Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • De gauche à droite : M. Irfan Khan - PDG de l'AKUH ; les professeurs Rodney Adam, William Macharia, Bob Armstrong, et Marleen Temmerman accompagnés de l'équipe de recherche.
    AKDN
L’Université Aga Khan ouvre un bureau de recherche à Mombasa pour dynamiser l'éducation et la santé

Mombasa, Kenya, le 15 mars 2017 - Afin d'améliorer la santé et l'éducation dans la région côtière, lUniversité Aga Khan (AKU) a ouvert un bureau de recherche à Mombasa, en travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement local pour en définir les domaines d'action prioritaires.

Le bureau de recherche permettra de faire face à de nombreux défis liés à la santé qui ont entraîné dans la région une morbidité et une mortalité élevées, notamment à cause de maladies évitables.

Une des initiatives mises en place est le projet AQCESS (Access to Quality Care through Extending and Strengthening Health Systems - Accès à des soins de qualité par l'extension et le renforcement des systèmes de santé), un projet de 7,5 millions de dollars canadiens (750 millions de shillings kenyans) étalé sur quatre ans et dirigé par le professeur Marleen Temmerman, directrice du Centre d'excellence pour la santé des femmes et des enfants de l'AKU en Afrique de l'Est, en collaboration avec les gouvernements des comtés, la Fondation Aga Khan (AKF) et les Services de santé Aga Khan (AKHS). Le projet AQCESS vise à accélérer l'amélioration de la santé de plus de 130 000 femmes, filles et garçons de moins de cinq ans dans les sous-comtés de Kaloleni, Bomachoge et Borabu du comté de Kilifi dans la province côtière, et dans le comté de Kisii dans la province de Nyanza.

« L'AKU considère la recherche et les données récoltées comme des moyens de trouver des solutions pour relever les défis liés à la santé et, à terme, améliorer la société. L'Université a pour mission non seulement d'enseigner, de former et d'offrir des services de soins de santé, mais aussi d’effectuer toutes ces activités en s'appuyant sur la recherche comme élément central de la pratique quotidienne, et c'est ce pour quoi a été créé ce bureau, » a déclaré, lors de son ouverture, le professeur Robert Armstrong, Doyen de l'École de médecine.

Le professeur William Macharia, Doyen associé du département de recherche, a déclaré que le bureau vise également à améliorer le fonctionnement de l'Université dans la région côtière et à faciliter les travaux de recherche de type collaboratif.

Il a également ajouté que « le bureau mènera des recherches qui contribueront au corpus de connaissances mondial et qui feront progresser les politiques publiques afin de mieux répondre aux besoins réels des communautés et des personnes. »

Avec l'ouverture du bureau, des investissements dans des projets sont attendus, ce qui entraînerait un changement de comportement positif et améliorerait la qualité de vie des populations dans la région. De plus, il offrira une plateforme de réseau entre les divers partenaires engagés dans des initiatives de développement dans la région côtière.

Les communautés locales seront les principaux bénéficiaires des différents programmes et projets de recherche mis en place par l'Université et les gouvernements des comtés, qui soutiendront également ces programmes.

Des responsables des gouvernements des comtés de Mombasa, Kilifi et Kwale, de l'AKU et des représentants du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) à Mombasa étaient présents lors de l'ouverture du bureau.

Depuis plusieurs années, l'AKU et d'autres agences de l'AKDN travaillent en partenariat avec les gouvernements des comtés, les communautés côtières et diverses parties prenantes pour mettre en place des programmes visant à améliorer les niveaux d'éducation et la santé des familles et des communautés.

NOTES

Créée en 1983, l'Université Aga Khan (AKU) est une université privée et autonome qui favorise le bien-être humain par la recherche, l'enseignement et les initiatives de services communautaires. Fondée sur les principes de qualité, d'accessibilité, d'impact et de pertinence, l'Université dispose de campus et de programmes au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda, au Royaume-Uni, en Afghanistan et au Pakistan. Ses infrastructures comprennent des centres hospitaliers universitaires, des facultés des sciences de la santé avec des écoles d'infirmières et de sages-femmes et des écoles de médecine, des instituts pour le développement de léducation (IED), un Comité d'examen et un Institut pour l'étude des civilisations musulmanes (ISMC). Une École supérieure des médias et de la communication (GSMC), un Institut de l'Afrique de l'Est (EAI) et un Institut pour le développement humain sont en cours de développement, tandis que des facultés des arts et des sciences vont être créées au Pakistan et en Afrique de l'Est. Grâce à sa politique d'admission sans égard aux ressources des candidats, l'Université inculque aux dirigeants et penseurs les plus prometteurs l’éthique du service rendu à autrui et leur fournit des compétences pour aider les communautés à résoudre leurs défis les plus pressants.

L'AKU est l'une des neuf agences du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), un groupe d'agences de développement privées dont les missions vont de la santé et de l'éducation à l'architecture, la culture, la microfinance, le développement rural, la prévention des catastrophes, la mise en avant des entreprises du secteur privé et la revitalisation des villes historiques. www.aku.edu

Contact média :

Victoria Nyamunga,
Directrice, Communications régionales, Afrique de l'Est
Bureau général de l'Université Aga Khan
Téléphone : +(254) 20-366-1200

Ligne directe : +(254) 20-366-2515 ;
Téléphone portable professionnel : +(254) 733-877-724

Courriel : victoria.nyamunga@aku.edu ;
Skype : victoria.nyamunga ;
Site internet : www.aku.edu