Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • L’Agence Aga Khan pour l’habitat a mené des évaluations des risques dans 730 villages répartis à travers sept provinces afghanes, notamment dans le village de Chawgani du district de Khenjan dans la province de Baghlân.
    AKAH / Yama
Agence Aga Khan pour l’habitat
Étude de cas : numérisation des données liées aux risques de catastrophe en Afghanistan

Alors que la collecte de données sur les activités de développement a toujours nécessité l’utilisation intensive de papier, le processus de décision qui suit est lui souvent freiné par la complexité de la localisation et de l’analyse de ces données. Afin d’améliorer la gestion des données en Afghanistan, l’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH) a lancé un projet de numérisation de ses systèmes de collecte des données. L’AKAH recueille de nombreuses informations liées aux risques de catastrophe dans les sept provinces afghanes où elle est présente, et la vitesse à laquelle elle le fait est un facteur essentiel. L’Agence doit pouvoir accéder aux données en temps réel si elle souhaite prendre des décisions rapides et adaptées en matière de préparation ou d’intervention en cas de catastrophe.

En 2019, elle a ainsi commencé à travailler avec ActivityInfo, un système de gestion des données en ligne visant à remplacer les systèmes de collecte sur papier. Grâce à ActivityInfo, l’AKAH ne dispose pas seulement d’un système centralisé pour la collecte et la gestion de ses données, mais gagne également du temps en termes de saisie et d’analyse, ce qui lui permet de prendre des décisions plus rapides et plus adaptées. Depuis le mois de juillet 2020, 80 % des données recueillies par l’AKAH sont désormais traitées par le biais d’ActivityInfo. L’Agence a déjà travaillé sur 730 villages.

akah-afghanistan-mitigation_project.jpg

L’Agence Aga Khan pour l’habitat doit pouvoir accéder aux informations sur les dangers en temps réel si elle souhaite prendre des décisions rapides et adaptées en matière de préparation ou d’intervention en cas de catastrophe, c’est pourquoi elle collecte désormais des données par le biais d’un système de gestion en ligne appelé ActivityInfo.
Copyright: 
AKAH

Au début de la pandémie de COVID-19, le Ministère afghan de la santé publique a demandé à l’AKAH de l’aider à améliorer la gestion des données au niveau du Centre de coordination de crise pour renforcer les capacités de gestion du virus dans le pays. L’Agence a recommandé l’utilisation d’ActivityInfo afin de faciliter la collecte et la gestion des données dans tout le pays. En mai 2020, les partenaires ont créé un système reliant les autorités des 34 provinces afghanes au Centre de coordination de crise de Kaboul. Aujourd’hui, le système mis en place permet la gestion des données liées au COVID-19 à travers tout le pays. Toutes les données officielles liées au COVID-19 sont entrées dans ActivityInfo par le biais de formulaires et intégrées à une base de données placée sous la responsabilité du Ministère de la santé publique. Les données pouvant directement être communiquées par l’intermédiaire de ces formulaires en ligne, le Ministère peut y accéder rapidement et rester informé des initiatives mises en œuvre dans tout le pays à travers un canal unique.

Pour accéder à l’étude de cas, veuillez vous inscrire en cliquant sur le lien suivant : https://www.activityinfo.org/about/studies-request.html?study=agakhanagencyforhabitat&study_name=Aga%20Khan%20Agency%20for%20Habitat%20Afghanistan