Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le Département des sciences de la santé communautaire de l'Université Aga Khan, qui offre un soutien sanitaire et socio-économique essentiel aux colonies de squatters de Karachi, a reçu le Prix MacJannet 2009 pour la citoyenneté mondiale.
    AKDN / Gary Otte
Le Programme de santé urbaine de l’AKU reçoit le Prix MacJannet pour la citoyenneté mondiale

Communiqué de presse publié par la Fondation MacJannet

Medford/Somerville, Massachusetts, États-Unis, le 16 avril 2009 – Le Réseau Talloires et la Fondation MacJannet ont annoncé aujourd'hui les lauréats du Premier Prix MacJannet annuel pour la citoyenneté mondiale. Le Programme de santé urbaine de l’Université Aga Khan (AKU), au Pakistan, a remporté la première place. Ce programme novateur et de longue date géré par le département des sciences de la santé communautaire de l'AKU offre un soutien sanitaire et socio-économique essentiel aux colonies de squatters de Karachi.

Le Prix MacJannet pour la citoyenneté mondiale récompense les initiatives civiques exceptionnelles d’étudiants d’universités membres du Réseau Talloires dans le monde entier et contribue financièrement à leurs efforts continus en faveur de la population. Au total, 67 programmes de 40 universités réparties dans 19 pays étaient en compétition.

Larry Bacow, président de l’Université Tufts, est également président du Réseau Talloires, une association internationale d'institutions qui se consacre au renforcement de l’engagement civique et des responsabilités sociales de l’enseignement supérieur. « Le Prix MacJannet reflète les ambitions et les objectifs fondamentaux du Réseau Talloires et nous permettra de renforcer la sensibilisation des universités vis-à-vis des contributions qu’elles peuvent apporter en faveur d'une citoyenneté active », a déclaré M. Bacow. « Nous sommes ravis de pouvoir distinguer des projets aussi exceptionnels pour notre cycle inaugural. » 

« Le Prix MacJannet a été nommé en l’honneur de Donald et Charlotte MacJannet, deux passionnants éducateurs américains du 20e siècle qui ont défendu la cause de l’amélioration de la vie sociale et de la compréhension internationale », a déclaré Anthony Cook, président de la Fondation MacJannet. « Les ‘Macs’ [Donald et Charlotte MacJannet] seraient très heureux de découvrir les remarquables projets étudiants de service public répartis dans le monde entier que nous avons choisi d'honorer en leur mémoire. »

Le Programme de santé urbaine de l’Université Aga Khan a été créé en 1985, lorsque la formation médicale n’était accessible que dans les hôpitaux et que les initiatives de santé publique n’étaient que très rarement mises en œuvre dans les communautés. Au travers de ce programme, des étudiants en médecine et en sciences infirmières, des résidents et internes en médecine communautaire et des stagiaires locaux et étrangers effectuent une partie de leur cursus pratique dans des katchi abadis, ou colonies de squatters. Les étudiants impliqués prodiguent ainsi des soins primaires aux populations visées et collaborent avec les communautés sur des projets de recherche/service afin de répondre aux enjeux sanitaires et sociaux locaux. Grâce au Programme de santé urbaine, les femmes et les hommes de ces colonies ont formé leurs propres organisations communautaires, ont lancé des projets de microcrédit et d’artisanat, ont investi dans l’éducation des filles et dans des projets de renforcement des compétences des femmes et ont fait valoir leur droit à une eau potable et à un assainissement digne auprès des autorités locales avec l’aide des étudiants. De nombreux diplômés, inspirés par leur travail pratique au travers de ce projet, travaillent désormais dans des Ministères de la santé, dans des organisations nationales et internationales et dans des universités afin de perpétuer leur engagement en faveur de la santé publique et de la réduction de la pauvreté. Le Programme de santé publique de l’AKU sert de modèle pour d’autres projets universitaires durables d’engagement civique et a inspiré la création de programmes de santé communautaire dans d’autres universités locales. Pour l’Université Aga Khan, il est un témoignage visible de son engagement en faveur de l’enseignement et de la recherche, de son souhait de travailler auprès des communautés locales et de son objectif de former des étudiants à devenir des leaders qui chercheront à apporter des réponses aux enjeux de leurs propres pays. La récompense monétaire de 5 000 dollars permettra de développer le travail du Programme de santé urbaine.

