Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Des élèves de l’Académie Aga Khan de Mombasa se détendent sur le campus de Hyderabad.
    AKDN / Aleesha Suleman
Académies Aga Khan
Le Programme d’échange des Académies Aga Khan : encourager le pluralisme chez les futurs leaders

« L’esprit de pluralisme sera renforcé par le fait que chaque Académie fera partie d'un réseau plus vaste. Elles seront toutes liées entre elles... par des programmes dans le cadre desquels les enseignants et les élèves travailleront pendant un certain laps de temps dans un autre environnement. » - Son Altesse l'Aga Khan, Hyderabad, 2006

Depuis la création du programme des Académies Aga Khan en 2003, Son Altesse l'Aga Khan n’a eu de cesse de partager ses ambitions quant à la constitution d'un réseau mondial d’institutions qui permettra aux élèves d’étudier dans leur propre Académie, mais aussi dans des Académies sœurs, afin de former ces jeunes à devenir de futurs leaders pluralistes, épanouis et tolérants. Ces espoirs se concrétisent désormais grâce au Programme de mobilité des étudiants des Académies Aga Khan.

Après un processus de recherche, d’élaboration et de consultation, le Programme d’échange a été mis à l’essai en 2018. Des élèves de troisième des Académies de Mombasa et de Hyderabad ont ainsi échangé leurs places pendant sept semaines. Au cours de cette période, ils ont eu l’occasion d’appréhender une nouvelle approche critique de leurs propres identités, valeurs et croyances et de celles de leurs pairs, tout en apprenant à mieux comprendre et apprécier différentes perspectives et opinions, tant du point de vue social qu’académique. Dans le cadre de l'objectif global du programme, les élèves en apprennent également davantage à propos des activités du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) dans les pays où ils partent en échange.

aka-india-img_1262r.jpg


Des élèves de l’Académie Aga Khan de Hyderabad participent à un exercice de renforcement de l’esprit d’équipe sur le campus de l’Académie Aga Khan de Mombasa.
Copyright: 
AKDN / Alexandra Holland

L'un des principaux moteurs du Programme d’échange est de rendre les élèves confiants en leur propre identité et de stimuler leur curiosité à l’égard des autres identités, dans l’espoir qu’ils favorisent à leur tour le pluralisme parmi leurs pairs. Les élèves ont ainsi été immergés dans leur école d’échange dès leur arrivée. Le fait de faire l’expérience directe d’une autre culture a engendré des défis qui ont amélioré leur apprentissage. Ils ont suivi le même programme que les élèves de leur école d’échange, ont goûté la nourriture locale et ont été exposés à de nouvelles langues et perspectives. Ils devaient obéir à un nouvel ensemble de règles, à la fois culturelles et scolaires, ce qui leur a offert les moyens de s’épanouir sur le plan personnel. « Découvrir Mombasa et sa culture m’a fait comprendre que je n’avais jamais réellement approfondi ma compréhension de ma propre culture », a expliqué Inara Dhanani, une élève de troisième à l’Académie Aga Khan de Hyderabad. Par l’intermédiaire du programme, les élèves en échange ont eu l’occasion de découvrir d’autres manières de vivre dans le contexte de leurs propres comportements et croyances.

Comme la plupart des Académies prévues, les Académies Aga Khan de Hyderabad et de Mombasa ont été créées dans des pays en développement. En participant au Programme d’échange, les élèves ont ainsi pu observer le processus de développement dans un autre pays et comprendre comment des défis semblables y étaient abordés, notamment au vu des similitudes entre l’Inde et le Kenya. Il est à espérer que cela les aidera à analyser plus en profondeur les questions relatives au développement et que cela les incitera à trouver des solutions pour leur propre pays et d’autres pays dans les années à venir.

Dans toutes les Académies, il est important que les élèves comprennent le travail de l’AKDN et le fait que ces institutions font partie d'un réseau plus large. Par exemple, les élèves qui ont fait l’échange de Mombasa à Hyderabad sont allés visiter le parc patrimonial des Qutb Shahi et ont ainsi découvert le travail du Trust Aga Khan pour la culture (AKTC). À l’avenir, le Programme d’échange intègrera des collaborations avec d’autres agences de l’AKDN.

Le Programme de mobilité des étudiants lancera bientôt son deuxième cycle. Sa durée a été rallongée, passant de 7 semaines à 13 semaines, et plus d’étudiants pourront y prendre part. Au fur et à mesure que de nouvelles Académies Aga Khan ouvriront, ce programme continuera de croître afin de concrétiser les ambitions de Son Altesse de former de futurs leaders forts de perspectives pluralistes approfondies du monde qui les entoure.

aka-img_1886.jpg


Deux élèves regardent leurs camarades de classe s’affronter dans un match amical de squash interscolaire.
Copyright: 
AKDN / Aleesha Suleman