Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Dans la salle de classe de l'école maternelle communautaire musulmane de Nabweru, dans la banlieue de Kampala, 35 enfants apprennent auprès de deux enseignants certifiés. En plus des matières traditionnelles, les élèves suivent aussi des cours en mathématiques, en sciences, en études environnementales, en santé, en hygiène et en nutrition.
    AKDN/Zahur Ramji
Investir dans l'éducation de la petite enfance
Investing in the early years

Lorsqu'un enfant atteint l'âge scolaire, la plupart des principaux circuits neuronaux, l'aptitude linguistique et les fonctions cognitives fondamentales sont déjà en place. Les premières années sont essentielles dans le processus de développement de l'intelligence, de la personnalité, du comportement social et du développement physique. Investir dans la petite enfance offrent des retours sur investissements élevés, tant sur le plan humain que financier. Si les enfants appréhendent l'école et l'apprentissage avec confiance et enthousiasme dès leur plus jeune âge, ils seront selon toute probabilité de meilleurs étudiants. Les enfants ayant bénéficié d'un bon départ obtiennent de meilleurs résultats scolaires, sont en meilleure santé et ont un meilleur comportement adulte.

Des études récentes, dont celles du Dr. James Heckman, lauréat du Prix Nobel, ont démontré qu’investir dans l'éducation de la première enfance s’avère plus efficace et plus rentable que d’investir dans des programmes d’alphabétisation pour adultes. En 2007, un rapport de l’UNESCO soulignait que "l’un des arguments décisifs en faveur de l’investissement dans le développement de la petite enfance est que ne pas le faire perpétue des disparités socio-économiques et un gaspillage de potentiel humain et social".

L’action de la Fondation Aga Khan (Aga Khan Foundation, AKF) en faveur de la petite enfance aide les enfants à prendre un bon départ dans la vie grâce à l’application des meilleures pratiques internationales en la matière, combinée aux besoins dictés par les contextes locaux. La Fondation s'attache à créer des programmes pertinents au niveau local et expérimente divers types de formation et de soutien destinés aux parents, gardiennes et éducateurs du secteur préscolaire. Elle s'emploie aussi à identifier les méthodes qui permettent de mobiliser avec succès les communautés et de les impliquer durablement. La Fondation veille avant tout à ce que les filles et autres groupes défavorisés ne soient pas exclus des programmes. Des actions menées en commun avec le secteur de la santé visent à améliorer l’état de santé et nutritionnel des mères et des enfants. La Fondation soutient et renforce également l’implantation de centres de ressources, gouvernementaux ou non gouvernementaux, qui se transforment au fil du temps en institutions permanentes pouvant répondre aux besoins des jeunes enfants et de leur famille.

"Les neurosciences modernes on démontré une chose étonnante : bien avant l'âge de six ans, les enfants sont déjà conscients qu'il existe différents milieux culturels parmi leurs compagnons de classe. C'est ainsi que la notion de pluralisme peut leur être inculquée avant cet âge comme valeur humaine." Discours de Son Altesse l'Aga Khan lors de la commémoration du 25ème anniversaire du Programme Madrasa, Mombasa, 14 août 2007 

Récemment sur AKDN

Sur le terrain