La deuxième place a été attribuée à l’Opération 7e Jour, de l’Université Saint-Joseph, au Liban, et au Projet international de développement communautaire Theewaterskloof, de l’Université de technologie de la péninsule du Cap, en Afrique du Sud.

Le recteur de l’Université Saint-Joseph, le Professeur René Chamussy, a créé l’Opération 7e Jour en réponse à la crise humanitaire qui éclata au lendemain de la guerre de 2006 au Liban, afin d’encourager les étudiants, les professeurs et les personnels de l’institution à se porter bénévoles pour fournir une aide immédiate à la population dans le sud du Liban. Depuis 2006, l’Opération 7e Jour est passée du statut d’organisation de secours d’urgence à celui de programme de développement à grande échelle et mène des activités dans tout le pays. En étroite collaboration avec des ONG, des agences gouvernementales et les autorités locales, le programme continue de mener et d’intensifier ses activités solidaires et met en œuvre des initiatives sanitaires et de développement dans une zone géographique encore plus vaste avec l’aide de professeurs et d’étudiants, toutes spécialisations confondues.

Le projet de développement de l’Université de technologie de la péninsule du Cap repose sur les partenariats solides que l’institution entretient avec l’Université HAN aux Pays-Bas, l’Université du Cap-Occidental, la Elgin Learning Foundation d’Afrique du Sud et la municipalité de Theewaterskloof. Dans le cadre de ce programme, des étudiants néerlandais et sud-africains collaborent afin d’identifier les besoins des communautés ciblées et de concevoir leurs propres projets d’apprentissage par le service basés sur leurs domaines d’études respectifs. Ils mettent notamment en œuvre des projets de renforcement des capacités des organes municipaux à fournir des services, lancent des activités artistiques et éducatives novatrices dans les écoles locales et proposent une formation sanitaire et pratique aux jeunes. Les deux lauréats de la deuxième place recevront chacun 2 500 dollars.

Un étudiant et un gestionnaire de programme des trois premiers projets se rendront à la cérémonie de remise des prix, qui aura lieu à Talloires, en France, le 6 juin 2009. Ces représentants auront également l’occasion de prendre part à des ateliers au cours desquels ils acquerront, entre autres, d’importantes compétences en marketing et en planification stratégique.

La Fondation MacJannet et le Réseau Talloires ont également remis une récompense aux cinq exceptionnels lauréats de la troisième place, qui recevront chacun 1 000 dollars. Ces programmes sont répartis sur quatre continents : 

  • Association « Alashanek Ya Balady » (Université américaine du Caire, Égypte)
  • Programme d’assistance pour le développement local (Université Señor de Sipán, Pérou)
  • Programme « Human Rights » (Université Al-Quds, Palestine)
  • Compagnie théâtrale « Playing for Time » (Université de Winchester, Royaume-Uni)
  • Programme « Legal Leaders & Legal Feminism » (Université de Haïfa, Israël)

La diversité géographique des programmes récompensés témoigne de l’importante internationalisation du mouvement d'intégration de l’engagement civique dans l’enseignement supérieur. Dans toutes les régions du monde, des institutions d’enseignement supérieur répondent aux enjeux locaux pressants, et les étudiants en particulier se portent en défenseurs de l’idée d’une citoyenneté mondiale. Le Prix MacJannet, qui distingue des programmes considérés comme des modèles pour les universités du monde entier, continuera à encourager l’intégration de l’engagement communautaire au sein de l’enseignement supérieur.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Elizabeth Babcock
Coordinatrice - Réseau Talloires
babcock@icicp.org
Téléphone : 202-775-0290
Fax : 202-355-9317

Le Réseau Talloires est une association internationale d'institutions qui se consacre au renforcement de l’engagement civique et des responsabilités sociales de l’enseignement supérieur (http://www.tufts.edu/talloiresnetwork/).

Le Prix MacJannet pour la citoyenneté mondiale récompense les initiatives civiques exceptionnelles d’étudiants d’universités membres du Réseau Talloires dans le monde entier et contribue financièrement à leurs efforts continus en faveur de la population. Nous vous invitons à consulter le site http://www.macjannetprize.org/ au cours des mois à venir pour en apprendre davantage quant aux programmes lauréats et pour obtenir plus d’informations sur le prochain cycle du prix.

La Fondation MacJannet perpétue le travail de Donald et Charlotte MacJannet en proposant des programmes de bourses d’études et de prix et d’autres aides financières permettant d’intégrer le Centre européen de l’Université Tufts (http://www.macjannet.org/).