Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Avec l’aide d’OXFAM, la Fondation Aga Khan a ouvert cinq centres de développement de la petite enfance dans la province de Khatlon, au Tadjikistan.
    AKF Tajikistan
OXFAM et la Fondation Aga Khan ouvrent cinq centres d’ECD dans la province de Khatlon, au Tadjikistan

Kulob, Tadjikistan, le 30 décembre 2020 – Dans le but d’étendre le nombre de centres de développement de la petite enfance (ECD) et de contribuer à la mise en œuvre des programmes éducatifs nationaux au Tadjikistan, la Fondation Aga Khan (AKF) et OXFAM ont ouvert cinq nouveaux centres d’ECD dans le pays.

L’AKF s’est associée à OXFAM au Tadjikistan afin d’étendre le nombre de centres d’ECD dans la province de Khatlon et de lancer la deuxième phase du projet « Care Work and Empowerment: Creating the Conditions for Equal Opportunities in Rural Areas of Tajikistan » (Travail de soin et autonomisation : ouvrir la voie à l’égalité des chances dans les régions rurales du Tadjikistan).

L’objectif principal de ce projet est de reconnaître, réduire et restructurer le travail de soin non rémunéré au sein des communautés rurales du Tadjikistan. Pour ce faire, l’AKF a ouvert cinq centres d’ECD dans la province de Khatlon, une initiative qui a permis de réduire le temps que les femmes des communautés visées passent à s’occuper des enfants. Lancé le 1er mars 2020, le projet sera mis en œuvre jusqu’au 31 août 2021 et coûtera un total de 489 592 somonis (environ 42 981 dollars).

Il sera toutefois nécessaire de poursuivre les efforts au-delà de cette date butoir pour développer et adapter ce modèle à de nouveaux contextes régionaux et maintenir une trajectoire croissante dans l’apprentissage et le développement des jeunes enfants de tout le pays.

« La Fondation Aga Khan et OXFAM ont ouvert un centre de développement de la petite enfance dans notre village », explique Sanavbar, dont la fille est inscrite dans l’établissement situé à Dahana. « Les centres d’ECD sont les structures les plus adaptées aux petits, c’est pourquoi je souhaite pouvoir y inscrire tous mes enfants. Les sachant bien encadrés, je ne m’inquièterai pas pour eux et pourrai m’accorder plus de temps pour travailler ou me reposer. Dès ses premières années, ma fille va apprendre des compétences essentielles, se fera des amis et bénéficiera d’une éducation de qualité avant même d’entrer à l’école grâce aux instituteurs qualifiés qui travaillent dans le centre. »

« Notre classe d’ECD dispose de tous les équipements et ressources pédagogiques nécessaires, et nous constatons un fort engouement de la part des enfants que nous accueillons », explique quant à elle Gulbahor Abdurakhmonova, une institutrice spécialisée en ECD de l’école no 34 de Dahana. « Je suis très reconnaissante envers nos formateurs de l’Institut pour le perfectionnement professionnel, grâce à qui nous avons appris les tenants et les aboutissants de l’ECD et les différences entre les centres spécialisés et les maternelles généralistes. Je peux désormais affirmer que notre travail ne consiste pas simplement à préparer les enfants à entrer à l’école, car nous les aidons également à apprendre par le jeu et à développer leurs compétences cognitives, sociales et émotionnelles », ajoute-t-elle. « De nombreux parents demandent désormais à notre directeur de créer une nouvelle classe, ce qui montre qu’il y a de plus en plus d’intérêt dans la mise en place de services liés à la petite enfance dans notre communauté. Notre objectif est d’aider les enfants à prendre un bon départ dans la vie et à exploiter tout leur potentiel, maintenant, mais aussi dans leur vie future. »

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :
Sam Pickens
Réseau Aga Khan de développement
www.akdn.org
info@akdn.org

NOTES

Le développement de la petite enfance (ECD) joue un rôle déterminant dans le développement cognitif, social, émotionnel et physique des jeunes enfants. Les premières années de vie d’un enfant sont essentielles à la constitution des fondations qui lui permettront de développer des compétences et d’apprendre tout au long de sa vie. Des études portant sur des programmes d’ECD mis en œuvre à travers le monde ont démontré que mettre en place des interventions dès la petite enfance permet d’aider les enfants à éviter les problèmes d’apprentissage et d’autres obstacles dans leur vie future.

En 2018, OXFAM a mené une Analyse rapide des soins au sein de 22 communautés des provinces de Zarafshon et de Khaylon afin d’évaluer comment l’implication des femmes dans les activités de soin peut avoir un impact sur leur participation aux projets de développement. Les résultats ont montré que le problème du travail de soin non rémunéré est particulièrement répandu au Tadjikistan. En raison des normes relatives aux genres, ce sont principalement les femmes qui doivent s’occuper des tâches ménagères et des enfants, et cette accumulation d’activités entraîne la mise en place de systèmes de soins de mauvaise qualité. Aider les populations à comprendre que la petite enfance est un domaine qui doit être placé sous la responsabilité des communautés dans leur ensemble et mettre en place des centres de développement de la petite enfance garantira le développement global des enfants et entraînera une évolution des normes sociales dans lesquelles les droits des femmes et des filles en matière de santé, d’éducation, de repos et de loisirs seront mieux reconnus. Avec l’aide de l’AKF, OXFAM a lancé un projet de création de cinq centres d’ECD dans la province de Khatlon.

Depuis 2009, la Fondation Aga Khan (AKF) collabore avec des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux au Tadjikistan et a largement contribué à l’amélioration de l’accès à l’apprentissage et aux perspectives de développement pour les enfants de trois à six ans dans les communautés rurales reculées du pays grâce à la mise en place de 311 centres d’ECD. Des études portant sur des programmes d’ECD mis en œuvre à travers le monde ont démontré que mettre en place des interventions dès la petite enfance permet d’aider les enfants à éviter les problèmes d’apprentissage et d’autres obstacles dans leur vie future.