Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Avalanches, inondations et glissements de terrain, 2016 : des bénévoles de l'AKAH sont venus en aide à des patients en situation critique dans certaines parties du Gilgit-Baltistan à l'aide d'un hélicoptère de l'AKDN.
    FOCUS
  • Des soins de santé prodigués après les inondations dévastatrices qui ont touché le Pakistan en 2010
    FOCUS
  • Plus de 700 bénévoles formés des équipes de recherche et de sauvetage, équipes d'évaluation et d'intervention en cas de catastrophe et équipes communautaires d'intervention d'urgence de l'AKAH Pakistan ont été déployés afin d'intervenir après les inondations dévastatrices ayant touché Chitral et le Gilgit-Baltistan en août 2015.
    FOCUS
  • Des bénévoles déchargeant des médicaments et des articles de secours envoyés à Gojal.
    FOCUS
  • L'intervention de l'AKDN après les inondations dévastatrices qui ont touché le Pakistan en 2010 et 2011 illustre la capacité unique du Réseau à mobiliser et à coordonner les services aux niveaux local, national et international.
    FOCUS
Assistance humanitaire

L'Agence Aga Khan pour lhabitat (AKAH), anciennement Focus Assistance Humanitaire, travaille au Pakistan depuis 1998 dans le but de sauver des vies, de réduire la souffrance et de favoriser la résilience des communautés exposées aux catastrophes naturelles ou d'origine humaine. Elle entraîne notamment des équipes de gestion des situations d'urgence dans le cadre de ses activités humanitaires. Ces équipes ont pour objectif de renforcer la résilience face aux catastrophes tout en renforçant les capacités des membres des communautés en termes de réduction des risques de catastrophe (RRC) et de gestion communautaire des risques de catastrophe.

Le projet permet également d'évaluer les dangers et les risques et vise à améliorer l'anticipation des risques grâce à la mise en place d'un système d'alerte précoce (SAP). L'AKAH a formé des dizaines de milliers de volontaires à la gestion et à l'intervention en cas de catastrophe à travers l'Asie centrale et du Sud, et de nombreux autres dans les autres pays où elle œuvre. Le gouvernement pakistanais lui a décerné le Prix Sitara-i-Eisaar en reconnaissance de son aide humanitaire lors du tremblement de terre au Cachemire en 2005.