Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Quelques-uns des diplômés du programme de cours d’apprentissage mixte de Mezala de 2018, cofinancé par la Fondation La Caixa.
    AKDN / Ana Barfield
Fondation Aga Khan
L’apprentissage mixte aide les jeunes Égyptiens à créer leurs propres entreprises de menuiserie

Comment la culture peut-elle créer des emplois, augmenter les revenus, améliorer le bien-être et même redonner fierté et espoir ? Le parc Al-Azhar, situé en bordure du Caire historique et achevé en 2004 par le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC), offre depuis des années des possibilités d’initiatives parallèles de réhabilitation à Darb al-Ahmar, le quartier pauvre et densément peuplé qui borde le parc. Ces initiatives de restauration ont à leur tour fait renaître un intérêt et une demande en faveur de la menuiserie traditionnelle et de l’artisanat local dans le quartier. En réponse à cela, entre mai 2016 et juin 2019, un projet financé par la Fondation bancaire La Caixa et le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) a permis de soutenir l’ONG égyptienne Mezala for Social Development (Mezala) dans ses efforts de renforcement de l’employabilité et de l’entrepreneuriat dans le secteur de la menuiserie à Darb al-Ahmar. Par l’intermédiaire d'un « apprentissage en ligne visant à améliorer les débouchés professionnels et l’employabilité », Mezala a cherché à renforcer l’employabilité de la main-d'œuvre locale, en particulier des jeunes et des femmes, en proposant une série de cours d’apprentissage mixte axés sur la menuiserie et l’entrepreneuriat.

Élaboration et enseignement des modules

Mezala a ainsi élaboré quatre modules d’apprentissage mixte dans le cadre ce projet : « menuiserie générale », « entrepreneuriat », « huisseries » et « menuiserie des moucharabiehs (profilage du bois) ». Tous les modules étaient dispensés en arabe égyptien et adaptés aux besoins et au contexte de la communauté locale. Le module « entrepreneuriat » était basé sur un manuel sur l’entrepreneuriat que des bénévoles de La Caixa avaient élaboré par le passé. Mezala a adapté le programme de la fondation pour ses étudiants en prenant des exemples propres à la communauté locale, en abordant des enjeux spécifiques aux entreprises de menuiserie émergentes au Caire et en simplifiant le contenu du manuel afin de mieux répondre aux besoins d’une population ayant un faible bagage scolaire.

Au total, 60 étudiants ont terminé le module « entrepreneuriat », qui mêlait des sessions de formation en ligne et des sessions de formation en présentiel. Tous les participants ont reçu des CD contenant la partie vidéo du module avant d'assister à l’atelier en présentiel. Le projet leur a également fourni un ensemble d’équipements de base, dont des perceuses électriques, pour les aider à lancer leurs propres entreprises de menuiserie.

Portée et impact

Lors des premiers mois du projet, les membres de Mezala ont suivi une formation pratique sur la manière d’élaborer et de dispenser des cours d’apprentissage mixte efficaces. Par la suite, l'organisation a créé et mis en œuvre sa série de quatre modules en menuiserie et en entrepreneuriat pour plus de 250 bénéficiaires de la communauté locale. 

Les participants ont expliqué que les formations ont eu un impact direct sur le développement de leurs futures entreprises, comme en témoignent leurs projets de certification, le renforcement de leur créativité, l’amélioration de leurs compétences à travailler en équipe, l’amélioration de leurs compétences organisationnelles dans les ateliers d’artisanat, leurs nouvelles compétences en menuiserie, leur capacité à reconnaître et travailler avec différents types de bois et leur connaissance des fournisseurs qui vendent les matières premières.

Dans les quatre modules, la majorité des participants étaient des jeunes. En termes de répartition par sexe, alors que les participants aux trois modules de menuiserie étaient majoritairement des hommes, 98 % des participants au module « entrepreneuriat » étaient des femmes.

 

Récemment sur AKDN

Sur le terrain