Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • L’AKRSP a lancé un programme de renforcement et de protection des moyens de subsistance dans le cadre duquel il a fourni des kits de soutien pour l’élevage à 662 foyers défavorisés et vulnérables. Cette initiative bénéficie du soutien du Pakistan Poverty Alleviation Fund (PPAF).
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • Cultiver des fruits de qualité comme des abricots et des pommes permet aux résidents locaux, comme Hameeda, de les vendre sur le marché et de gagner des revenus supplémentaires pour soutenir leurs familles.
    AKDN / Danial Shah
  • Dans les vallées des hautes montagnes du Pamir, les serres solaires passives semblent apporter une solution au problème de malnutrition chronique qui touche la population. Dans la province septentrionale du Gilgit-Baltistan, au Pakistan, une serre pilote a été construite afin d’y mettre à l’essai la culture d’oignons, de tomates, de choux-fleurs, de choux et de poivrons.
    AKF
  • Sur le site d’un projet d’irrigation solaire de l’AKF à Skardu, au Pakistan, des pompes alimentées à l’énergie solaire et partiellement financées par le Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP) font monter l’eau jusqu’à la surface pour irriguer des terres arides.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • L’AKRSP soutient les entreprises locales comme cette petite usine de transformation de fruits au travers d’initiatives de développement du marché et de formations afin de renforcer les compétences entrepreneuriales et de favoriser la création d’emplois en dehors du secteur agricole.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
Agriculture et sécurité alimentaire

En 1982, lorsque le premier Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP) a été lancé dans le Gilgit-Baltistan et à Chitral, cette région désolée était l'une des plus pauvres du monde en développement. Isolées et évitées par les projets d'amélioration mis en place ailleurs, les communautés rurales de différentes origines ethniques et religieuses de la région ont lutté pour pérenniser de maigres moyens de subsistance en exploitant de petites cultures dans l'environnement difficile de cet écosystème montagneux et désertique. Les 1,3 million d'habitants situés dans la zone couverte par l'AKRSP vivaient dans de petits villages très dispersés sur plus de 90 000 kilomètres carrés, soit une superficie supérieure à celle de l'Irlande.