Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • L'Institut pour l’étude des civilisations musulmanes de l’Université Aga Khan (AKU-ISMC).
    AKDN / Gary Otte
  • L'Institut pour l'étude des civilisations musulmanes, Londres. Les étudiants de l'Institut sont issus de différents secteurs et professions, dont les sciences sociales et humaines, l'éducation, l'architecture et les arts visuels.
    AKDN / Gary Otte
  • Basé à Londres, l'Institut pour l’étude des civilisations musulmanes de l’Université Aga Khan (AKU-ISMC) a pour objectif de renforcer la recherche et l'enseignement sur le patrimoine des sociétés musulmanes, en mettant l'accent sur les défis auxquels ces sociétés font face dans les contextes contemporains.
    AKDN / Gary Otte
  • L'Institut pour l'étude des civilisations musulmanes de l'Université Aga Khan, basé à Londres, dirigera la collaboration avec les facultés de droit et de théologie et l'Institut d'études orientales de l'Université catholique du Portugal.
    AKDN / Gary Otte
  • L'Institut pour l'étude des civilisations musulmanes à Londres.
    AKDN / Gary Otte
Institut pour l'étude des civilisations musulmanes
Proposant un master interdisciplinaire en civilisations musulmanes qui attire des chercheurs et des étudiants du monde entier sur son campus à Londres, l'Institut pour l'étude des civilisations musulmanes (ISMC) explore les diverses histoires des sociétés musulmanes, ainsi que de nouvelles voies et possibilités à une époque de changement, de défis et d'opportunités.

L'ISMC aborde les défis fondamentaux de la condition humaine tels qu'ils s'expriment à travers les différentes sociétés du monde musulman et leurs diasporas.

L'Université Aga Khan (AKU) a créé l'ISMC en 2002, dans le but de combler un espace vacant dans le discours sur le monde musulman en favorisant une instruction ouvrant de nouvelles perspectives au sein des sociétés musulmanes sur des enjeux clés comme la tradition et la modernité, la religion et l'État, le pluralisme et l'unité, et la nature de la communauté à une époque de connexion et de transformation internationales. Londres étant une métropole internationale dans laquelle la liberté de pensée et d'expression est encouragée et même protégée, elle était considérée comme la ville idéale pour implanter l'Institut.

Le programme de master en deux ans de l'ISMC offre une expérience intellectuelle transformatrice aux étudiants, qui viennent de nombreux pays à travers le monde, dont l'Arménie, l'Autriche, le Canada, l'Égypte, la France, l'Allemagne, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, le Nigeria, le Pakistan, l'Afrique du Sud, la Syrie, le Tadjikistan, la Tunisie et les États-Unis. L'objectif de l'Institut est de diplômer des étudiants qui ont appris à devenir des penseurs critiques confiants et des communicateurs compétents, capables de poser des questions délicates, de remettre en question les normes et de chercher des solutions, pouvant travailler au-delà des frontières dans un monde diversifié, et qui sont prêts à tracer leur propre chemin en tant qu'universitaires, professionnels ou dirigeants de la société civile, dans les pays en développement ou dans les pays développés. De nos jours, les diplômés de l'ISMC se distinguent dans leurs pays d'origine et à l'étranger.

Alors que certains d'entre eux entreprennent ou ont terminé des doctorats dans des institutions comme l'Université de Princeton et l'Université d'Oxford, d'autres sont retournés dans leurs pays d'origine pour travailler au sein de leurs communautés, apportant de nouvelles perspectives pour faire face aux défis contemporains.

L'Institut adopte une approche multidimensionnelle de l'étude des civilisations musulmanes, proposant un programme d'études qui couvre les arts, la littérature, l'architecture, la religion, le droit, la philosophie, le genre et le développement depuis l'Antiquité tardive jusqu'à nos jours. Cela permet une compréhension élargie des cultures musulmanes dans toute leur diversité géographique, linguistique et culturelle, et dans un contexte comparatif et historique international. Les étudiants de l'ISMC apprennent en classe et directement sur le terrain. Au cours de l'été de leur première année, ils participent à une immersion linguistique dans un pays dont la langue n'est pas la leur.

Au cours de leur deuxième été, ils effectuent des recherches guidées pour leurs projets de mémoire, souvent en menant des études de base dans un pays en particulier.

L'Institut dispose également de programmes actifs de recherche et de publications. Les recherches qui y sont effectuées sont principalement réparties en trois grands thèmes, à savoir la construction de connaissances sur les sociétés et les cultures musulmanes, la compréhension des processus de transformation dans les sociétés et les cultures musulmanes et la gouvernance dans des contextes musulmans. En partenariat avec l'éditeur académique Edinburgh University Press, l'Institut diffuse trois séries de livres offrant de nouvelles perspectives sur les sociétés musulmanes, ainsi que des manuels scolaires individuels. « In Translation: Modern Muslim Thinkers » (Penseurs musulmans modernes traduits) étoffe les débats actuels en proposant des traductions de travaux précurseurs comme l'essai avant-gardiste de 1925 d'Ali Abdel Razek « L'Islam et les fondements du pouvoir ».

« Exploring Muslim Contexts » (Explorer les contextes musulmans) rassemble les écrits d'éminents spécialistes de divers domaines académiques afin d'aborder les problèmes pressants auxquels les sociétés musulmanes font face à mesure qu'elles évoluent dans un univers en voie de mondialisation. La série « Muslim Civilisations Abstracts » (Extraits sur les civilisations musulmanes) est un catalogue de référence novateur qui propose des extraits d'ouvrages sur le monde musulman en huit langues, à savoir l'arabe, l'anglais, le français, le malais/indonésien, le persan, le russe, le turc et l'ourdou. Il en résulte une source unique d'informations sur les cultures musulmanes du monde entier.