Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le Dr Stan Riddell, directeur scientifique du Centre de recherche intégrée en immunothérapie du Centre Fred Hutch, échange avec le prince Rahim Aga Khan et la princesse Salwa Aga Khan lors d'une visite des laboratoires du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.
    Fred Hutch / Robert Hood
  • Le président de l’AKU, Firoz Rasul, et le président et directeur du Centre Fred Hutch, le Dr Gary Gilliland, signent un protocole d’accord entre leurs deux institutions.
    Fred Hutch / Robert Hood
  • De gauche à droite : le président de l’AKU, Firoz Rasul, la princesse Salwa Aga Khan, le prince Rahim Aga Khan et le président et directeur du Centre Fred Hutch, le Dr Gary Gilliland, lors d'une visite du campus et de la cérémonie de signature du protocole d’accord au Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.
    Fred Hutch / Robert Hood
  • Le président et directeur du Centre Fred Hutch, le Dr Gary Gilliland, et le prince Rahim Aga Khan s’échangent des présents après la cérémonie de signature du protocole d’accord au Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson, sous le regard du président de l’AKU, Firoz Rasul, et de la princesse Salwa Aga Khan.
    Fred Hutch / Robert Hood
L’Université Aga Khan et le Centre Fred Hutchinson s’associent dans le cadre d'une collaboration mondiale

Les deux organisations ont signé un protocole d’accord afin de collaborer sur la prévention, le diagnostic et le traitement du cancer et des maladies qui y sont liées.

Seattle, États-Unis, le 6 mars 2019 - L’Université Aga Khan (AKU) et le Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson (Centre Fred Hutch) ont aujourd'hui fait part de leur engagement commun en faveur de l’amélioration de la prévention, du diagnostic et du traitement du cancer et des maladies qui y sont liées dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Firoz Rasul, président de l'Université Aga Khan, et le Dr Gary Gilliland, président et directeur du Centre Fred Hutch, ont signé un protocole d’accord afin que leurs organisations mettent conjointement en œuvre des projets de recherche scientifique, des programmes de formation en soins cliniques, des programmes de recherche clinique et en laboratoire et des projets d’amélioration des infrastructures dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, principalement en Afrique de l’Est.

Le prince Rahim et la princesse Salwa Aga Khan, le Dr Carl Amrhein, recteur et vice-président des affaires universitaires de l’AKU, et des dirigeants des deux organisations se sont joints au président Rasul et au Dr Gilliland lors de la cérémonie de signature sur le campus du Fred Hutch à Seattle. Le groupe a également visité les laboratoires du Dr Edus « Hootie » Warren, directeur de la recherche internationale en oncologie du Centre Fred Hutch, et du Dr Stan Riddell, directeur scientifique du Centre de recherche intégrée en immunothérapie du Centre Fred Hutch.

« Le cancer est une menace globale qui nécessite une coopération à l’échelle internationale afin de fournir les diagnostics et les traitements qui sauveront des vies à travers le monde », a déclaré M. Rasul. « Nous sommes fiers de nous associer au Centre Fred Hutch, qui est un leader international en recherche sur le cancer et de son traitement, afin de lutter contre l’un des plus grands défis mondiaux actuels en matière de santé. »

« Je pense que nous pouvons atteindre des approches curatives pour la plupart, si ce n’est la totalité, des cancers d’ici 2025, et c’est grâce à ce type de collaboration que nous y parviendrons », a déclaré Gary Gilliland. « Ensemble, l’Université Aga Khan et le Centre Fred Hutch ont le potentiel d’améliorer à l’échelle mondiale la qualité de vie des patients atteints d’un cancer, et ce grâce à de meilleurs traitements et à des programmes de formation et de recherche scientifique. J’aimerais remercier le prince Rahim, la princesse Salwa Aga Khan ainsi que le président Firoz Rasul de s’être joints à nous au Centre Fred Hutch aujourd'hui pour célébrer et partager nos idées dans le cadre de cette collaboration prometteuse. »

Les deux organisations s’engagent à effectuer des recherches en oncologie directement liées aux patients des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. L’Université Aga Khan et le Centre Fred Hutch collaborent dans le cadre de programmes visant à améliorer la prochaine génération de soins contre le cancer grâce à des bourses de formation en hématologie et oncologie, discipline qu’ils ont identifiée comme domaine de collaboration potentielle. En outre, les deux organisations ont pour objectif commun d’accroître le développement des infrastructures dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire en mettant notamment l’accent sur l’augmentation du nombre de laboratoires et de banques de données biomédicales, et ce afin d’accélérer la lutte contre le cancer à l’échelle mondiale.

