Allemagne

Vous êtes ici

Vous êtes ici

Nos interventions

Allemagne

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) et l'Allemagne entretiennent un partenariat de longue date qui a été établi en 1988. Depuis cette date, l'AKDN a collaboré avec plusieurs partenaires allemands, notamment dans le domaine des infrastructures, de la gouvernance, de l'éducation et de la restauration culturelle.

 

hide

En 2004, un protocole d'entente a été signé avec le BMZ (Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement) afin de renforcer la collaboration entre le Réseau et le pays.

 

Partenaires allemands de l'AKDN

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) entretient plusieurs partenariats importants en Allemagne, et notamment avec le BMZ (Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement), le GFFO (Bureau des affaires étrangères allemand), la GIZ (Agence allemande de coopération internationale), la banque KfW, qui a déjà été un partenaire sur de nombreux projets, la DEG (Société allemande d'investissement et de développement), une filiale de la KfW, le DAAD (Office allemand d'échanges universitaires) et la Deutsche Welle (radio télédiffuseur international allemand).

Présentation du partenariat entre l'AKDN et l'Allemagne

En Afghanistan, les partenariats entre l'AKDN et l'Allemagne ont permis d'établir des hôpitaux par l'intermédiaire de partenariats public-privé, de construire des routes et des canaux d'irrigation, d'offrir des services de microfinance et de restaurer le riche patrimoine culturel afghan à Kaboul, Hérat, Balkh et dans d'autres villes. En outre, grâce au Programme de stabilisation pour le nord de l'Afghanistan (SPNA), un programme novateur de petits projets infrastructurels menés par les communautés, les populations locales sont encouragées à prendre en main leur propre développement. Après consultation avec les communautés, près de 430 projets ont été mis en œuvre afin de répondre aux besoins que les populations locales avaient identifiés comme les plus importants. Ce programme ne permet pas seulement de construire des infrastructures, mais aussi de renforcer la confiance, la légitimité du gouvernement et la participation citoyenne.

Au Tadjikistan, les partenariats entre l'AKDN et l'Allemagne ont permis de construire des ponts, des centrales hydroélectriques et des lignes électriques qui distribuent de l'énergie aux villages afghans reculés situés dans la région transfrontalière Afghanistan-Tadjikistan en acheminant l'excédent d'électricité de la région autonome du Haut-Badakhchan (GBAO) au Tadjikistan à travers la rivière Piandj vers le Badakhchan. D'autres partenariats favorisent également le tourisme, permettent la mise en place de marchés et réduisent les risques de catastrophe.

Au Pakistan, les partenariats entre l'AKDN et l'Allemagne ont contribué à la construction de routes et de sources d'énergie renouvelable, financé des programmes d'assurance maladie et le travail dans le domaine de la santé de façon plus générale, soutenu de nouveaux programmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement et favorisé le tourisme.

En Afrique, des partenariats importants ont permis aux Écoles d'infirmières et de sages-femmes de l'Université Aga Khan (AKU) de s'agrandir et ont contribué à la création de la nouvelle École supérieure des médias et de la communication (GSMC). Ces partenariats ont également permis la mise en place de programmes de santé pour les producteurs de coton au Burkina Faso, de créer des infrastructures énergétiques en Ouganda, de soutenir des services de microfinance en Côte d'Ivoire et de favoriser le tourisme en Afrique de l'Est.

L'AKDN en Allemagne

L'AKDN s'est associé à l'Université libre de Berlin dans le cadre d'un projet d'inclusion sociale ciblant les communautés afghanes résidant en Allemagne (Berlin et Hambourg). Ce projet avait pour but de combler les lacunes du contenu des programmes publics de développement de la petite enfance, qui empêchaient les parents afghans d'accéder à ces services pour leurs enfants.

Son Altesse l'Aga Khan s'est exprimé en Allemagne à plusieurs reprises, et notamment en 2004, à l'occasion de la cinquième Conférence des ambassadeurs allemands, à l'invitation du Ministre allemand des affaires étrangères.

En 2005, il a reçu le Prix Die Quadriga en reconnaissance du travail du Réseau Aga Khan de développement. Il a également reçu le Prix de la tolérance de l'Evangelische Akademie Tutzing en reconnaissance de son travail visant à favoriser une plus grande compréhension et un plus grand respect entre les peuples et les cultures et pour son engagement en faveur du développement social, culturel et économique dans certains des pays les plus pauvres du monde.

L'AKDN a également organisé plusieurs expositions d'art et d'objets issus des collections du Musée Aga Khan, des séminaires sur l'architecture et des concerts de musique d'Asie centrale dans plusieurs salles du pays.

hide

hide

Voir aussi
Mai 2006, l'Aga Khan reçoit le Prix de la tolérance de l'Evangelische Akademie Tutzing.

hide