Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Hameeda, de Shagricalan gamba, dispose de 25 abricotiers et pommiers chez elle. Elle cueille les fruits les plus qualitatifs et les vend ensuite sur le marché.
    AKDN / Danial Shah
  • Les abricots secs sont désormais vendus sur les marchés pakistanais et internationaux.
    AKDN / Danial Shah
  • Shabeer Hussain est un vendeur dans le centre d'exposition de la Baltistan Farmers Association, dans le district de Skardu, dans le Gilgit-Baltistan. Il vend les produits locaux de jeunes entrepreneurs et entrepreneuses du Baltistan.
    AKDN / Danial Shah
  • Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP), Gilgit-Baltistan, Pakistan.
    AKDN / Sandra Calligaro
  • L’AKRSP a installé des centaines de petites centrales hydroélectriques, créé des milliers de groupes d'épargne, réhabilité et cultivé des centaines d'hectares de terres dégradées et mobilisé près de 5 000 organisations communautaires.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
Agriculture et sécurité alimentaire

En 1982, lorsque le premier Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP) a été lancé dans le Gilgit-Baltistan et à Chitral, cette région désolée était l'une des plus pauvres du monde en développement. Isolées et évitées par les projets d'amélioration mis en place ailleurs, les communautés rurales de différentes origines ethniques et religieuses de la région ont lutté pour pérenniser de maigres moyens de subsistance en exploitant de petites cultures dans l'environnement difficile de cet écosystème montagneux et désertique. Les 1,3 million d'habitants situés dans la zone couverte par l'AKRSP vivaient dans de petits villages très dispersés sur plus de 90 000 kilomètres carrés, soit une superficie supérieure à celle de l'Irlande.