L’Université Aga Khan est un établissement d’enseignement supérieur pionnier dont la mission est d’améliorer la qualité de vie dans le monde en développement et au-delà. L'institution forme des professionnels de la santé de niveau international, mène des recherches novatrices en matière de santé et traite plus de deux millions de patients chaque année à travers sept hôpitaux et plus de 300 centres médicaux au Pakistan, en Afghanistan, au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda. Depuis son ouverture en 2011, le Centre de cardiologie et de cancérologie du Centre hospitalier universitaire Aga Khan de Nairobi, au Kenya, est considéré comme un leader en matière de soins cardiovasculaires et oncologiques en Afrique de l’Est.

Le Centre Fred Hutch et l’Institut de cancérologie d’Ouganda ont officiellement ouvert le UCI-Fred Hutch Cancer Centre à Kampala, en Ouganda, en 2015. Premier centre de cancérologie complet créé conjointement par des institutions américaines et africaines en Afrique subsaharienne, il abrite des laboratoires de recherche et de diagnostic moléculaire, des équipements de formation et des policliniques pour enfants et adultes pouvant accueillir jusqu’à 20 000 patients par an. Ses chercheurs mènent actuellement 30 études sur cinq types de cancer (sarcome de Kaposi, lymphome non hodgkinien, cancer du col de l'utérus, cancer du sein et lymphome de Hodgkin) et quatre virus (VIH, herpès virus humain et herpès simplex et virus d’Epstein-Barr).

Contacts média :
Claire Hudson
Bureau : 206.667.7365
Téléphone portable : 206.919.8300
Courriel : crhudson@fredhutch.org

Brian Peterson
Université Aga Khan
Bureau / Portable : 407-492-8985
Courriel : brian.peterson@aku.edu

NOTES

Au Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson (Centre Fred Hutch), où travaillent trois Prix Nobel, des équipes interdisciplinaires composées de scientifiques de renommée internationale cherchent des approches novatrices de prévenir, de diagnostiquer et de traiter le cancer, le VIH/Sida et d’autres maladies mortelles. Le travail pionnier du Centre Fred Hutch sur la transplantation de moelle osseuse a mené au développement de l'immunothérapie, qui tire parti du pouvoir du système immunitaire pour traiter le cancer. Institut de recherche indépendant et à but non lucratif basé à Seattle, le Centre Fred Hutch met en œuvre le premier programme national de recherche sur la prévention du cancer et abrite le centre de coordination clinique de l’Initiative pour la santé des femmes et le siège international du HIV Vaccine Trials Network.

L’Université Aga Khan (AKU) a pour mission d’améliorer la qualité de vie dans le monde en développement et au-delà par l’intermédiaire d’une éducation, de recherches et de soins de santé de niveau international. Elle forme des étudiants au leadership local et international sur ses campus et dans ses centres hospitaliers universitaires situés dans six pays, principalement en Asie et en Afrique. L’Université génère de nouvelles connaissances afin de résoudre des problèmes qui touchent des millions de personnes, et notamment les plus vulnérables. Elle répond à des normes de qualité internationales et élève les standards et les aspirations dans les pays dans lesquels elle est implantée. En partenariat avec les gouvernements et des organisations du secteur privé de premier plan, l’AKU s’efforce de construire un monde qui valorise le pluralisme, qui encourage les initiatives de la société civile et qui favorise l’égalité des chances. L’Université est une institution privée à but non lucratif et une agence du Réseau Aga Khan de développement (AKDN).