Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Jardins sur les toits, Assouan-Ouest, Égypte.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • Jardins sur les toits, Assouan-Ouest, Égypte.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • Hwida dans son potager, village d'Iqlit, Assouan, Égypte.
    AKDN / Gary Otte
  • Une ferme à Iqlit, Assouan, Égypte.
    AKDN / Gary Otte
  • Une ferme à Iqlit, Assouan, Égypte.
    AKDN / Gary Otte
Agriculture et sécurité alimentaire - Fondation Om Habibeh
Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) a lancé son programme en faveur de l'agriculture et de la sécurité alimentaire en Égypte en 2007 par l'intermédiaire de la Fondation Om Habibeh à Assouan, dans le sud du pays. Ce programme a été conçu afin d'améliorer la productivité, l'accès aux marchés, les connaissances en matière de pratiques agricoles et les capacités techniques des petits agriculteurs d'Assouan. Il favorise également des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et soutient la création d'un climat propice aux activités économiques agricoles dans les villages locaux où il est mis en œuvre. Ainsi, ce projet a pour objectif de permettre aux communautés agricoles de gagner des revenus supplémentaires tout en améliorant l'apport nutritionnel des familles.

Le programme soutient également les agriculteurs locaux par l'intermédiaire d'ateliers de sensibilisation et de séminaires sur les techniques agricoles portant sur des sujets importants comme les méthodes de compostage, la culture de légumes alternatifs, la gestion biologique, les techniques applicables de culture protégée et l'utilisation de tuyaux perforés. Afin d'autonomiser les agriculteurs locaux, le programme s'est aussi fortement investi dans le renforcement des relations avec les organes gouvernementaux locaux à Assouan.

Le programme en faveur de l'agriculture et de la sécurité alimentaire de l'AKDN en Égypte a également fortement contribué à l'inclusion des agricultrices égyptiennes au secteur agricole. Les initiatives du programme se sont par ailleurs traduites par une participation active des femmes au sein des sociétés civiles et entreprises agricoles, en les incluant pour la première fois en tant que membres de comités dans les communautés concernées. Ainsi, de plus en plus de femmes participent activement à l'économie locale et au secteur agricole par l'intermédiaire de potagers à domicile et de jardins sur les toits que le programme les a aidées à créer, ce qui a également permis d'augmenter les revenus des ménages et d'améliorer l'alimentation des familles. Grâce à ses activités agricoles soutenues à Assouan, l'initiative s'efforce de continuer à soutenir cette participation sans précédent des citoyennes aux activités du programme, tout en appuyant et en autonomisant le secteur agricole local.

À ce jour, le programme a permis de renforcer les capacités de 6 000 agriculteurs en matière de pratiques agricoles améliorées. Il a également permis aux agriculteurs d'obtenir des intrants agricoles, dont sept tracteurs, quatre pépinières pour les semences et un point de vente pour les semences de blé. Grâce aux activités de développement rural, cinq nouvelles cultures ont été introduites dans les communautés agricoles locales. Le programme a également soutenu le développement d'une chaîne d'approvisionnement agricole améliorée en mettant en place six points de vente pour l'achat d'intrants agricoles et de dix points de collecte de produits pour les agriculteurs locaux.