Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Les habitants de la vallée de Broghil peuvent désormais accéder à l’eau potable grâce aux robinets installés chez eux.
    AKAH
Agence Aga Khan pour l’habitat
De l’eau pour le bien-être des habitants de la vallée de Broghil, au Pakistan
Plus de 200 familles habitent dans la vallée de Broghil, qui se situe à environ 260 kilomètres de Chitral, chef-lieu du district du même nom. Les visiteurs de cette vallée située près de la frontière avec l’Afghanistan, très reculée et difficile d’accès sont amenés à emprunter une route non goudronnée, dangereuse et instable. Pourtant, son potentiel touristique reste important grâce à ses champs luxuriants, ses montagnes, ses glaciers et ses plus de 30 lacs alpins. Malheureusement, en raison de l’état de cette route principale, du manque généralisé de routes goudronnées, du climat rigoureux, de l’enneigement pendant plus de huit mois de l’année et du manque d’approvisionnement en eau et en électricité, les habitants - et les visiteurs - de la vallée sont confrontés à d’immenses défis. Les femmes et les enfants de la région doivent parcourir de longues distances afin de récolter de l’eau dans des rivières et des ruisseaux. Outre la perte de temps et d’énergie que représente cette corvée, l’eau récoltée est souvent insalubre et cause de nombreuses maladies hydriques au sein des communautés.

2020_03_akah_broghil_wwd_aziz.jpg

Mohammad Aziz, membre du Comité des usagers de l’eau et d’assainissement du village de Garel, situé dans la vallée de Broghil.
Copyright: 
AKAH

« Il y a encore quelques mois, nous n’avions pas accès à l’eau potable. Nos femmes devaient aller en récolter dans les rivières à l’aide de bidons et de jerrycans, même pendant les huit mois de l’année où la couverture neigeuse atteint jusqu’à 1,50 mètre. De plus, l’eau récoltée était insalubre et contaminée par les humains et les animaux. » Mohammad Aziz, membre du Comité des usagers de l’eau et d’assainissement du village de Garel, situé dans la vallée de Broghil.

Fidèle à sa mission d’améliorer l’habitat humain dans les régions vulnérables, l’Agence Aga Khan pour l’habitat, Pakistan (AKAH Pakistan) a apporté une solution à ce problème par le biais de son Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (WASEP). Les experts de l’AKAH ont ainsi identifié les sources d’eau salubre, analysé la qualité de cette eau au regard des normes de l’OMS, construit des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement avec l’aide des communautés et installé un robinet dans chacun des foyers des villages ciblés. 

Avec le soutien de la Fondation pour le Programme d’intégration régionale Pakistan-Afghanistan-Tadjikistan (PATRIP), des autorités locales et des communautés, l’AKAH a mis en place des systèmes d’approvisionnement en eau dans neuf villages de la vallée de Broghil, permettant ainsi à plus de 200 foyers d’accéder à l’eau potable tout au long de l’année. Ces foyers qui bénéficient désormais de l’eau courante ont également observé une amélioration des conditions hygiéniques et une baisse de l’incidence des maladies hydriques. Les femmes ont maintenant l’occasion de passer plus de temps auprès de leurs familles et de se consacrer à des activités génératrices de revenus comme le travail de la laine. En installant des dispositifs d’approvisionnement en eau potable et des infrastructures d’assainissement, l’AKAH contribue à améliorer la santé et le bien-être de plus de 2 000 habitants de la vallée de Broghil.

2020_03_akah_broghil_wwd_broghil_women.jpg

Des femmes de la vallée de Broghil présentent leurs créations en laine, qu’elles vendent dans le cadre d’un festival local. Elles peuvent consacrer plus de temps à ces activités maintenant qu’elles n’ont plus à aller chercher de l’eau dans les rivières de la vallée.
Copyright: 
AKAH