Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Dans les zones exposées aux séismes, l'AKF aide les crèches à effectuer des rénovations parasismiques et forme les directeurs d'école à la résilience face aux risques de catastrophe et à la gestion des catastrophes.
    AKDN
  • L'AKF travaille en coopération avec le Ministère des situations d'urgence afin de former aux standards Sphere 310 membres de 31 commissions de protection civile de district et de sous-district.
    AKDN / Jean-Luc Ray
  • L'AKF travaille ainsi avec les élèves et les enseignants afin de favoriser des connaissances fondées sur des données probantes en matière de catastrophes naturelles potentielles et des techniques permettant d'atténuer et de gérer de tels événements s'ils venaient à se produire.
    AKF
  • L'AKF aide les pompiers locaux à intégrer des informations sur la résilience face aux risques de catastrophe dans leurs initiatives de sensibilisation communautaires.
    AKF KR
Réduction des risques de catastrophe

Compte tenu de la zone sismique active au sein de laquelle il travaille en République kirghize, le Programme de soutien au développement des communautés des régions de montagne (MSDSP), un programme de la Fondation Aga Khan (AKF), a mis en place en 2009 des initiatives afin d'intégrer la réduction des risques de catastrophe dans l'ensemble de ses activités. L'Agence Aga Khan pour lhabitat (AKAH) travaille également dans le pays afin de réduire les risques de catastrophe et d'améliorer les interventions d'urgence.

Les habitants de la République kirghize sont exposés à d'importants risques de catastrophe naturelle à cause de la géographie caractéristique du pays. En effet, 94 % de son territoire est situé à 1 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, dont 40 % à plus de 3 000 mètres. Les séismes, les avalanches, les glissements de terrain, les inondations et les coulées de boue sont des événements courants dans le pays. Chaque année, des dizaines de personnes perdent leurs terres et leurs moyens de subsistance à cause de ces catastrophes. En outre, selon des prévisions récentes, l'augmentation des températures, la fonte rapide des neiges et l'évolution des précipitations augmenteront l'intensité et la fréquence de ces catastrophes, ce qui aura de graves répercussions économiques et sociales. Consciente de ce risque pressant, l'AKF travaille avec les communautés, les organisations de la société civile et les institutions locales afin de renforcer la résilience et les compétences de gestion des catastrophes des communautés. L'AKF adopte une approche en trois volets afin d'instaurer la résilience à tous les niveaux et pour toutes les générations.