Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • À Bamako, au Mali, le projet « Equinut » a permis de développer la recette d’un produit alimentaire hautement nutritif pouvant être utilisé afin de traiter les enfants malnutris âgés de 6 à 59 mois du pays et, à terme, de toute l'Afrique de l'Ouest. Pour développer cette recette, basée sur une pâte d'arachide traditionnelle appelée Di-dégué, les chercheurs responsables du projet ont collaboré avec des agriculteurs et des communautés au niveau local. L'AKF a également formé des agriculteurs à la production de cacahuètes de haute qualité sans aflatoxines. Plus de 14 000 enfants de moins de cinq ans bénéficieront de ce projet.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • Les cases de santé que l'AKF a aidé à développer à Mopti, au Mali, ont permis de réduire considérablement l'incidence de la mortalité maternelle et néonatale.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • Les cases de santé que l'AKF a aidé à développer à Mopti, au Mali, ont permis de réduire considérablement l'incidence de la mortalité maternelle et néonatale.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • Les cases de santé que l'AKF a aidé à développer à Mopti, au Mali, ont permis de réduire considérablement l'incidence de la mortalité maternelle et néonatale.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
Santé
Selon une étude nationale menée en 2013, à travers cinq régions du Mali, la prévalence de la malnutrition chronique dans le pays allait de 21 % à Bamako, la capitale, à 47 % à Mopti. C'est dans le but d'apporter des solutions à ce genre de défis que la Fondation Aga Khan (AKF) prend part à divers projets liés à la santé dans les régions de Mopti et de Djenné.

Accès à des soins de santé de qualité

Pour pallier le taux élevé de la mortalité infantile à Mopti, l'AKF a contribué à la mise en place de 100 maternités rurales construites par les villageois, en faisant notamment intervenir un architecte et un maître maçon. Plusieurs maçons et artisans locaux ont également été formés. En outre, 470 toilettes et puits ont été construits. Ces maternités rurales, qui comptent plus de 100 agents de santé communautaires formés par l'AKF, sont certifiées par le Ministère de la santé et financées par la communauté, et ont eu un impact positif immédiat sur la mortalité infantile et maternelle.

Collecte de données sur la santé

Le projet de santé mobile a permis la mise en place d'un système de collecte de données relatives à la santé par SMS, depuis les cliniques et hôpitaux ruraux jusqu'aux autorités sanitaires régionales. De plus, un système de formation en ligne a été mis en place par la Faculté de médecine de Bamako afin d'assurer une formation continue du personnel rural.

Amélioration de l'hygiène et de la nutrition

La Fondation s'efforce également de réduire les taux élevés de malnutrition et de maladies diarrhéiques en aidant plus de 30 000 femmes et hommes agriculteurs à accroître et diversifier leurs productions agricoles, en pilotant un programme d'alphabétisation des femmes axé sur la nutrition, en soutenant la construction de systèmes de drainage à faible coût, en ouvrant la voie à des processus d'assainissement complets gérés par la communauté, en améliorant les toilettes et les points d'eau dans les écoles, et en formant les enseignants aux compétences essentielles en matière de santé et d'hygiène.

akf-mali-equinut_2.jpg


À Bamako, au Mali, le projet « Equinut » a permis de développer la recette d’un produit alimentaire hautement nutritif pouvant être utilisé afin de traiter les enfants malnutris âgés de 6 à 59 mois du pays et, à terme, de toute l'Afrique de l'Ouest. Pour développer cette recette, basée sur une pâte d'arachide traditionnelle appelée Di-dégué, les chercheurs responsables du projet ont collaboré avec des agriculteurs et des communautés au niveau local. L'AKF a également formé des agriculteurs à la production de cacahuètes de haute qualité sans aflatoxines. Plus de 14 000 enfants de moins de cinq ans bénéficieront de ce projet.