Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Dans le cadre du programme gouvernemental, les AKHS soutiennent 18 établissements de santé dans le district de Rushan, Tadjikistan.
    AKDN / Jean-Luc Ray
  • Depuis 2004, l'AKDN a formé plus de 430 sages-femmes dans le pays, soit 10 % du total d'employés de la profession. La formation de sages-femmes joue un rôle vital dans la réduction de la mortalité maternelle qui, en Afghanistan, est passée de 1 600 pour 100 000 naissances vivantes en 2003 à moins de 400 pour 100 000 naissances vivantes en 2015.
    AKDN / Sandra Calligaro
  • Dans le cadre d'une initiative dont le but est d'améliorer les pratiques de gestion et les pratiques médicales, la formation efficace du personnel hospitalier reste une priorité pour les Services de santé Aga Khan (AKHS) - Hôpital général de Khorog, Tadjikistan.
    AKDN / Jean-Luc Ray
  • Au centre médical de l'AKF et des AKHS à Shidz, au Tadjikistan, une femme enceinte répond aux questions d'une infirmière.
    AKDN / Jean-Luc Ray
  • Des services de santé familiale fournis par les AKHS dans le Badakhchan, Afghanistan.
    AKDN / Sandra Calligaro
AKHS en Asie centrale

Au Tadjikistan, l'état de l'offre en matière de soins de santé n'est pas véritablement lié à une pénurie d'établissements, mais plus à une nécessité de rationnaliser et d’améliorer le système existant. De l'autre côté de la frontière, en Afghanistan, l'état de santé des populations est médiocre. Après plus de 20 ans de guerre dans le pays, lorsque le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) a commencé à œuvrer en Afghanistan en 2002, l'infrastructure sanitaire était insignifiante.