Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • « Le nom « Aga Khan » est aujourd’hui devenu synonyme des plus hautes normes éducatives et d’un enseignement complet et de qualité,» a dit President Uhuru Kenyatta. « De l’enseignement préscolaire à l’enseignement supérieur, son influence se fait sentir dans l’ensemble de la nation et de la région. Cette institution, à laquelle nous remettons une charte aujourd’hui, est le témoignage le plus récent de l’excellence académique que représente le nom « Aga Khan ».
    AKDN / Dan Mchoraji
Cérémonie de signature de la charte de l’Université Aga Khan au Kenya

Bonsoir Mesdames et Messieurs,

Il n’y a aucun événement que j’attends avec plus d’impatience que ceux qui concernent le secteur de l’éducation. 

Pourquoi ? Parce que l’éducation nous aide à nous préparer aux jours et aux années à venir et constitue un pilier de ma vision d’un meilleur Kenya.

L’éducation et le savoir nous ouvrent toutes les possibilités imaginables, véhiculent nos rêves, stimulent l’innovation, renforcent l’égalité entre les genres et nous laissent entrevoir des perspectives quasiment illimitées de progrès individuel et national.

Aujourd’hui, nous donnons à une génération les moyens d’agir et choisissons de prendre en main notre destinée. Cette journée figurera sans aucun doute parmi les plus marquantes de l’histoire de notre nation.

Mesdames et Messieurs,

Même si c’est au travers d’un canal virtuel, Son Altesse l’Aga Khan, imam de la communauté musulmane ismailie, est avec nous en cette occasion mémorable. Il se joint à nous pour célébrer l’aboutissement de sa vision clairvoyante et de sa contribution au secteur de l’éducation de notre chère République.

Le nom « Aga Khan » est aujourd’hui devenu synonyme des plus hautes normes éducatives et d’un enseignement complet et de qualité. De l’enseignement préscolaire à l’enseignement supérieur, son influence se fait sentir dans l’ensemble de la nation et de la région. Cette institution, à laquelle nous remettons une charte aujourd’hui, est le témoignage le plus récent de l’excellence académique que représente le nom « Aga Khan ».

Cela fait presque trente ans que l’Université Aga Khan (AKU) a entamé le parcours qui la mènerait vers l’obtention de sa charte. Nous pouvons voir aujourd’hui les brillants résultats de ce processus long de plusieurs décennies, fruit d’un travail ciblé, consciencieux et rigoureux.

Cette Université est rattachée au Centre hospitalier universitaire Aga Khan (AKUH), qui offre lui-même des formations et des services de santé à notre population et réussit à équilibrer avec brio les aspects théoriques, pratiques et empiriques de l’éducation.

Mesdames et Messieurs, 

Le partenariat historique entre le gouvernement kenyan, la communauté ismailie et le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) remonte à plus de 100 ans. Cette relation fructueuse a permis d’améliorer considérablement le bien-être de nombreux Kenyans dans tout le pays. 

En effet, la contribution de la communauté ismailie au secteur de l’éducation remonte à 1905, année qui a vu l’ouverture de la première École Aga Khan à Nairobi. Après la fin de la Première Guerre mondiale en 1918, le grand-père de Son Altesse l’Aga Khan a commencé à bâtir un réseau éducatif en Afrique de l’Est. Ce réseau est la fondation de tout ce que nous célébrons aujourd’hui.

Si cette cérémonie revêt un caractère particulièrement solennel, c’est parce que l’Université et l’AKUH, dont des millions de Kenyans bénéficient, proposent des programmes d’études supérieures qui accueillent les meilleurs étudiants, qu’ils aient ou non les moyens de payer les frais de scolarité.

L’AKU fournit un soutien financier à un grand nombre d’étudiants qui fréquentent ses établissements, et c’est là la marque d’une institution qui s’engage à œuvrer au service de l’humanité.

Mesdames et Messieurs,

L’idée de l’Université Aga Khan est née au milieu des années 1970. Ses créateurs rêvaient alors de fonder une université basée dans le monde en développement qui appliquerait les normes internationales les plus élevées.

Cette université, qui n’est aujourd’hui plus un rêve, mais une réalité, était censée offrir la meilleure éducation qui soit tout en améliorant la qualité de vie de toutes les personnes qui la fréquentaient. Aujourd’hui, cette noble idée s’est concrétisée. Aujourd’hui, lorsque nous parlons de l’Université Aga Khan, nous parlons d’une université d’envergure internationale dont le travail est axé sur certains des domaines de croissance clés de notre société, notamment les soins de santé, l’éducation, les médias et la communication.

L’assurance qualité dans les établissements d’enseignement supérieur suit actuellement une dynamique évolutive. Il est primordial que l’Université Aga Khan et, en fait, toutes les universités de notre pays s’attachent à dispenser une éducation de qualité. Vous devez vous efforcer d’appliquer les normes programmatiques et institutionnelles établies par nos organismes de réglementation professionnelle tels que la Commission pour l’enseignement universitaire.

Quant à nos organismes de régulation du secteur de l’éducation, chacun doit pleinement exécuter sa mission afin de garantir que la qualité de l’enseignement universitaire dans notre pays ne soit pas compromise. Les normes réglementaires ne sont pas de simples exercices au terme desquels des cases sont cochées. Elles sont le moteur d’un processus vital qui garantit que l’apprentissage dispensé dans un établissement apporte des avantages tangibles à la fois à l’apprenant et à la nation dans son ensemble.

Chers responsables de l’Université Aga Khan, votre institution est forte d’un siècle d’excellence et de distinction, c’est pourquoi je vous encourage à continuer sur la voie de la connaissance, de la recherche, de l’échange, de l’authenticité, de la vérité, de l’application, de la critique, du soin, du développement et de l’action.

Aujourd’hui, je vous invite à vous engager à prendre une position de premier plan dans le domaine des soins de santé, des médias, de la communication et de l’hôtellerie, à suivre les tendances changeantes du monde et à apporter des solutions aux nombreux défis qu’entraîne l’évolution constante de notre planète.

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, nous avons été confrontés aux défis de la pandémie de COVID-19, des enjeux qui nécessitent aujourd’hui la mise en place de stratégies et de solutions multidimensionnelles et pluridisciplinaires. Je suis convaincu que cette Université saura répondre à cette situation.

Permettez-moi de profiter de cette occasion pour lancer un appel à vos chercheurs et professionnels afin qu’ils fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour trouver des solutions à nos problèmes de santé, notamment en ce qui concerne les maladies non transmissibles telles que le cancer, les maladies cardiaques et le diabète.

Mesdames et Messieurs, 

En guise de conclusion, et au regard de notre tradition nationale ancestrale qui consiste à offrir une éducation de qualité à nos apprenants, et sur laquelle repose cette institution, je me permets d’encourager l’Université Aga Khan à investir dans la recherche et la formation et à soutenir nos efforts alors que nous prenons une nouvelle direction vers le Programme d’études axé sur les compétences (CBC).

Le CBC est une mesure révolutionnaire que nous avons prise en tant que pays pour aider nos apprenants à acquérir les compétences pratiques adaptées aux besoins du monde actuel et du 21e siècle.

Je suis convaincu que l’Université Aga Khan tiendra ses promesses et formera des diplômés d’exception capables de relever de nombreux défis, d’améliorer le sort de leur communauté et d’avoir un impact positif sur notre société pour devenir des citoyens responsables du monde.

Félicitations à l’Université Aga Khan.

Que Dieu bénisse le Kenya, Son Altesse l’Aga Khan et nous tous.