Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Santé maternelle, néonatale et infantile (SMNI) à Mieze, Cabo Delgado, Mozambique.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • Une école prise en charge dans le cadre de l'initiative globale d'assainissement de l'AKDN à Kukras, Gujarat, Inde.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • Les cases de santé que l'AKF a aidé à développer à Mopti, au Mali, ont permis de réduire considérablement l'incidence de la mortalité maternelle et néonatale.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • Afin de réduire l'incidence élevée des morts évitables pendant l'accouchement chez les femmes afghanes, l'AKF soutient des sessions de formation de sages-femmes communautaires à Bâmiyân, Faizabad et Kaboul.
    AKDN / Sandra Calligaro
Santé et nutrition

Dans le monde entier, au moins 400 millions de personnes n'ont pas accès à des services de santé de base. Chaque année, plus d'un tiers de ces personnes sont dans une situation financière extrêmement difficile en raison des dépenses liées à la santé. Des millions d'autres vivant dans les régions marginalisées et pauvres en ressources s'approvisionnent en eau dans des sources insalubres et non améliorées.

Étant l'une des trois agences clés du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) œuvrant dans le domaine de la santé, la Fondation Aga Khan (AKF) tire profit de son travail de longue date auprès des communautés et des organisations villageoises pour permettre aux populations d'optimiser leur santé et leur bien-être et d'exploiter leur plein potentiel, notamment lorsqu'elles vivent dans des régions reculées.

Son objectif est d'améliorer de manière durable la santé et l'état nutritionnel des groupes vulnérables, notamment les femmes en âge de procréer, les adolescents et les enfants de moins de cinq ans. La Fondation souhaite ainsi améliorer l'accès et l'utilisation des services de santé intégrés, tout en permettant aux communautés d'avoir recours à des pratiques de santé efficaces. L'AKF soutient des services de santé et de nutrition dont plus de 800 000 personnes bénéficient à travers le monde.