Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Activités de prêts de microfinance de l’AKDN.
    AKDN/Lucas Cuervo Moura
Inclusion financière
Des prêts pour encourager la création d’activités génératrices de revenus

Dans le domaine de la microfinance, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) consacre une importante part de ses opérations de prêt à divers secteurs sociaux, notamment le logement, l’éducation et la santé. Ces emprunts ont un impact direct sur les clients en répondant à leurs besoins quotidiens. Les prêts concernant les activités génératrices de revenus représentent toujours la part la plus importante de l’ensemble des prêts débloqués. Ces aides octroyées aux exploitants de petites entreprises couvrent un large spectre de secteurs et d’industries, allant du bétail et la plantation au commerce ou à la production.

Pour les personnes trop pauvres, marginalisées ou isolées pour accéder aux services offerts par les institutions de microfinance, l’AKDN propose un programme de groupes d’épargne communautaires. Bien qu’ils soient relativement informels, ces groupes d’épargne jouent un rôle significatif dans l’amélioration de l’inclusion financière.

« Les biens des emprunteurs, qu’ils ont souvent accumulés pendant de nombreuses années au prix d’immenses efforts, peuvent être anéantis en une seule nuit. Les familles se voient alors contraintes de recommencer cette difficile ascension pour sortir de la pauvreté une deuxième, voire une troisième fois. En créant une plus large gamme de produits mieux ciblés, comme des services de microassurance, les plus démunis auront maintenant la possibilité de protéger ces biens. »
Son Altesse l’Aga Khan, lors de l’inauguration de l’Agence Aga Khan pour la microfinance, à Genève, le 22 février 2005.