Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Les lauréats et les mentions d’honneur du Prix mondial du pluralisme 2019 avec Son Altesse l'Aga Khan et Meredith Preston McGhie, secrétaire générale du Centre mondial du pluralisme.
    AKDN / Patrick Doyle
  • Meredith Preston McGhie, secrétaire générale du Centre mondial du pluralisme, prononce l'allocution d'ouverture lors de la cérémonie de remise du Prix mondial du pluralisme qui s'est tenue à la Délégation de l'imamat ismaili à Ottawa le 20 novembre 2019.
    AKDN / Mo Govindji
  • Son Altesse l'Aga Khan, la princesse Zahra Aga Khan et la secrétaire générale du Centre mondial du pluralisme, Meredith Preston McGhie, présentent le Prix mondial du pluralisme 2019 à Deborah Ahenkorah, co-fondatrice de Golden Baobab. Deborah Ahenkorah est une jeune entrepreneure sociale et éditrice de livres ghanéenne qui donne vie aux histoires d’enfants africains.
    AKDN / Mo Govindji
  • Son Altesse l'Aga Khan, Huguette Labelle, membre du Conseil d'administration du Centre mondial du pluralisme et Meredith Preston McGhie, secrétaire générale du Centre mondial du pluralisme, présentent le Prix mondial du pluralisme 2019 à Igor Radulović, représentant le groupe Apprendre l'histoire qui ne fait pas encore partie de l'histoire. Apprendre l'histoire qui ne fait pas encore partie de l'histoire est un réseau d’enseignants et de spécialistes de l’histoire dans les Balkans à l’origine d’une nouvelle approche à l’enseignement de l’histoire controversée du conflit.
    AKDN / Mo Govindji
  • Son Altesse l'Aga Khan, la très honorable Adrienne Clarkson, 26e gouverneure générale du Canada, et Meredith Preston McGhie, secrétaire générale du Centre mondial du pluralisme, présentent le Prix mondial du pluralisme 2019 à Aung Kyaw Moe, fondateur du Centre pour l'intégrité sociale. Le Centre pour l'intégrité sociale donne aux jeunes de régions touchées par le conflit au Myanmar les compétences nécessaires pour devenir des leaders du changement malgré les nombreux conflits qui se chevauchent dans le pays
    AKDN / Mo Govindji
Le Prix mondial du pluralisme célèbre les lauréats 2019

Le Centre mondial du pluralisme récompense les lauréates et les lauréats pour leur dévouement à promouvoir le respect de la diversité

Ottawa, Canada, le 21 novembre 2019 - Le Centre mondial du pluralisme, fondé par Son Altesse l’Aga Khan et le gouvernement du Canada, a célébré les lauréats du Prix mondial du pluralisme 2019 lors d’une cérémonie le 20 novembre 2019 à Ottawa, au Canada, à la Délégation de l’imamat ismaïli en compagnie de Son Altesse l’Aga Khan et des membres du conseil d’administration du Centre, y compris la très honorable Adrienne Clarkson, 26e gouverneure générale du Canada. Les trois lauréats du Prix ont reçu 50 000 CAD ainsi qu’une aide non financière pour poursuivre leur travail.

Trouvez les photos de la cérémonie ICI.

La lauréate et les lauréats du Prix mondial du pluralisme 2019 sont :

  • Deborah Ahenkorah, une jeune entrepreneure sociale et éditrice de livres ghanéenne qui donne vie aux histoires d’enfants africains;
  • le Centre pour l’intégrité sociale, un organisme fondé par un humanitaire rohingya qui donne aux jeunes de régions touchées par le conflit au Myanmar les compétences nécessaires pour devenir des leaders du changement malgré les nombreux conflits qui se chevauchent dans le pays;
  • Apprendre l’histoire qui ne fait pas encore partie de l’histoire, un réseau d’enseignants et de spécialistes de l’histoire dans les Balkans à l’origine d’une nouvelle approche à l’enseignement de l’histoire controversée du conflit.

S’adressant au public lors de la cérémonie, Son Altesse l’Aga Khan a dit : « Le Prix devrait nous rappeler que nous pouvons tous entreprendre des actions, tant dans nos vies personnelles que professionnelles, pour favoriser une réponse plus positive et productive à la diversité changeante dans notre monde. Le Prix offre de nombreux exemples pour nous inspirer et nous éclairer sur la façon dont nous pouvons entreprendre ce défi. »

La secrétaire générale Meredith Preston McGhie, dans son mot d’ouverture, s’est exprimée ainsi : « Les lauréats offrent des exemples positifs et concrets d’individus et d’organismes exceptionnels qui imaginent un monde où les différences sont valorisées et où les sociétés diversifiées prospèrent. Je crois que nous partageons tous cette vision. Le Centre mondial du pluralisme se réjouit de travailler en étroite collaboration avec la lauréate et les lauréats de 2019 au cours de la prochaine année pour les aider à élargir leur portée, atteindre de nouveaux partenaires et approfondir leur impact. »

Cette année, le Centre mondial du pluralisme a reçu plus de 500 candidatures en provenance de 74 pays pour le Prix mondial du pluralisme 2019, soit plus du double des candidatures reçues pour le Prix inaugural en 2017.

Les candidatures pour le Prix 2021 seront acceptées à partir de février 2020. Pour en savoir plus, visitez le prix.pluralisme.ca.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Calina Ellwand
calina.ellwand@pluralism.ca
Tél. : +1 613 688-0137

NOTES

Fondé à Ottawa par Son Altesse l’Aga Khan en partenariat avec le gouvernement du Canada, le Centre mondial du pluralisme est une organisation indépendante à but non lucratif. Inspiré par l’expérience du Canada en tant que pays diversifié et inclusif, le CMP a été créé pour favoriser les réponses positives au défi de vivre ensemble de manière pacifique et productive dans les sociétés diversifiées. Pour en savoir plus, visitez le pluralisme.ca.

À propos des mentions d’honneur du Prix mondial du pluralisme 2019

La Fondation Adyan (Liban) encourage la diversité culturelle et religieuse par le biais d’initiatives communautaires dans les domaines de l’éducation, des médias, de la politique publique et de l’échange interculturel.

L’Institut national de musique afghane (Afghanistan) utilise le pouvoir de la musique pour transformer des vies, promouvoir la paix et restaurer la musique au sein de la société afghane.

La Fondation Artemisszió (Hongrie) favorise l’inclusion sociale des populations les plus désavantagées de la Hongrie, y compris des jeunes de milieux défavorisés, des femmes roms, des migrants et des réfugiés, et ce, par le biais de l’éducation interculturelle et du mentorat.

onBoard Canada, un programme de la Chang School of Continuing Education de l’Université Ryerson, encourage un leadership plus inclusif et diversifié dans les conseils d’administration des organismes à but non lucratif et du secteur public en offrant de la formation en gouvernance et un programme de jumelage avec des conseils d’administration.

Rupantar (Bangladesh), la plus grande organisation de sensibilisation et de mobilisation sociale au Bangladesh, travaille pour la démocratie et la gouvernance juste à travers la participation de masse.

SINGA (France), un mouvement citoyen, soutient les réfugiés et les migrants dans 19 villes européennes pour créer des relations significatives et des réseaux professionnels dans leur pays d’accueil.

Soliya (É.-U.) utilise l’échange virtuel pour faire vivre des expériences interculturelles à des jeunes du monde entier, préparant ainsi la prochaine génération à entrer en contact avec la différence de façon constructive et à diriger avec empathie.