nécessaire : l'individu, le foyer, la communauté et la société dans son ensemble.

Les activités principales du programme incluent :

  • La formation de femmes afin qu’elles acquièrent des compétences professionnelles, en gestion des affairs et en entrepreneuriat axées sur le marché.
  • La création et la formation de groupes d’épargne communautaires.
  • La mise en œuvre de cours d’alphabétisation pour les femmes et la création de bibliothèques, avec le soutien de Femmes Canadiennes Pour les Femmes Afghanes.
  • L’organisation de formations à la gouvernance sensible à l'égalité des sexes dans les bureaux des Gouverneurs de district.
  • La formation du personnel du Département des affaires des femmes à la valorisation de l’autonomisation des femmes, à l’égalité des sexes et à la gestion de projet.

Plus de 234 000 Afghans, dont 90 % de femmes et d’adolescentes, bénéficient de ce programme. Il soutient également plus de 21 000 femmes et hommes occupant des postes clés, dont des membres du personnel du Département des affaires des femmes et des bureaux des Gouverneurs de district, des chefs religieux, des membres d’institutions communautaires existantes, des membres d’organisations de la société civile et des médias. Le programme est principalement mis en œuvre dans les régions rurales.

Cet article est une adaptation d'un article paru à l’origine sur le site internet de la Fondation Aga Khan Canada. L’original est disponible en cliquant sur ce lien.

Récemment sur AKDN

Sur le terrain
25 Février 2020
11 Février 2020