Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Babita Devi, une pashu Sakhi, prodigue des soins préventifs aux chèvres dans le cadre de pratiques d'élevage amélioré, dans un village du bloc de Muraul, Muzaffarpur, Bihar.
    AKDN / Mansi Midha
Programme Aga Khan de soutien rural
Le projet Mesha: Journée internationale de la femme rurale

Dans l'État oriental du Bihar, en Inde, le Programme Aga Khan de soutien rural met en œuvre un programme de développement de l'élevage rural pour les femmes. Il s'agit du projet Mesha. Soutenu par la Fondation Bill & Melinda Gates, ce programme renforce les connaissances et les compétences de femmes appelées pashu sakhis, littéralement « amies des animaux ». Ces femmes, qui travaillent comme vétérinaires pour chèvres au sein de leurs communautés, sont ainsi formées pour être aptes à fournir des services de santé préventifs de base et peu coûteux pour le bétail. Ces services n'ont pas que pour but d'améliorer la santé et la productivité des chèvres, mais sont aussi conçus afin d'accroître l'indépendance financière des femmes de manière plus générale. Les pashu sakhis ont elles-mêmes considérablement augmenté leurs revenus.

Actuellement, plus de 23 000 foyers des zones rurales du Bihar bénéficient du projet Mesha. Chaque femme formée dans le cadre du programme peut gérer jusqu'à 200 foyers. Des efforts sont actuellement mis en place afin de former suffisamment de femmes pour subvenir aux besoins de 50 000 foyers. Relativement lucratif, l'élevage caprin est considéré comme l'une des meilleures sources de revenus pour les femmes.

Investir dans l'agriculture, en particulier pour les femmes des zones rurales, représente un moyen de briser le cycle de la pauvreté pour ces femmes qui figurent parmi les plus démunies du monde, et dont beaucoup dépendent de ce secteur comme seul moyen de subsistance. La création d'opportunités économiques leur permet d'envoyer leurs enfants à l'école, de nourrir leurs familles avec des aliments nutritifs, d'économiser de l'argent et, indéniablement, de transformer leurs vies et celles de leurs communautés.

Tout comme le projet Mesha, les programmes de soutien rural de la Fondation Aga Khan (AKF) sont basés sur le principe que les communautés peuvent devenir maîtresses de leur propre développement par le biais de la création et du bon fonctionnement d'organisations villageoises pour les représenter. Le premier programme de soutien rural de l'AKF, qui a été mis en place dans le nord du Pakistan en 1983, a depuis été reproduit dans de nombreux autres contextes. Plus de huit millions de personnes vivant dans les régions rurales et souvent marginalisées de l'Asie centrale, de l'Asie du Sud, de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique de l'Ouest bénéficient désormais des interventions de développement rural mises en place par l'AKF.

[Voir aussi la galerie photo]

Récemment sur AKDN

Sur le terrain