Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Fama Diabaté, plus jeune membre de l'ensemble Balaba, à l’inauguration de la cérémonie commémorative de la Journée des réfugiés au HCR, à Genève, le 20 juin 2017.
    UNHCR / Susan Hopper
Le HCR et l’Initiative Aga Khan pour la musique révèlent des artistes maliens à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés

Genève, Suisse, le 20 juin 2017 – L'artiste et éducateur malien Fodé Lassana Diabaté, membre du répertoire de lInitiative Aga Khan pour la musique (AKMI), et trois de ses élèves, qui composent tous les quatre l'ensemble Balaba, étaient les artistes invités pour la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés de 2017 au siège de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) aujourd’hui à Genève.

L'événement fait suite à la représentation empreinte de succès d'un autre membre de l'AKMI, Basel Rajoub, et de son projet Soriana, lors la Journée mondiale des réfugiés de 2016.

Initiée en 2001, la Journée mondiale des réfugiés a lieu chaque année le 20 juin pour commémorer « la force, le courage et la résilience de millions de réfugiés », selon les termes du HCR.

Fodé Lassana Diabaté fait partie du répertoire de l'AKMI, une institution qui soutient les musiciens et les enseignants en musique de 11 pays d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient dans leurs efforts pour préserver, revitaliser et transmettre leur patrimoine musical aux nouvelles générations d'artistes et de publics.

En 2014, dans le cadre des « Jeudis Musicaux des enfants », l'artiste et éducateur Lassana Diabaté a lancé, en partenariat avec l'AKMI, un programme d'éducation artistique et musicale pour les enfants scolarisables de Bamako. Ce projet, commissionné et mis en place par l'AKMI, a pour but d'offrir un enseignement de la musique traditionnelle, ainsi que des possibilités régulières d'assister à des spectacles dans le Parc national du Mali, qui a été réhabilité par le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC).

Fodé Lassana Diabaté est un virtuose du balafon, un xylophone à 22 lames. Il est né dans une famille de griots bien connue et a commencé à jouer du balafon à cinq ans. Diabaté a enregistré avec plusieurs des artistes les plus connus du Mali, tels que Toumani Diabaté, Salif Keita, Babani Koné et Bassekou Kouyaté. Il est le leader du Trio Da Kali et est un brillant interprète et un éducateur de talent. Il est l’ambassadeur des initiatives d'enseignement artistique de l'AKMI au Mali.

Pour sa première tournée en Suisse, Lassana Diabaté a formé l'ensemble Balaba avec trois de ses élèves les plus talentueux. Il y a d'abord la chanteuse, Mariam « Né » Kouyaté. Originaire de la région de Ségou, elle est la nièce du célèbre musicien Bassékou Kouyaté. Élevée au sein de cette prestigieuse famille de griots, elle maîtrise le répertoire traditionnel tout en y apportant une touche très personnelle.

Il y a ensuite Fama Diabaté, lui aussi issu d'une des plus grandes familles de griots du Mali. Il a appris à chanter en accompagnant sa mère à des mariages, et à jouer du balafon auprès de son père. Bien qu'il ne soit âgé que de 13 ans, il fait déjà preuve d'une impressionnante maturité artistique.

Enfin, il y a Zoumana Diawara, joueur de kamélé n'goni, une harpe-luth traditionnelle malienne dont il a appris les secrets auprès de son maître Harouna Samaké. Il est également étudiant à l'Institut national des arts de Bamako (INA).

Pour la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés, un invité prestigieux très spécial a rejoint l'ensemble Balaba : le virtuose de la guitare malien, Samba Diabaté.

LInitiative Aga Khan pour la musique (AKMI) soutient la formation et la création musicales pour, et au sein des communautés déplacées, que ce soit au niveau amateur ou professionnel. Bien que le soutien à la musique et à d'autres formes d'expression culturelle soit rarement traité comme une priorité dans les programmes d'aide humanitaire aux réfugiés, l'AKMI estime que l'art et la musique offrent une ressource unique qui peut alimenter l'espoir et fournir un lien intangible mais indestructible avec la mémoire culturelle, qui peut devenir, à terme, le catalyseur de la revitalisation culturelle.

Pour toute information complémentaire sur le projet des Jeudis Musicaux de Bamako et sur l'AKMI, cliquez sur les liens suivants :

http://www.akdn.org/akmi (Initiative Aga Khan pour la musique)
https://www.facebook.com/jeudismusicaux/ (Jeudis Musicaux)